31/03/2013 09:40

Jean-Marc Ayrault confirme les violentes attaques d'Arnaud Montebourg contre lui

Jean-Marc Ayrault confirme dans une interview au Journal du dimanche que son ministre Arnaud Montebourg, avec qui il était en désaccord à propos de Florange, l'a notamment accusé de "gérer la France comme le conseil municipal de Nantes".

Dans le livre "Florange, la tragédie de la gauche" (Editions Plon), les journalistes Valérie Astruc et Elsa Freyssenet affirment que le ministre du Redressement productif s'en est pris vertement au Premier ministre en décembre 2012 lorsque les deux hommes s'opposaient au sujet d'une éventuelle nationalisation du site industriel mosellan de Florange.

Selon les deux journalistes, M. Montebourg aurait alors dit à M. Ayrault: "Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes, tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes".

"Oui", confirme M. Ayrault dans le JDD, le ministre du Redressement productif lui a bien lancé ces attaques.

De telles critiques contre le chef du gouvernement ne mériteraient-elles pas un renvoi de M. Montebourg? "Ce qui compte pour moi, c'est l'action de mon gouvernement pour le redressement du pays, sous l'autorité du chef de l'Etat", rétorque M. Ayrault. "Nous sommes une équipe, nous devons jouer collectif", ajoute-t-il.

"Quand on demande des efforts aux Français, on doit avoir un comportement exemplaire", précise M. Ayrault, convaincu que ses ministres "travaillent d'arrache-pied au service de l'intérêt général".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de loubich76
31/mars/2013 - 18h16

quel pauvre type!!

Portrait de Belettos
31/mars/2013 - 12h00

et ce genre de combat de coq va faire aumgenter la cote de notre president, hum ... hum je suis quand sceptique smiley

Portrait de TheVoice
31/mars/2013 - 10h35 - depuis l'application mobile

Montebourg a été embarqué dans "l'équipe" gouvernementale par FH uniquement du fait de son score aux primaires socialistes... Des que l'occasion se présentera, FH le larguera comme il a déjà largué les 2 précédentes concurrentes de ces primaires socialistes : S. Royal qui est tombée, par vanité, dans le piège tendu de l'élection législative a La Rochelle (FH connaissait bien ses "faiblesses"...) et M. Aubry qui est également a présent complètement passée aux oubliettes. FH est très fort sous ses airs de mollasson. Après Montebourg, qui finira bien par passer vraiment la ligne jaune, voire la ligne rouge pour se prendre un "carton" de la même couleur, viendra le cas de M. Valls. Pour l'instant, ce dernier "sert" FH mais lorsqu'on abordera la fin du quinquennat (si on y arrive !!), FH larguera aussi Valls pour mettre quelqu'un plus a gauche afin de mieux rassembler son "camps". Au total, FH aura "zigouillé" politiquement tous ses rivaux de la primaire socialiste... Très fort, Monsieur Mollasson (j'évite la pub pour Nestle).

Portrait de valentine89
31/mars/2013 - 09h55

les rancunes restent perceptibles ! quelle pitié !