09/04/2013 12:47

Paradis fiscal: Arnaud Montebourg veut faire "pression" pour obtenir "les noms" de titulaires français

Le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg veut durcir les règles bancaires liées aux paradis fiscaux et faire "pression" pour obtenir "les noms" de titulaires français de comptes offshore en Suisse ou ailleurs, déclare-t-il dans un entretien au Monde publié aujourd'hui.
"Ce que nous visons à présent à travers l'échange automatique de renseignements, ce sont des noms. Les noms des dizaines de milliers de ressortissants français et d'entreprises logés dans les paradis fiscaux que la France doit obtenir", explique M. Montebourg.
Pour convaincre des pays comme la Suisse ou le Luxembourg, "il sera nécessaire d'utiliser des moyens de pression diplomatiques. Il n'est pas acceptable que la Suisse profite du marché de l'Union européenne et de ses avantages mais refuse de donner les noms de nos ressortissants", plaide-t-il.
D'autant, souligne le ministre du Redressement productif, que les Etats-Unis ont eux déjà obtenu "52.000 noms" d'Américains ayant des comptes non déclarés, dans l'affaire de la banque suisse UBS.
En plein scandale Cahuzac et sur les paradis fiscaux (Offshoreleaks), M. Montebourg défend un tour de vis. Interrogé sur un possible durcissement de la loi bancaire en cours d'examen au Parlement, le ministre français se dit "personnellement favorable à ce qu'on aille beaucoup plus loin dans la réglementation des activités", alors que son collègue des Finances Pierre Moscovici, auteur du texte, s'est vu reprocher à gauche d'être trop timoré.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Laurent93
9/avril/2013 - 20h04 - depuis l'application mobile

On ne saura jamais mais selon vous pourquoi ces hommes se battent tant pour avoir une place ?????

Portrait de aubert146
9/avril/2013 - 14h28
apollo21 a écrit :

diantre,le marquis de montebourg fait encore parler de lui! mais qu'il fasse bien gaffe,le dernier qui a voulu enfreindre les fraudeurs était lui même un fieffé fraudeur!

 

excellente votre remarque smileysmiley  la gauche morale qui donnait des leçons à la terre entiére et demandé une ou plusieurs démissions par jour chez la autres  pourtant elle a un joli palmarés  DSK  Cahuzac Guérini Kucheida. Désir  les montres de Dray etc.... 

Portrait de Slurm
9/avril/2013 - 13h25

Pression sur la Suisse... Il faudrait pas être l'arroseur arrosé dans cette histoire. Il y a quand même entre 70'000 et 80'000 frontaliers français (dont moi) qui travaillent en Suisse.

80'000 chomeurs francais en plus, même si c'est pour récupérer plusieurs millions, je suis pas sûr que cela vaille vraiment le coup...

Portrait de zebulon19
9/avril/2013 - 13h25

Pour ma part je suis d'accord.

Que ceux qui ont des fonds dans un autre pays, et quelquesoit leur opinion politique, doivent être déclarés a fortiori si ils sont représentants du peuple.

Avoir des comptes à l'étranger est légal mais doit être signalé.

Je trouve que le système des pays nordique est bien.

 

@