12/07/2012 09:41

Panne d'Orange: Les premiers éléments de l'audit livrés à la fin du mois

Le PDG d'Orange Stéphane Richard a confirmé aujourd'hui l'"origine logicielle" de la panne géante du réseau mobile de l'opérateur pendant douze heures vendredi et samedi, annonçant que l'audit mené par ses services livrerait ses premières conclusions fin juillet. Une version exhaustive sera publiée en septembre, a précisé M. Richard devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblé nationale, juste après avoir été entendu à Bercy par la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin sur les raisons de la panne qui a affecté 27 millions de clients.

"Je confirme l'origine logicielle qui a affecté un des éléments du réseau mobile. Le problème est survenu au coeur du réseau, composé de vingt-sept machines, installées sur une quinzaine de sites différents, et fabriqué par Alcatel-Lucent", a dit M. Richard. "C'est un matériel de dernière génération, mis en place en mai 2012. Chaque année, on procède à des mises à jour logicielles, et une des mises à jour est intervenue 48h avant l'incident, il semblerait que ce soit lors de cette mise à jour qu'il y ait eu un problème, c'est la cause-source de l'incident", a-t-il précisé.

"L'anomalie crée par cette mise à jour n'a pas fait l'objet d'une alerte automatique, on est peut être dans le défaut de conception ou la défaillance humaine, je ne le sais pas encore", a résumé le PDG.

"Du coup, la redondance (soit le doublement ou le triplement des systèmes par sécurité) prévue dans le système n'a pas fonctionné", a-t-il expliqué. La panne "n'est a priori pas liée à une agression informatique, par un hacker ou autre, ce n'est pas l'afflux de trafic qui a créé le problème, et ce n'est pas lié à un sous-investissement dans l'équipement", s'est défendu M. Richard. Il a dit avoir remis en début d'après-midi à la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin, qui l'avait convoqué à Bercy, un premier rapport "qui détaille la description de l'incident et les investigations que nous faisons". "J'ai demandé la conclusion de l'audit interne pour le 10 septembre, et il y aura un rapport d'étape fin juillet", a-t-il précisé.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jlpicard
12/juillet/2012 - 23h00 - depuis l'application mobile

Il faut surtout espérer qu'il n'y a pas eu de cas graves... Car si un médecin urgentiste, chirurgien etc... N'a pas pu être prévenu pendant la panne la ça serait grave sinon pour les autres oui il y a bien eu quelques situations embêtante comme une attente à la sortie du travail ou des transport mais à part ça rien de grave.