19/06/2013 07:33

Le quotidien Libération devrait annoncer aujourd'hui la nomination d'un nouveau directeur de la rédaction

Les actionnaires de Libération devraient entériner aujourd'hui la proposition de nommer Fabrice Rousselot à la tête de la rédaction et le lancement en septembre d'une nouvelle offre de fin de semaine sur fond de recul des ventes du quotidien depuis le début de l'année.

Le conseil de surveillance réunit les principaux actionnaires, comme Bruno Ledoux et Édouard de Rothschild qui contrôlent ensemble la majorité du journal, et des actionnaires individuels aux côtés de la Société civile des personnels de Libération (SCPL).

Il est présidé par Anne Lauvergeon.

A la rentrée, Libération devrait s'épaissir en fin de semaine avec un nouveau concept alliant quotidien et magazine, dans un journal fortement enrichi, allant jusqu'à 64 pages, mais sans adopter le principe d'un magazine distinct comme Le Figaro, Le Monde et Le Parisien, selon des sources proches de la direction.

Le directoire, présidé par Nicolas Demorand, va soumettre aux actionnaires une nouvelle organisation du journal et proposer la désignation de Fabrice Rousselot comme directeur de la rédaction. Jusqu'à maintenant cette fonction était occupée par Nicolas Demorand conjointement avec celle de président du directoire qu'il partage avec Philippe Nicolas.

La SCPL avait exigé que M. Demorand ne cumule plus ces deux fonctions, conformément à son interprétation des statuts du journal.

Pour devenir directeur de la rédaction, M. Rousselot devra se soumettre à un vote du personnel et ne pas totaliser 66% de votes contre son nom sous peine de ne pas être nommé. Le vote devrait probablement intervenir la semaine prochaine, selon une source interne à la rédaction.

M. Rousselot, 49 ans, avait été nommé directeur délégué de la rédaction en avril après le départ pour Le Monde de Vincent Giret.

"Avec son arrivé le conflit qui opposait la rédaction avec Demorand sera clos", selon cette même source.

Dégradation des ventes Il a notamment dirigé le web de Libé et passé près de neuf ans, en deux séjours, comme correspondant à New York.

La nomination de Fabrice Rousselot est de nature à apaiser les relations tendues entre Nicolas Demorand et une partie de la rédaction, estiment plusieurs journalistes du quotidien.

Par ailleurs une refonte du site libération.fr est prévue pour la rentrée, des premiers tests étant prévus dés juillet.

Les actionnaires de Libération ne souhaitant pas "remettre au pot", la réorganisation de Libération devra se faire à moyens et effectifs constants, mais elle intervient dans un contexte de nette dégradation des ventes.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de le fils du ciel

Les employés travaillent selon l'esprit de ceux qui les gouvernent... Résultat, les ventes ! Demorand me saoûle un peu sur C quand il commente un bouquin, je le zappe, Libé, aussi ...