10/12/2012 10:13

François Bayrou: "il y a le feu à la maison", il faut "une mobilisation nationale"

Le président du MoDem François Bayrou a appelé dimanche à "une mobilisation nationale" pour sortir le pays de la crise alors que "l'ensemble des secteurs productifs du pays, à quelques exceptions près, s'écroule" et qu'il y a le "feu à la maison".

"Il y a le feu à la maison. L'ensemble des secteurs productifs du pays, à quelques exceptions près, s'effondre, s'écroule et c'est pourquoi vous avez le chômage, la pauvreté. Le pays n'arrive plus à créer les richesses nécessaires pour son bien-être social", a constaté le leader centriste au 12/13 de France 3.

Pour François Bayrou, "le pessimisme actuel des Français peut aller jusqu'à un accident politique qui est écrit dans les faits parce que ce système ne tiendra pas avec cette désaffection. Cela ira de mal en pis jusqu'au moment où des gouvernants courageux décideront de prendre les problèmes en face", a-t-il déclaré.

"On ne s'en tirera pas si on ne sonne pas la mobilisation générale", a-t-il résumé.

"Il s'agit de mettre en place toutes les conditions pour de nouveau produire, créer des emplois et des richesses et ne pas hésiter à affronter les problèmes les plus rudes", a-t-il fait valoir.

"Or, aujourd'hui le projet politique nécessaire au pays n'a pas la majorité politique qu'il mérite", a-t-il estimé.

"La majorité actuelle a pensé qu'il suffisait que les différents courants de la gauche restent ensemble pour qu'on s'en tire. C'est impossible", a-t-il lancé.

Mais, pour François Bayrou, la question du projet vient avant celle de la majorité.

"Si on a en France la mobilisation générale que j'appelle de mes voeux, alors, il faut prendre les décisions qui s'imposent. Donc il y aura un projet et donc, il faudra affronter les questions essentielles du droit du travail et des horaires de travail et ce jour-là, il faudra en effet bâtir une autre majorité", a-t-il résumé.

Interrogé sur sa participation personnelle à cette nouvelle majorité, François Bayrou a rappelé avoir toujours plaidé "depuis dix ans pour une majorité d'unité nationale autour d'un projet courageux pour le pays".

"Je suis prêt à aider, à appuyer et à servir tout ce qui ira dans la bonne direction mais je n'accepte pas les ambiguïtés", a-t-il ajouté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Flivia44
12/décembre/2012 - 11h44

Quelle girouette ce Baryou

Portrait de Koro
11/décembre/2012 - 02h39
philou002 a écrit :

le feu ? tu m etonnes ce n est plus les pompiers a ce niveau qu il faut mais plutot des canadairs ! :)

smiley

Portrait de Koro
11/décembre/2012 - 02h39
phfr a écrit :

pourquoi cet homme qui ne represente plus rien a toujours la parole?????

paye t il les medias ????

Tous les hommes politique ont la parole ..

Portrait de Koro
11/décembre/2012 - 00h00

Le MODEM existe toujours smileysmiley

Portrait de waker74
10/décembre/2012 - 23h22

Clairement, ce professeur de morale nous emmxxxxde ! Les discours, stop. L'action, seule, compte.  Qui se sent porveux, qu'il se mouche !

Portrait de phfr
10/décembre/2012 - 17h53

pourquoi cet homme qui ne represente plus rien a toujours la parole?????

paye t il les medias ????

Portrait de mirabelle
10/décembre/2012 - 11h10

à chaque baisse de Hollande dans les sondages,il réapparait celui-là mais il a perdu toute crédibilité en prenant position pour le notaire de Tulle

Portrait de Diabolo60
10/décembre/2012 - 10h32

Mais ?... C'est seulement maintenant que vous vous réveillez ?...

Pourquoi donc avez vous soutenu ce %0*§#~&*%£ de François Hollande à la dernière présidentielle ?...

Vous avez vu cette clique de fous furieux (et furieuses) qu'il a amené avec lui ?