19/09/2013 13:25

La gratuité des frais de port du livre en débat à l'Assemblée

Une proposition de loi UMP visant à soutenir les librairies face aux opérateurs en ligne comme Amazon sera débattue le 3 octobre à l'Assemblée, un texte sur lequel la gauche a réservé sa réponse mercredi lors de l'examen du texte en commission.

Ce texte vise à empêcher que les acteurs de vente sur internet comme Amazon livrent des livres sans faire payer de frais de transport aux acheteurs. Actuellement, Amazon non seulement applique le rabais de 5%, autorisé par la loi Lang de 1981 sur le prix unique du livre, mais envoie l'ouvrage à domicile sans frais.

Ces frais de transport gratuits sont jugés comme de la concurrence déloyale par les librairies "physiques".

La proposition de loi comprend un seul article qui insère dans la loi de 1981 un alinéa précisant que "la prestation de livraison à domicile ne peut pas être incluse dans le prix ainsi fixé".

Mais, fait inhabituel, le président de la commission des Affaires culturelles, le socialiste Patrick Bloche, a proposé à ses collègues de ne pas soumettre la proposition de loi au vote de la commission.

Selon une source parlementaire, avant de soutenir ou non une proposition de droite, la gauche veut connaître les intentions du gouvernement sur le sujet.

La ministre de la Culture Aurélie Fillippetti a critiqué à de nombreuses reprises la politique d'Amazon que ça soit sur les frais de transport gratuit ou sa politique "d'optimisation fiscale", la société basée au Luxembourg payant très peu d'impôts en France.

Le groupe UMP a dénoncé dans un communiqué "la frilosité" et "l'hypocrisie des députés socialistes sur l'avenir des acteurs du livre".

"La gratuité des frais de port, que ces opérateurs combinent systématiquement à la remise de 5% autorisée, conduit à déstabiliser l'ensemble du secteur dans notre pays", soulignent les députés UMP.

Trois autres propositions de loi de l'UMP seront débattues le 3 octobre mais n'ont aucune chance d'être adoptées, ayant été rejetées en commission mercredi.

Il s'agit d'une proposition de loi sur la continuité du service public dans les transports maritimes, qui vise notamment la desserte de la Corse, d'une autre sur "la notion de territoires ruraux et de montagne dans le code de l'éducation" et d'une troisième sur le prêt à taux zéro pour l'aménagement du domicile des personnes handicapées moteur.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
28/septembre/2013 - 04h16
jarod26 a écrit :

seulement les livres, les députés pourraient penser aux cd etc

Faut pas trop en demander à ce gouvernement 

Portrait de Flivia44
28/septembre/2013 - 04h16
Caramella a écrit :

ça aurait du être fait depuis longtemps

Le temps que ça monte

Portrait de Flivia44
28/septembre/2013 - 04h16

ça ne ferait pas de mal

Portrait de petit lascar
19/septembre/2013 - 20h51

la gratuité de frais de livraison sur les livres n'est en rien une exclue amazon. la vérité est que le gouvernement a une dent contre le distributeur (un souci de tva lol) et qu'il veut à tout prix le faire payer et profiter du gateau. Reste à savoir si à force de s'en prendre aux entreprises prospères, le gouvernement ne va pas faire comme avec les plus riches les faire fuir chez nos voisins.

Portrait de Dominnic
19/septembre/2013 - 20h09

Déjà :""d'une troisième sur le prêt à taux zéro pour l'aménagement du domicile des personnes handicapées moteur"""

 

Pourquoi cette proposition a-t-elle été rejetée ???? C'est écoeurant !

 

Ensuite par rapport au monde du livre, le problème est différent et se pose ainsi :

 

- Amazon est une société qui ne paie pas réellement tous ses impôts en France comme elle le devrait == fraude !!!Si bien qu'elle peut utililser une grande partie de cet argent pour offrir des avantages à ses clients.... Avantage que ne peuvent pas offrir ses concurrents qui ne fraudent pas, eux !!!!

 

- Amazon exploite totalement son personnel :::: un excellent livre d'un journaliste infiltré est paru en juillet.Bas salaire, exploitations maximum, au mépris du minimum humain...

Il faut baisser les charges, mais justement en méprisant le personnel, en l'exploitant au plus...

Par contre, le pdg s'emplit bien les poches....

 

- La Fnac :::

très mauvaise gestion depuis plusieurs années, notamment avec l'arrivée d'internet, mais aussi la relation clientèle, les produits....

Pas étonnant qu'ils aient autant perdu en chiffres d'affaires et bénéfices et ne savent plus comment se relancer.

 

- La poste française :

Elle hausse ses prix de façon inconsidérée, ce qui pénalise tous les envois :::: pour les particuliers, mais aussi les entreprises (surtout les petites)... et donc les petits éditeurs et petits libraires.

 

 

- Le monde doit évoluer, oui... Mais il faut que le monde soit juste...

Comment un libraire (physique) peut-il lutter contre une entreprise qui fraude, qui exploite le personnel comme des esclaves quasiment ????!!!

 

Faites que Amazon paie ses impôts en France (et idem pour ses filiales respectives)... et l'entreprise ne sera plus ce qu'elle est ....

 

 

Portrait de Papy Pervers
19/septembre/2013 - 18h47

Oui Amazon a un service de malade, le genre de truc qu'on ne connaissait pas en France avant eux, mais le client voit la devanture, pas l'arrière boutique. La facilité c'est de faire l'autruche, ce que fait la majorité des gens puisque Amazon cartonne.

Et cette remise en cause n'est pas spécialement française, ce n'est pas de l'anti-américanisme je sais qu'aux USA aussi il y des gens qui boycottent ce groupe car il y a plus de bonnes raisons de ne pas acheter chez eux que de profiter de la qualité de service d'Amazon. Après évidemment, la majorité des gens ne voient pas plus loin que le bout de leur nez.

Portrait de phix
19/septembre/2013 - 17h53

Il est clair que c'est un contournement de la loi, loi qui est finalement très juste puisque le prix du livre est identique partout (à 5% près), et c'est ce qui a permi aux librairies de survivre; comme quoi le protectionnisme a du bon.

Pour la survie du petit commerce, il serait aussi judicieux de regarder les grandes surface contournant la vente à perte, par exemple 50% remboursé sur le produit. Les petits commerces emploient davantage que les grandes surfaces comparativement au Chiffre d'Affaire; pourtant les gouvernements tuent le petit commerce!

Portrait de Crof_12
19/septembre/2013 - 15h39

Malheureusement, si quelque chose bouge, ce ne sera pas la gratuité des frais de port, mais une nouvelle nouvelle nouvelle nouvelle taxe...

 

Portrait de jon1138
19/septembre/2013 - 13h56
willy75 a écrit :

Pourquoi que le livre ???Internet et en particuler Amazon tuent tout et pas seulement le livre !

Renseignez vous, mais des chaines ferment dans le jeux video, la musique, la video....

 

Oui, et les moines copistes ont disparu à cause de l'imprimerie...Et les Maréchaux Ferrants ont disparu à cause des voitures etc...

 

C'est comme ça, on évolue vers d'autres modèles. Il y a forcément de la casse. C'est triste mais c'est comme ça. On va pas rester figé en 1950 sous prétexte de protéger des métiers.

 

En plus, dans le cas des libraires, s'ils se bougeaient un peu pour avoir les livres en temps et en heures, on n'aurait peut-être pas besoin de se tourner vers les sites web. Exemple : mon frère, qui est en CAP Electricien, doit commander un livre dédié à l'électricité. On l'a commandé dans la principale librairie de chez nous : ça fait presque 2 semaines que l'on attend. Ils n'ont aucune date précise ! Amazon.fr et Fnac.com, eux, l'ont EN STOCK donc, si on commande, on l'a sous 48h à la maison !! Et ce, avec frais gratuits et 5% de réduc'. Les libraires viennent pleurer après mais ils n'ont qu'à s'adapter ! Je ne leur jette pas la pierre car il est vrai qu'ils n'ont pas les moyens de la Fnac etc mais quand même, il y a des efforts à faire...

Portrait de wamport
19/septembre/2013 - 13h52 - depuis l'application mobile

Franchement, ils auraient pas pu trouver pire pour inciter les gens a passer aux liseuses électroniques... Au lieu de regrouper les libraires, ce qui aurait plus intelligent que la proposition de cet UMP, mais non il faut presque s'excuser de faire du CA en France!