28/08/2013 16:11

Le site du New York Times toujours en panne après une attaque syrienne

Le site internet du New York Times était toujours en panne mercredi au lendemain d'une cyber-attaque lancée par un groupe de pirates informatiques syriens, mais une porte-parole du quotidien affirmait que la panne devrait prendre fin rapidement.

Vers 13H00 GMT, il était toujours impossible d'accéder au site habituel du quotidien depuis de nombreux ordinateurs. La panne a commencé mardi vers 19H00 GMT.

"Si vous ne pouvez pas accéder au site http://nytimes.com, nous publions aussi sur http://news.nytco.com", indiquait le New York Times sur le site de microblog Twitter.

"Notre site était indisponible (mardi) à la suite d'une attaque externe" qui "a touché beaucoup mais pas tous les utilisateurs du site. On a quasiment résolu le problème", a commenté mercredi Eileen Murphy, porte-parole du quotidien, dans un courriel à l'AFP.

Dans l'édition papier de mercredi, le directeur de l'information du journal, Marc Fons, indique qu'il s'agit d'une attaque informatique menée par un groupe syrien, l'Armée électronique syrienne (SEA), qui soutient le dirigeant Bachar al-Assad.

"Et bien, au moins en Syrie les pirates informatiques pensent que nous sommes encore au centre de la vie américaine", ironisait sur Twitter Binyamin Appelbaum, un journaliste du quotidien. Une journaliste du New York Times chargé de la couverture des médias, Christine Haughney, a pour sa part envoyé un tweet mardi soir indiquant que le site du journal "ne fonctionnait pas à cause d'une attaque informatique sur notre registre de nom de domaine Melbourne IT".

Dans un message sur l'un de ses blogs, Twitter explique par ailleurs que son "système de noms de domaines a fait l'objet d'un problème" qui a notamment touché twimg.com, un service d'images du site de microblogs.

"Le visionnage d'images et photos a été temporairement et sporadiquement perturbé" mais ce service a maintenant été "réparé" et "aucune information d'utilisateur de Twitter n'a été atteinte", ajoute le message. Selon l'expert en sécurité informatique Matt Johansen, de la société WHite Hat Security, Twitter et le New York Times utilisent tous deux le registre de nom de domaine Melbourne IT.

Sur Twitter, la SEA elle-même laissait entendre qu'elle était à l'origine des pannes du site du New York Times et de perturbations sur le site de Twitter.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions