07/04/2013 17:04

France Télécom-Orange a décidé d'accorder un sursis d'un an à The Phone House

L'opérateur de téléphonie France Télécom-Orange a décidé d'accorder un sursis d'un an à The Phone House, en reportant la date butoir de la fin de son contrat au 31 janvier 2014 et non à la fin de cette année comme prévu initialement, révèle samedi le Figaro.

Orange "s'est laissé convaincre de retarder la date butoir. Le couperet tombera donc le 31 décembre 2014", explique le quotidien.

Il précise que malgré cette "année de répit supplémentaire", "l'opérateur historique a bel et bien décidé de mettre fin à son contrat avec The Phone House".

Orange, qui n'était pas joignable samedi matin pour commenter l'information, s'est défendu auprès du Figaro d'avoir cédé à la pression du gouvernement, qui voyait d'un mauvais oeil les conséquences sociales de la fin d'un gros contrat pour The Phone House, déjà en grande difficulté.

"Etant donné la qualité de la relation que nous avons depuis de nombreuses années avec The Phone House, nous sommes soucieux de les aider. Nous sommes à l'écoute des difficultés sur lesquelles ils nous ont interpellés", a expliqué au journal le directeur commercial grand public d'Orange, Patrice Lozé.

"Mais nous ne faisons pas machine arrière car la conjoncture du marché nous contraint à faire des choix drastiques", a-t-il ajouté.

Le distributeur de téléphonie, qui emploie près de 1.200 salariés dans 336 boutiques, est dans la tourmente depuis plusieurs mois. Fin septembre, il a dû annoncer la mise en place d'un projet de plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) avec la suppression de 246 postes et la fermeture de 79 magasins.

Il a toutefois suspendu le 1er mars ce plan social en attendant d'étudier l'impact de la décision de France Télécom-Orange de ne pas renouveler son contrat à la fin de l'année. Orange représente quelque 52% des ventes de The Phone House.

Ailleurs sur le web

Vos réactions