13/06/2013 12:57

Affaire Cahuzac: Des laboratoires auraient alimenté le compte suisse

Des détectives mandatés par l'épouse de Jérôme Cahuzac affirmaient dès octobre 2012 détenir une liste de laboratoires ayant alimenté le compte caché de l'ex-ministre du Budget, a déclaré mercredi l'ancien agent du fisc Rémy Garnier devant la commission d'enquête parlementaire.

Cet inspecteur des impôts du Sud-Ouest à la retraite, un des premiers à avoir évoqué, dans un mémoire à sa hiérarchie, un compte suisse de Jérôme Cahuzac, a affirmé avoir rencontré le 3 octobre, à leur demande, les détectives privés Alain Letellier et Florent Pedebas.

Selon lui, ils étaient mandatés par Patricia Cahuzac, en instance de divorce avec l'ex-ministre. Alain Letellier "était au courant" de l'existence du compte caché, a assuré Rémy Garnier, précisant que le détective avait "apparemment" été informé par Patricia Cahuzac.

Les deux hommes "avaient des documents sous les yeux avec une liste de laboratoires qui auraient alimenté le fameux compte", mais n'ont pas voulu la communiquer à l'ancien agent du fisc, a-t-il ajouté.

"A un moment donné il a été question de 1,5 million d'euros", a expliqué Rémy Garnier, tout en soulignant que les détectives lui ont affirmé ne pas avoir les montants des versements laboratoire par laboratoire.

Jérôme Cahuzac a avoué le 2 avril détenir 600.000 euros sur un compte secret à l'étranger. Son avocat a expliqué qu'une partie "accessoire" des sommes versées sur ce compte provenait de son activité de consultant pour l'industrie pharmaceutique dans les années 1990.

La commission parlementaire enquête sur l'action du gouvernement depuis la révélation, le 4 décembre par le site d'informations Mediapart, de l'existence de ce compte à l'étranger.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
17/juin/2013 - 07h32

A mon avis on va découvrir beaucoup de chose sur lui

Portrait de Laurent93
13/juin/2013 - 17h09 - depuis l'application mobile
Spider a écrit :

Cahuzac a monnayé son carnet d'adresses .. TOUS, sans exception, l'ont fait .. on en a le plus bel exemple avec Sarkozy qui monnaie son carnet d'adresse d'ex-président, ce qui devrait lui être interdit vu qu'il touche une indemnité déjà confortable du conseil constitutionnel de 11.000€ + 6000€ d'indemnité en tant qu'ex-président et que ses frais sont pris en charge par le contribuable .. s'il veut retravailler, il devrait renoncer à tous ces privilèges.

Et ça ce n'est rien car un ex président coûte entre 1 et 2 millions d'euros par an à la Ftance : les frais de transport (voiture avec chauffeur, avion, train en 1ère classe oblige), la location du logement situé non pas en banlieue mais dans les quartiers chics de la capitale, sans oublier le personnel (secrétaire, cuisinier, garde du corps, femme de ménage). Ça représente un sacré coût sachant que nous avons 3 présidents qui en bénéficient. Et une retraite confortable. La belle vie. Et les ministres ont aussi des avantages. Je parle des ex. La France a de l'argent pour les payer et on nous demande de se serrer la ceinture. Cherchez l'erreur. Enfin si on regarde bien personne ne veut supprimer ces privilèges : ni la gauche ni la droite. On se demande bien pourquoi ?

Portrait de jlpicard
13/juin/2013 - 15h46 - depuis l'application mobile

Il est vrai que la droite ne traîne aucune casserole et sont des gens qui n'ont jamais triché ni même fraudés ...