10/07/2013 10:20

Aides à la presse: Le gouvernement va favoriser l'innovation

Le gouvernement va favoriser les investissements innovants et collectifs, notamment numériques, dans l'attribution de ses aides à la presse, qui seront davantage ciblées sur la presse d'information politique et générale, selon des mesures de réforme rendues publiques mercredi. La presse papier, sans exception, continuera à bénéficier du taux de TVA réduite à 2,1%.

"Le système d'aides est aujourd'hui complexe, du fait de l'empilement de dispositifs successifs, et est peu capable d'accompagner les modifications structurelles en cours dans le secteur. La révolution numérique percute les modèles économiques de la presse", indique un texte dont l'AFP a obtenu copie sur ces mesures gouvernementales, qui feront l'objet d'une communication de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti au Conseil des ministres de mercredi.

Face à ce constat, le gouvernement a décidé d'orienter ses aides. Au sein du Fonds stratégique pour le développement de la presse, qui attribue les aides aux investissements, "les critères d'attribution donneront la priorité aux projets portés collectivement par plusieurs acteurs et aux projets innovants. A contrario, les projets d'investissements traditionnels et non mutualisés seront moins aidés que par le passé", souligne ce texte.

Par exemple, des projets tels qu'un kiosque numérique multiplateformes pourront être davantage aidés, tandis que l'investissement d'un titre seul pour renouveler son parc de rotatives devrait l'être moins qu'avant. Par ailleurs, alors que le Fonds stratégique place actuellement dans des enveloppes distinctes les investissements dits "traditionnels" (de la presse imprimée) et numériques (développement d'applications, équipements en tablettes...), ces deux sections seront fusionnées, "pour que cesse la barrière entre la presse en ligne et la presse imprimée".

Ce fonds, qui peut actuellement aider la presse spécialisée pour ses investissements en ligne, sera en outre désormais "exclusivement dédié à la presse d'information politique et générale". Concrètement, la presse professionnelle sur l'hôtellerie ou le bâtiment ne pourra ainsi plus être aidée pour le développement de son site internet ou de son application pour smartphones.

Mais la presse spécialisée échappe à une mesure plus drastique: le gouvernement a décidé de maintenir le taux de TVA super réduit de 2,1% pour toute la presse imprimée, alors que de nombreuses voix s'étaient élevées pour demander une différenciation de taux entre la presse d'information politique et générale et les autres titres. "Le gouvernement, en ne retenant pas cette mesure, souhaite marquer son soutien à un secteur qui est aujourd'hui économiquement fragile. C'est aussi la reconnaissance du rôle important d'information que joue la presse spécialisée notamment", indique le texte.

Le gouvernement s'engage également, mais à horizon plus lointain, à diminuer le taux de TVA auquel est imposée la presse en ligne (19,6%). Deuxième grand volet de la réforme, le gouvernement a aussi décidé de rationaliser ses aides à la distribution de la presse. L'aide au portage sera notamment réformée "pour être économiquement plus efficace". Le portage mutualisé sera favorisé et la presse nationale, quotidienne mais également magazine, sera incitée à recourir davantage au portage.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de chevalvapeur
11/juillet/2013 - 05h06
eric75019 a écrit :

franchement les 2 commentaires ci-dessous sontn totallement stupides et demontrent une meconnaissance du dossier, bref ca s'appelle parler pour ne rien dire (ici ecrire en l'occurence), ces aides exitent depuis des dizaines d'années et grace a elles la presse survie aujourd'hui sans ces aides le prix des titres augmenteraient et ce seraient les lecteurs finaux qui en patiraient (mais je doute que A6666 ou Chevalvapeur lisent beaucoup)

Heureusement que vous êtes là pour nous instruire et nous dire ce que nous devons penser !!! Quelle prétention !

Portrait de chevalvapeur
10/juillet/2013 - 10h42

Ben tiens ! On caresse dans le sens du poil son électorat et son soutien sans failles !