06/03/2013 15:57

Des changements sur Facebook ont poussé les membres à se dévoiler davantage

Les utilisateurs de Facebook se sont mis à partager, volontairement ou non, davantage d'informations personnelles après des changements de l'interface et de la politique de confidentialité du réseau social en 2009 et 2010, selon une étude sur plusieurs années publiée mardi.

L'étude, réalisée par des chercheurs de l'université Carnegie Mellon, et la première à utiliser des données remontant aux débuts de Facebook, montre qu'entre 2005 et 2009 les utilisateurs se montraient plus prudents dans la divulgation d'informations personnelles sur le réseau.

Cette tendance s'est inversée avec des changements introduits en 2009 et 2010 sur l'interface du réseau et ses réglages de confidentialité: les internautes se sont mis à partager davantage d'informations, parfois sans le savoir, y compris avec Facebook lui-même, les applications tierces et les publicitaires.

"Alors que les gens essayent d'avoir le contrôle de leurs informations personnelles, le réseau ne cesse de changer, affectant leurs décisions", a commenté l'un des chercheurs, Alessandro Acquisti.

L'augmentation médiatisée des options offertes aux utilisateurs pour régler leurs critères de confidentialité "peut renforcer le sentiment de contrôle" de ceux-ci, mais aussi créer de la confusion chez certains d'entre eux et conduire à "une augmentation de la divulgation d'informations sensibles à des étrangers", a relevé un autre chercheur, Ralph Gross.

"Ces résultats illustrent les difficultés auxquelles les utilisateurs des réseaux sociaux sont confrontés quand ils essayent de gérer leurs données privées en ligne, et la puissance qu'ont les opérateurs de ces réseaux pour influencer ce qu'ils dévoilent", a commenté Fred Stutzman, également co-auteur de l'étude.

Un porte-parole du réseau social a de son côté mis en garde mardi soir contre les conclusions tirées d'une seule étude. "Des études indépendantes ont montré qu'une vaste majorité des utilisateurs de Facebook utilisent les instruments simples et puissants mis à leur disposition pour protéger leur confidentialité -- qui leur permettent de contrôler les informations qu'ils partagent, et avec qui ils les partagent", a-t-il déclaré dans un communiqué.

L'étude s'est fondée sur les données des profils Facebook d'un panel de 5.076 utilisateurs.

Le réseau social compte aujourd'hui plus d'un milliard de membres, et s'est régulièrement retrouvé au coeur de polémiques à cause de sa politique de confidentialité et de protection des données.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
15/mars/2013 - 12h21
Milie01 a écrit :

Facebook c'est de la daube

Ha mais carrément

Portrait de Ridley
15/mars/2013 - 12h21

Je n'utilise pas Facebook

Portrait de Dominnic
6/mars/2013 - 21h26
saepho a écrit :

@dominic, si tu limittes ton nombre d'"amis" sur fb à une 30aine, 40 au max, tu verras que ton mur ne sera pas trop rempli smileyPour ma part, je post qu'un ou deux messages par semaine sur mon mur, et c'est le cas de la plupart de mes "amis", ce qui fait que je n'ai besoin que de quelques minutes par jour pour être au courant de ce qui se passent dans mon entourage smiley

Il n'y a pas que les "amis" qui postent, mais aussi les propriétaires de pages...

 

De toute façon, j'ai résolu le problème .... Je vais à peine une fois par semaine sur FB et uniquement à des fins professionnelles.

Car j'ai une page que j'avais créée afin que mon "nom d'artiste" ne soit pas pris par quelqu'un...

Je l'alimente une fois par mois... et encore...

 

Les gens savent que je privilégie d'autres terrains qui sont beaucoup, beaucoup plus fonctionnels que FB, qui respectent totalement la vie privée, où il n'y a pas de publicité, ni de faux amis, etc.

Résultat, si FB disparaît demain, cela m'est complètement égal.

 

Je privilégie aussi les courriels réels (pas via un réseau social), plus les newsletters et le téléphone, les face à face bien sûr ! smiley

 

Bonne semaine !

 

 

Portrait de Dominnic
6/mars/2013 - 19h30

Myspace ::: les concepteurs n'ont pas su le faire évoluer... Réseau trop tourné vers les musiciens qui sollicitent tout le monde à tour de bras, tellement bien que des "musiciens" ne lisent même pas les messages de leurs "amis"...

J'ai vu des gens solliciter et écrire à des pages dédiées à des artistes... décédés... Type du message "Cher XXX, viens découvrir mon nouveau morceau..."

Or, la page était faite par un fan YYYY et non XXXX, XXX étant un chanteur français mondialement célèbre, et décédé en 2001 !!!

Mais preuve de l'inculture en plus de certains spaciens !!!!!!!

En plus, FB est arrivé.

Résultat : le réseau a coulé.

 

 

Twitter ::: effet de mode... Réseau qui n'offre pas grand-chose... Il suffit d'être abonné à des newsletters ou des flux RSS pour obtenir les mêmes infos.

 

 

FB ::: les concepteurs changent les règles quand bon leur semble.... On se souvient de la liste d'amis qui est devenue brusquement visible par tous, malgré le paramètrage initial, correct, établi au préalable par des membres.

Rien qu'à changer ainsi ces règles comme on change de chaussettes ==== FB se tire des chargeurs entiers dans les pieds....

 

Certains autres membres laissent tout passer...

Des gens vous sollicitent, sans lire votre profil (quand il est accessible)... Il est clair qu'ils veulent uniquement faire leur pub.

D'autres membres veulent vous ajouter à tour de bras aussi, alors qu'ils n'ont pas lu attentivement votre profil... Le but est de se faire connaître, d'avoir un grand nombre d'   """amis"""..

 

Pour être au courant des actus postées par les "amis", faut être connecté en permanence... Sinon, le mur s'emplit tellement vite....

= Impossible de vivre ainsi (enfin, à mon idée).

Les liens entre les membres sont éphémères, hyper superficiels au fond, passés surtout quelques jours.

 

Les entreprises doivent payer si elles veulent apparaître vraiment (par les pubs). Or, elles s'aperçoivent qu'elles paient cher pour peu (voire pas) de résultat.

La première Hyper grande entreprise à jeter l'éponge et qui a arrêté de payer ainsi (plus d'un million de dollars) est tout de même General Motors... Une grande boîte avec des experts en communication...

 

FB ::: effet de mode aussi....

 

Or une bonne entreprise qui sait gérer, opérer des stratégies évite les modes....

Résultat, elle peut avoir une page sur FB (histoire de ne pas se faire piquer son nom par autrui), mais mène sa barque sans compter sur FB, ni même sans les réseaux sociaux...

 

Devinette ::: comment faisaient les entreprises avant ????

 

Désolée pour les noms, mais Nestlé, Kraft, Heinz, la SNCF, La Lufthansa, Sony, Bombardier, Toshiba, Nova Scotia, SRC (Société Radio Canada), British Airways, Air France, Disney Inc., Warner.... existent depuis des dizaines (voire des cinquantaines ou plus) d'années... et ont perduré, se sont hyper développées sans ces réseaux sociaux.

 

 

Idem, une personne physique n'a pas besoin des réseaux pour exister... ou pour se sentir exister....