16/05/2013 12:34

Un homme se suicide dans une école maternelle à Paris devant des enfants

Un homme d'une soixantaine d'années s'est suicidé en fin de matinée, à l'aide d'un fusil à canon scié, dans le hall d'une école maternelle parisienne devant une dizaine d'enfants.
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme, extérieur à l'établissement, est entré dans le hall de l'école située rue Cler (Paris VIIe) et a retourné l'arme contre lui devant ces enfants ainsi qu'un adulte dont on ignore la fonction. Le désespéré serait entré dans l'école "sans difficulté".
Les policiers n'avaient pu immédiatement établir son identité ni les raisons qui l'ont poussé à ce geste dans l'enceinte de cet établissement privé catholique sous contrat avec l'Etat. Une enquête a été ouverte. Le directeur de cabinet du recteur de Paris est parti sur place, et une cellule de soutien psychologique est en train d'être mise en place, a indiqué l'Académie de Paris.

L'homme n'a aucun lien avec l''école ou les élèves, précise-t-on.
L'école maternelle fait partie d'un ensemble scolaire qui comprend également l'école élémentaire, le collège et le lycée dans le quartier du Gros Caillou à deux pas des Invalides et de la Tour Eiffel.

Une dame, qui travaille en face de l'établissement, raconte à Europe 1. "Il y a les pompiers, la police, surtout la police, la sécurité. On sait pas si c’est un parent d’élève ou si c’est du personnel. Il s’est suicidé avec une arme, un revolver je pense".

Et d'ajouter: "Il y a des gens qui ont dit que c’était comme une bombe. On n’en sait pas plus".

Une autre habitante, Fabienne confie de son côté. "J’ai entendu les enfants crier. J’habite presque en face, j’ai vu tout un groupe d’enfants qui partaient en hurlant vers la rue de Grenelle. Ils hurlaient ! Visiblement, il y avait quelque chose qui les avait frappés, choqués. J’ai entendu quelque chose. C’était probablement une voix d’homme, qui les rappelait. C’était 10 secondes, 20 secondes plus tard".

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, rentre "en urgence" de Bruxelles, et il se rendra sur place "en début d'après-midi", a indiqué le ministère.

Il participait jeudi à Bruxelles à un Conseil des ministres de l'Education de l'Union européenne.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de silex
16/mai/2013 - 18h29

quelle perversité!

sans surprise après avoir entendu  le résumé de la vie de ce personnage!

 

 

Portrait de lori
16/mai/2013 - 16h00

comment un homme armé a pu entrée dans une école ou est la sécurité 

 

Portrait de Malandrin
16/mai/2013 - 15h10
mafalda a écrit :

??????

Quel rapport avec cette tragédie ?

Propos quelque peu déviant, non ?

Non justement je veux dire par là qu'il n'y a pas de règles en matière d'humour et d'ironie. Et qu'il est plus insupportable d'endurer de l'indignation à géométrie variable pour des faits de natures similaires que de subir un trait d'humour parfois déplacé.

Portrait de mafalda
16/mai/2013 - 14h58
Malandrin a écrit :

Bla bla Bla. Bizarrement ce sont les mêmes personnes dégoulinantes de "politiquement correct" qui sont les premières à se réjouir et à "ironiser" quand une personne qu'elles méprisaient (une personne contraire à leur opinion politique) vient à décéder. ;)

??????

Quel rapport avec cette tragédie ?

Propos quelque peu déviant, non ?

Portrait de Malandrin
16/mai/2013 - 14h52
mafalda a écrit :

Il n'y a ni humour ni dérision ni ironie acceptables face à ce genre de nouvelles.

Bla bla Bla. Bizarrement ce sont les mêmes personnes dégoulinantes de "politiquement correct" qui sont les premières à se réjouir et à "ironiser" quand une personne qu'elles méprisaient (une personne contraire à leur opinion politique) vient à décéder. smiley

Portrait de mafalda
16/mai/2013 - 14h41
Unclavierazertyenvautdeux a écrit :

ouh ouh faut il préciser à chaque fois entre parenthèse quand quelqu'un fait du second degré?

Il n'y a ni humour ni dérision ni ironie acceptables face à ce genre de nouvelles.

Portrait de DeesseEnSabots6
16/mai/2013 - 14h29
rose de lorraine a écrit :

C'est vrai que dans l'école privée ozarathora les enfants se sont sentis très en sécurité quand mohamed mehra y est entré en moto...

 

Juste pour votre information l'école s'appelle Ozar Hatorah qui se traduit en français comme ""trésor de la torah"" Torah elle même livre sain dans la religion juive..... Bonne journée

Portrait de Malandrin
16/mai/2013 - 14h28

Sans doute un fan de Teri Moïse.

Portrait de mafalda
16/mai/2013 - 14h16
rene_lp a écrit :
Mettez vos enfants dans le privé.... Ils sont en sécurité

lisez! Cette atrocité s'est passée dans le privé!

Portrait de DeesseEnSabots6
16/mai/2013 - 14h02
rene_lp a écrit :
Mettez vos enfants dans le privé.... Ils sont en sécurité

 

Franchement je ne vois pas le rapport avec l'acte de ce malade........... Pourquoi faire là le débat sur l'école publique ou privée????? vraiment je ne comprend pas votre réaction.......

 

Tout ce que je vois moi, c'est des enfants très jeunes qui ont du être traumatisé, par un malade mental....

 

Portrait de FDGJMM
16/mai/2013 - 13h12
Ver0nik77 a écrit :

Ou pas.... Y a qu'à voir l'affaire merah ...... Et vu ce que coûte le privé la sécurité c'est pas la priorité 

Toute ma scolarité a été faite en pension dans le privé, et question sécurité, pas de problème!! Et question coût, faut tout calculer!

Portrait de Ver0nik77
16/mai/2013 - 13h05
rene_lp a écrit :
Mettez vos enfants dans le privé.... Ils sont en sécurité

Ou pas.... Y a qu'à voir l'affaire merah ...... Et vu ce que coûte le privé la sécurité c'est pas la priorité 

Portrait de Ver0nik77
16/mai/2013 - 13h03

smiley

On vit dans inutile monde de fou....