18/04/2013 10:13

Les cinémas Gaumont et UGC refusent de programmer le film "Désordres": Le réalisateur très en colère!

Etienne Faure, producteur et réalisateur de "Désordres", avec Sonia Rolland, en salles ce mercredi, publie une lettre ouverte dans laquelle il fustige les cinémas Gaumont/Pathé et UGC qui ne programment pas son long métrage.
"On n'a jamais demandé une exposition extraordinaire mais d'exister auprès de ces grands groupes", explique à l'AFP Etienne Faure, dont le film a coûté 500.000 euros, un petit budget pour le secteur, et a bénéficié de l'aide du CNC.
"On ne demande pas d'être traités comme Alain Chabat ou Christian Clavier mais quand on voit qu'ils ont 500 salles d'un côté et de l'autre et que nous on nous dit qu'il est absolument impossible d'avoir une salle"..., poursuit M. Faure qui souhaite provoquer "une prise de conscience" en faveur du cinéma indépendant.
"Ce qui nous intéressait, c'était de faire exister le film, avoir la réaction du public, mais comment voulez-vous que le film puisse être vu si ces salles" ne le programment pas ?, poursuit le réalisateur selon lequel "le public est présent en masse dans les avant-premières en province".
"On ne demande pas la lune, surtout pas ! Mais quand UGC n'a même pas vu le film et que dès le départ leur réaction est de parler d'embouteillage de films, qu'est-ce que cela veut dire ? Cela veut dire qu'on ne s'intéresse pas à un certain cinéma français", affirme-t-il encore avant de dénoncer un "système où on n'aura plus que les forts et où les touts petits seront appelés à disparaître progressivement".
Au final, le film sort cette semaine, dit-il, "dans une dizaine de salles en France", et une "vingtaine la semaine prochaine" grâce notamment à d'autres circuits plus modestes en taille (CGR et MK2).
Interrogé , Gaumont/Pathé répond que "ce film n'est pas diffusé dans (son) réseau car il s'agit d'un choix de programmation dans une semaine de sorties qui est déjà très dense en terme d'offres de films". UGC n'a pas souhaité s'exprimer.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
21/avril/2013 - 08h31
michel06 a écrit :

:8)misere le cinema francais!!!!!deprimant .......

smiley

Portrait de Koro
21/avril/2013 - 08h31

Elle est très jolie Sonia Rolland

Portrait de pitchouli
18/avril/2013 - 23h49

Avant-première en présence de Sonia Rolland demain soir dans ma ville, je vous dirai si ça le laisse voir ou pas smiley

Portrait de michel06
18/avril/2013 - 15h32

:smileymisere le cinema francais!!!!!deprimant .......

Portrait de jacksparrow
18/avril/2013 - 13h41 - depuis l'application mobile

les critiques pour ce film sont très mauvaises!!!
ce n'est pas un refus de diffusion envers les films a petits budgets!!
c'est juste une reflexion economique!!!
un bon conseil arreter de faire de la crotte en croyant que vous avez fait des pepites d'or!!!
l'or ça ne sent pas mauvais!!!

Portrait de daco
18/avril/2013 - 11h53

Fausse excuse pour la simple et bonne raison que ce film était programmé et annoncé sur ces réseaux-là: Il était annoncé dans certains salles. Il ne s'agit donc pas d'un problème d'agenda chargé (d'ailleurs il suffirait de reporter) bien mais d'un changement d'avis pour un autre motif. C'est le côté "dernière minute" qui est étonnant

Portrait de abimopectore
18/avril/2013 - 11h23

Il faut bien avouer qu'à la vue de la BA ça n'a pas l'air térrible.

Ce qu'il aurait fallu dire, si vous aviez vraiment voulu faire votre job de jouranliste correctement, c'est que l'histoire commence lorsque le producteur ne trouve visiblement de distributeur 'viable" sur la place de Paris. Parce que Re Distribution  (le distributeur salles) est totallement inconnu. Pas étonnant ensuite qu'il ne trouve pas de salles pour son film. 

Moralité de l'histoire, quand on un projet de film et qu'on a déja du mal à financer c'est mauvais signe, quand ensuite on n'arrive pas à trouver un distributeur 'installé" qui s'engage sur au moins 50 copies France, ca devient préocupant. Ensuite on ne vient pas dans la presse se plaindre que les circuits n'en veulent pas. 

Des films comme ça, y'en a 10 ou 20 par an... seulement la plupart du temps les producteurs on la pudeur de garder ça pour eux de s'assoir dessus. 

Portrait de stbx00
18/avril/2013 - 10h36

Ces chaines de Cinema sont des groupes privées qui cherchent à rentabiliser leurs salles. C'est peut être triste pour les "petits films" mais il ne suffit pas de faire un long métrage pour être diffusé chez Gaumont ou UGC.

Je suis certain que si un film a une diffusion très modeste mais est excellent et profite d'un bon bouche à oreille il sera au final diffusé à plus grande échelle...