12/12/2012 14:33

Jean-François Copé nie tout isolement au sein de l'UMP

Jean-François Copé, président proclamé de l'UMP, a contesté aujourd'hui tout isolement au sein de son parti, comme le sous-entendent les fillonistes, tout en reconnaissant qu'une majorité de parlementaires soutiennent son rival François Fillon.

L'ancien premier ministre François Fillon a appelé hier son rival dans une tribune du Figaro à "écouter élus et adhérents et à accepter de ne pas avoir raison contre tout le monde", présentant ainsi son rival comme isolé. Un de ses lieutenants, le député R-UMP Eric Ciotti a enfoncé le clou en expliquant que M. Copé "se bunkérisait avec un tout petit noyau de fidèles".

"Les amis qui m'ont soutenu sont très nombreux et je n'ai pas le sentiment qu'ils soient moins nombreux aujourd'hui", a affirmé le député-maire de Meaux lors du point presse hebdomadaire de l'UMP. "Certes, il y a plus de parlementaires qui ont soutenu François Fillon et donc, mathématiquement, il y aura plus de parlementaires qui soutiendront son exigence plutôt que ma proposition", a-t-il ajouté.

L'ancien président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer, a proposé hier aux parlementaires de se prononcer mardi prochain sur le principe d'un nouveau vote pour la présidence de l'UMP en 2013. Le député de Haute-Savoie, qui avait soutenu M. Fillon lors de la campagne, a réitéré sa proposition mercredi au bureau politique de l'UMP et a été chahuté par les copéistes, selon plusieurs témoins.

Jean-François Copé a proposé de nouvelles élections après les municipales de 2014 alors que les fillonistes réclament la tenue d'un scrutin avant l'été 2013. Sur l'initiative de M. Accoyer, "il y a aura une forte participation puisqu'une majorité de sénateurs et de députés ont soutenu François Fillon et ils voteront pour la proposition de Fillon. Tout cela est cohérent, la seule question est: +est-ce-que c'est représentatif des militants de l'UMP+. Je ne le crois pas", a insisté M. Copé. "On ne reconnaîtra en aucune manière ce type de vote, car statutairement, un député n'a pas plus de poids qu'un militant et les 194 députés UMP ne peuvent prétendre représenter à eux seuls les 577 circonscriptions françaises", a précisé l'un des plus proches conseillers de M. Copé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de TheVoice
12/décembre/2012 - 22h49 - depuis l'application mobile

Il m'énerve, je ne le supporte pas... Et pourtant je vote pour le parti sur lequel il a fait un putsch... De quoi changer de crémerie...

Portrait de CLARA94
12/décembre/2012 - 21h34

C'est bien cela le problème, une majorité de parlementaires sont pour Fillon mais les adhérents ont voté Copé. Voila ce que c'est de vouloir jouer aux démocrates, on se brûle les doigts.   

Portrait de CYTISE
12/décembre/2012 - 19h28

il est pathetique,il s'accroche a son fauteuil comme un noye a sa bouee; j'espere qu'il prendra une veste aux prochaines elections !!!

Portrait de Flivia44
12/décembre/2012 - 15h20

Du moins pour l'instant smiley