04/12/2012 10:21

Le groupe News Corp met ses activités d'édition en ordre en vue de sa scission

Par Sophie ESTIENNE

News Corp, le groupe de médias de Rupert Murdoch, accélère les préparatifs de sa scission, avec l'annonce lundi d'une série de nominations dans sa branche d'édition et de la fin de son expérience de quotidien spécialement conçu pour la tablette iPad d'Apple.

L'actuel directeur de la rédaction du Wall Street Journal, l'Australien Robert Thomson, assumera à partir de janvier la direction générale de la société réunissant les activités de presse et d'édition du groupe, qui conservera le nom de News Corp.

Le groupe avait annoncé en juin son intention de séparer ces activités de celles de cinéma et la télévision. L'entreprise conservant ces derniers sera rebaptisée Fox Group, une référence à deux de ses principaux actifs, le réseau télévisé Fox et les studios 20th Century Fox.

Le groupe de Rupert Murdoch avait affirmé à l'époque vouloir remédier à sa sous-évaluation en Bourse, niant tout lien avec le scandale des écoutes en Grande-Bretagne.

L'édition représente pour News Corp un chiffre d'affaires de 8,8 milliards de dollars, contre 23,5 milliards dans le cinéma et la télévision. Le groupe détient une série de journaux internationaux, dont le Wall Street Journal, le Times de Londres ou le Sun, l'agence d'informations financières Dow Jones et la maison d'édition Harper Collins.

"Nous avons une collection d'entreprises ayant beaucoup de succès, et notre objectif est de faire du nouveau News Corp bien plus que la somme de ses parties", a commenté Robert Thomson dans le communiqué.

La remise en ordre des activités est d'ores et déjà lancée avec l'annonce de l'arrêt, le 15 décembre, de la publication du quotidien spécialement conçu pour la tablette iPad d'Apple, The Daily.

"Nous ne pouvions pas trouver un public suffisamment important pour nous convaincre que le modèle d'activité était soutenable à long terme", a expliqué Rupert Murdoch, disant toutefois vouloir faire profiter ses autres activités des leçons tirées de l'expérience.

La  presse a également spéculé ces dernières semaines sur de possibles acquisitions pour renforcer le pôle édition, évoquant entre autres un intérêt pour Simon and Schuster, un éditeur appartenant au groupe américain CBS.

M. Murdoch, qui restera PDG de Fox Group et président du conseil d'administration du nouveau News Corp, a assuré ne voir "personne de mieux adapté" pour diriger la presse et l'édition que M. Thomson, qui, à 51 ans, est aussi rédacteur en chef de l'agence d'informations financières Dow Jones et a dans le passé dirigé la rédaction de l'édition américaine du Financial Times.

Il a notamment fait du Wall Street Journal "le quotidien dominant aux Etats-Unis et a grandement élargi sa diffusion mondiale à travers (le site) WSJ.com, maintenant publié en huit langues", a souligné le magnat américano-australien.

M. Thomson sera appuyé à la direction financière du futur News Corp par Bedi Ajay Singh, qui remplissait jusqu'ici la même fonction pour les studios MGM, et remplacé au Wall Street Journal et chez Dow Jones par son actuel adjoint, Gerard Baker.

La valse des départs et nominations avait été lancée dès dimanche soir par l'annonce de la démission du patron de la filiale News International chapeautant les journaux britanniques du groupe, Tom Mockridge, qui était donné comme un autre prétendant sérieux pour prendre la tête des activités d'édition.

News Corp a annoncé lundi qu'il serait remplacé par Mike Darcey, l'actuel directeur d'exploitation de la chaîne BSkyB.

Le groupe continue de dire qu'il prévoit de boucler sa scission en deux sociétés distinctes cotées en Bourse d'ici fin juin 2013.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ridley
5/décembre/2012 - 00h01

Grand bien leur fasse