04/01/2013 13:37

Virgin Megastore: Les syndicats appellent les salariés à la mobilisation

Les syndicats de Virgin Megastore ont appelé vendredi les salariés à se mobiliser, après l'annonce par la direction que le groupe comptait se déclarer en cessation de paiement, désignant l'actionnaire majoritaire Butler comme "le principal responsable de la situation".

Dans un communiqué, l'intersyndicale (CFTC, CFE-CGC, CGT, FO et SUD) appelle à "un grand élan de tous les salariés" et annonce un rassemblement le 9 janvier devant le magasin des Champs Elysées à Paris, dont le bail est en voie d'être résilié.

Les syndicats du groupe, qui compte quelque 1.000 salariés, soulignent que le Comité d'entreprise (CE) est convoqué lundi "pour évoquer une question cruciale": "une déclaration de cessation de paiements et le placement de Virgin Megastore en redressement judiciaire".

Ils estiment que "trop de questions sont encore en suspens" et affirment que "le principal responsable de la situation est Butler, actionnaire majoritaire de Virgin depuis 2008", jugeant que c'est à lui de "payer l'addition".

"On est assez combatifs. On ne va pas se laisser faire", a déclaré à l'AFP Jean Damien (SUD), précisant que les syndicats avaient "de fortes présomptions" quant à une telle annonce car "quand une entreprise dit que ça va mal et ne présente pas de PSE (plan de sauvegarde de l'emploi), ça veut dire qu'ils veulent nous enfumer".

"Vu l'état des comptes, on s'y attendait à moitié", a renchéri Loïc Delacourt, élu CFE-CGC au CE, relevant que la situation de l'entreprise était notamment liée à la conjoncture économique qui nuit à l'achat de produits culturels, mais également un manque de moyens alloués par les actionnaires à une "stratégie offensive pour trouver de nouveaux marchés".

Interrogé sur ce dossier sur France Inter, le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger y a vu la démonstration "que tous les secteurs sont confrontés à un moment donné à des difficultés économiques". Mais il a aussi pointé le fait que "Virgin n'a pas fait les virages qu'il fallait à un moment donné en terme de stratégie économique".

La chaîne de magasins, issue de l'empire Virgin du milliardaire britannique Richard Branson mais cédée en 2001 à Lagardère, qui en détient aujourd'hui 20%, contre 74% contrôlés par Butler Capital, a déjà enchaîné les fermetures de magasins, les effectifs fondant de 200 salariés ces deux dernières années.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de ced0209
4/janvier/2013 - 23h01

Enfin on se soucie des ravages du téléchargement illégal! Que dire des centaines de milliers d'emploi supprimés dans le dépot de bilan de tous les video clubs? Et pendant se temps on se focalise sur quelques emplois perdus d'avance dans les bassins miniers a grand renforts de millions... Messieurs les pirates, regardez ceux que vous envoyez dans la rue en face dans les yeux...