01/10/2012 17:21

La croissance du marché publicitaire mondial de nouveau revue à la baisse

Le marché publicitaire mondial devrait croître de 3,8% en 2012, selon ZenithOptimedia, l'agence média du groupe Publicis qui revoit une nouvelle fois à la baisse lundi ses prévisions par rapport à l'annonce d'une progression de 4,8% au mois de mars, puis de 4,3% en juin.

"Les incertitudes concernant l'avenir de la zone euro ont pesé sur l'économie mondiale depuis la publication de nos prévisions de juin", explique ZenithOptimedia dans un communiqué.

"La zone euro dans son ensemble a glissé de la stagnation à une probable récession; d'autres marchés européens se sont affaiblis; enfin, de nombreux marchés émergents ont enregistré un ralentissement du fait de la dégringolade de leurs exportations vers les pays développés, même si leur croissance reste dans l'ensemble plus solide que dans les pays dits matures", ajoute-t-elle.

L'agence média revoit également à la baisse ses prévisions de croissance mondiale pour les années 2013 et 2014, respectivement de +4,6% (et non plus 5,3%) et 5,2% (et non plus 6,1%).

"La crise de la zone euro persistant, les annonceurs continuent à hésiter à investir car ils manquent de confiance en l'avenir. Ils ont réduit leurs budgets pour 2012 afin de réagir à court terme à l'affaiblissement de leurs résultats", résume Sébastien Danet, président du groupe ZenithOptimedia France, cité dans le communiqué.

"La révision à la baisse de nos estimations pour 2013 et 2014 reflète une baisse de leurs espérances de croissance à plus long terme", explique-t-il. Sur les marchés italien, espagnol, portugais et grec, ZenithOptimedia prévoit en 2012 "une chute prononcée des investissements publicitaires", de -6,5% en Italie et même -33,2% en Grève, détaille M. Danet.

En France, le marché s'est "sensiblement dégradé" entre juin et octobre, à l'image de ce qu'il se passe sur la zone euro. Néanmoins, il est important de souligner que les annonceurs ne semblent pas adopter les mêmes réflexes de coupes brutales qu'en 2009", selon lui. En 2009, année noire, le secteur avait enregistré son plus grand recul depuis cinquante ans, avec une baisse de 12,5% en raison de la crise. "Au total, nous prévoyons une baisse des investissements publicitaires de 3,1% dans la zone euro en 2012", a-t-il indiqué.

En Amérique du nord, la reprise du marché publicitaire "demeure saine" où ZenithOptimedia a revu ses prévisions à la hausse, qui passent de +3,6% à +4,2% pour 2012. L'agence prévoit également une croissance de 6,2% dans la zone Asie Pacifique et de 7,7% en Amérique latine. Au Proche-Orient et en Afrique, le marché devrait croître de 1%.

"Malgré la croissance rapide des marchés en développement, les Etats-Unis demeurent la première source de nouveaux investissements publicitaires sur le marché mondial", tient cependant à souligner ZenithOptimedia.

ZenithOptimédia indique néanmoins "toujours prévoir une reprise de la croissance des investissements publicitaires au cours des deux ans à venir". Elle table sur une croissance "durable et soutenue dans la zone Asie Pacifique et en Amérique Latine, une reprise rapide en Europe centrale et orientale, ainsi qu'une croissance plus lente mais substantielle en Amérique du nord et une amélioration lente en Europe de l'ouest".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions