18/09/2013 18:42

Polémique: Un prof de volley filmé en train de mettre 13 gifles à un élève - Regardez

Treize gifles en 16 secondes: un entraîneur japonais de volley-ball a été filmé dimanche dernier en flagrant délit de brutalité sur un lycéen, une vidéo qui fait désordre après la désignation de Tokyo pour les JO 2020.

Postée sur YouTube, la vidéo prise avec un téléphone portable, et dont l'authenticité a été confirmée par l'établissement scolaire, montre le coach en train de gifler 13 fois son élève devant ses camarades pendant un match d'entrainement au lycée Hamamatsu Nittai, situé à Gifu, dans le centre du pays.

"Rigole pas avec moi, gamin, hein! Compris??! T'es stupide!" hurle le professeur au lycéen qui, bien que plus grand que l'entraîneur, se laisse gifler sans broncher, les mains dans le dos.

Peu après la scène, vue plus de 1,6 million de fois sur les réseaux sociaux, l'entraîneur a admis avoir frappé l'élève mais, a-t-il plaidé, c'était "pour le secouer". "Je n'ai pas utilisé la bonne méthode", a-t-il ensuite reconnu.

Le proviseur adjoint du lycée, Toshitaka Shiozawa, a indiqué à l'AFP que le même professeur, dont l'identité n'a pas été révélée, avait également frappé un autre lycéen le même jour. L'établissement envisage des sanctions.

En mai dernier, le même professeur avait frappé un autre élève qui avait saigné du nez mais l'affaire n'avait pas été plus loin, le lycéen n'ayant pas porté plainte.

Le monde du sport japonais est régulièrement secoué par des affaires de brutalités et de violence.

Ainsi, on a appris le 13 septembre la suspension pour un mois par son université du champion du monde de judo Shohei Ono (-73 kg), pour avoir frappé un autre judoka.

Récemment aussi, 70 lycéens d'un établissement de Kobe (ouest) se sont retrouvés avec les pieds en sang après avoir été obligés par leurs professeurs de courir pieds nus pendant 1 km sur une route chauffée à blanc par le soleil.

Fin janvier dernier, l'entraîneur de l'équipe nationale féminine de judo du Japon avait, lui, été contraint de démissionner après des révélations sur des mauvais traitements qu'il infligeait à ses sportives, notamment des gifles et des coups de sabre en bambou.

Cette affaire était survenue quelques semaines après le suicide d'un lycéen régulièrement frappé par son entraîneur de basket-ball.

Selon une enquête publiée en janvier 2011, quatre enfants meurent en moyenne chaque année au Japon au cours d'un entraînement de judo.

Pour Mieko Ae, une professeur et psychologue du sport à Tokyo, les mauvais traitements sont fréquents au Japon parce que les entraineurs pensent que cela améliore le niveau des élèves. "Si on veut mettre fin à ça, il faut d'abord changer cette façon de penser!" dit-elle.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bzh079
21/septembre/2013 - 17h48

On dirait Didier Bourdon qui frappe le notaire dans les Trois Frères.

(ok je sors).

Portrait de CLB56
20/septembre/2013 - 11h34

13 fois c'est scandaleux, ça porte malheur !

 

Portrait de Koro
19/septembre/2013 - 07h35

J'ai cru reconnaitre Bayrou en train de s'entrainer pour les prochaines éléctions !!

Portrait de Wildfire
18/septembre/2013 - 23h41
R.S 003 a écrit :

L'annuaire du Cantal fait moins de mal, que celui du 9-3....smiley

L'avantage du minitel, c'est le même poids pour tous les départyements.

Portrait de Jmmnrj11
18/septembre/2013 - 22h54 - depuis l'application mobile

"Fait désordre âpres désignation de Tokyo"c est quoi le rapport entre les 2???

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 22h07
j'ai l'air c.. a écrit :

En décodé?

C'est très clair , sinon y a google

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 22h05
j'ai l'air c.. a écrit :

J'ai cru lire ci-dessous un grand désir du retour de la punition corporelle??? sympa... ça me rappelle certaines 'écoles" religieuses la pratiquant... c'était rigolo... on a même retrouvé des charniers d'enfants...

En même temps les SM et la Fistinière ça existe!

alors où sont les limites quand y en a qui aiment ça?

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 21h55
Alain Béchamel a écrit :

 

Si vous n'aimez pas Pipo essayez Mario !

Je n'aime pas le cirque genre quand LF prend les autres que pour des gnoufs!

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 21h28
R.S 003 a écrit :

Ne surtout jamais frapper au visage, ça peut laisser des traces...

 

Un bon coup de pied au cul en public suffirait et serait bien plus afficace.smiley

Une course à l'échalotte c'est pas mal non plus , mais bon faut faire gaffe à une main au paf

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 21h26
Alain Béchamel a écrit :

 

La différence le Japon et les USA sont des démocraties..!

La démocratie n'est pas le fait unique d'avoir le droit de vote, c'est du pipo, on en a eu la preuve .

En France elle existe à peine compte tenu des abstentions pour désaveu notable des candidats et le passage en force contre le non 2005... on connaît toutes les manipes qui musèlent allègrement

de même que la spoliation et le confiscatoire deux mille douzien

 

Portrait de Ceracy
18/septembre/2013 - 21h25
kava a écrit :

Oui, mais au Japon, y a pas de raccailles qui tabassent les profs. C'est ce qu'il faudrait en France que les enseignants donnent quelques claques dans la gueules à certains, dès la maternelle pour leur remettre les idées en place, puisque les parents ne le font pas.

+1. Plus largement, une Taubiracaille comme ministre de la Justice est impensable au Japon.

Portrait de bozo972
18/septembre/2013 - 21h20

Si la gifle était autorisée pour châtier le manque de rendement, les politiques auraient du souci à se faire.

Portrait de Sheeka Gohome
18/septembre/2013 - 21h17

La double du temps temps accordé au serveur...

Il s'entraînait à tête à claques, le graal du yakuza!

Portrait de Anonyme 1256
18/septembre/2013 - 20h14

Un prof de "volée". smiley

Portrait de Belettos
18/septembre/2013 - 20h06
JPaul a écrit :

Sans doute l'avait-il mérité!

la première peut-être, mais les douze suivantes j'en doute smiley

Portrait de lodad13
18/septembre/2013 - 19h21

Mes grands parents me racontent très souvent que lorsqu'ils étaient à l'école et que les élèves faisaient des bétises, c'éyait coup de règle et bonnet d'âne! ça ne leur faisait pas de mal aux gamins à l'époque! Je dis pas qu'il faut systématiquement en venir là, mais parfois, ça pourrait être une bonne idée pour faire en sorte que certaines petits teigneux ne deviennent pas plus teigneux... aussi, lorsqu'ils sont plus grands et qu'ils basculent dans la délinquance, les mettre dans les camps militaires. Y'aura pas besoin de gifles là, la simple présence d'un colonel les en dissuadera. 

Portrait de Ippo
18/septembre/2013 - 19h11

L'éducation : Vaste programme et pas de solution miracle.