18/04/2013 16:55

Libération: Nicolas Demorand reste "aux commandes" et aborde sans tabou la réorganisation

Nicolas Demorand a assuré jeudi qu'il restait "aux commandes" du journal Libération tout en abordant "sans tabou" le chantier de la réorganisation du journal qui doit être mise en place d'ici le mois de juillet, au lendemain d'un conseil de surveillance.

"Je suis le directeur de libération (président du directoire, ndlr). Je suis le directeur de la rédaction de Libération. Le conseil de surveillance m'a renouvelé sa confiance", a déclaré le patron de Libération qui cumule les deux fonctions. "C'est à mon initiative, en tant que directeur de Libération et de la rédaction, que j'ai proposé un certain nombre de changements d'organigramme qui sont à déterminer et qui ne sont pas écrits aujourd'hui. Je suis aux commandes de ce chantier, comme des autres", a-t-il ajouté.

"Je démens fermement ce qui a pu circuler sur le sujet depuis hier et qui est strictement faux. Il suffisait de lire le communiqué du conseil de surveillance", a souligné Nicolas Demorand en référence à des informations faisant état de sa mise l'écart de la direction de la rédaction. Selon un communiqué publié mercredi à l'issue du Conseil de surveillance de la société éditrice de Libération, présidé par Anne Lauvergeon, "le directoire a proposé au conseil de surveillance d'élaborer une nouvelle organisation, à mettre en place d'ici le 1er juillet 2013, pour conduire les transformations du groupe".

Le conseil indiquait par ailleurs qu'il renouvelait "toute sa confiance" au management. "Le directoire est composé de Philippe Nicolas (co-président) et moi-même, c'est le management de l'entreprise", a précisé Nicolas Demorand à ce sujet. Cette annonce vient en réponse à la crise de confiance dénoncée par la Société des personnels de Libération (SCPL), qui demandait la stricte application des statuts prévoyant que le président du directoire ne cumule pas ces fonctions avec celle de directeur de la rédaction.

"Mon objectif est de trouver l'organigramme et l'organisation pour que Libération puisse affronter les défis qui sont les siens. Nous verrons dans huit semaines. Je suis à l'initiative de ces sujets-là. Je les aborde sans tabou", a ajouté Nicolas Demorand, en n'écartant aucun scénario.

"Quelle sera la forme très précise de l'organigramme au 19 juin, quand j'en informerai le conseil de surveillance, je ne peux pas vous le dire encore, je n'ai pas encore commencé à travailler!", a conclu le patron de Libération.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jmlhomme
18/avril/2013 - 17h02

C'est vrai Nicolas... qu'est-ce que c'est agaçant tous ces gens qui relient des rumeurs sans même prendre la peine de vérifier leurs absence d'infos ! smiley