25/06/2013 17:39

Mobile: La 4G dépassera le milliard d'abonnés en 2017

Le milliard d'abonnés à la téléphonie mobile de quatrième génération (4G) sera dépassé en 2017 au niveau mondial, a estimé lundi l'institut européen de référence Idate dans un communiqué.

A fin 2016, l'Institut de l'audiovisuel et des télécoms en Europe (Idate) qui est basé à Montpellier, prévoit déjà que le nombre d'abonnés aux services mobiles de quatrième génération "dépassera les 915 millions au niveau mondial".

"Le milliard d'abonnés sera dépassé dès 2017", estime-t-il.

L'accélération de l'utilisation de la 4G "repose sur la toujours très forte dynamique de l'Asie qui représente 41,6% du nombre total d'abonnés, mais également de l'Amérique du Nord qui compte pour 21,6%, contre 15,8% pour l'Europe de l'Ouest, 7,5% pour l'Afrique-Moyen Orient et 4,9% pour l'Europe de l'Est".

La technologie "s'impose donc comme un domaine d'investissement majeur dans toutes les zones géographiques", résume Frédéric Pujol, responsable du secteur à l'Idate, cité dans le communiqué.

Le réseau 4G - en cours de déploiement en France - permettra d'avoir, avec un mobile compatible et un abonnement ad hoc, un débit équivalent à celui délivré actuellement par une ligne fixe internet très haut débit (fibre).

Mais cette croissance du trafic mobile haut débit fait également "peser une pression constante sur les réseaux mobile et est à l'origine d'un besoin de plus de spectre dans la bande en-dessous de 1 Gigahertz pour les usages liés aux réseaux 4G", souligne l'institut.

Pour remédier à ce besoin, l'Idate plaide notamment pour l'exploitation de la bande de fréquences de 700 Megahertz, "option la plus prometteuse pour permettre l'harmonisation des fréquences entre les zones Asie-Pacifique, l'Europe, le Moyen-Orient, l'Afrique et l'Amérique Latine".

Il rappelle que "certains pays, comme la France et peut-être l'Allemagne, sont déjà en train de planifier l'organisation d'enchères dès 2015" pour cette bande de fréquences.

En France, la bande des 700 MHz - considérées comme des "fréquences en or" car elles sont très basses et ont donc une forte capacité de propagation - est actuellement un objet de discorde entre les opérateurs télécoms et les chaînes de télévision numérique terrestre (TNT).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nexux
25/juin/2013 - 19h59

Il ne faut pas etre devin pour sortir un truc pareil.

Par contre, ce n'est pas de la vrai 4g, celle qui est deployée est au tiers de la vitesse max, on n'est pas au niveau de la fibre, plutot du 10 mo