11/07/2012 07:21

L'Elysée a subi deux cyber-attaques majeures qui n’ont pas été rendues publiques

La présidence de la République a subi deux cyber-attaques majeures, qui n’ont pas été rendues publiques, selon le quotidien "Le Télégramme" de ce matin.

La dernière s’est produite entre le second tour de l’élection présidentielle, le 6 mai, et la prise de fonction de François Hollande, le 15 mai. Passée sous silence, elle était d’une ampleur telle que les services gouvernementaux ont passé trois jours à reconstruire de fond en comble les systèmes d’information du palais de l’Elysée.

Dans une enquête, le Télégramme, revient sur ces cyber-attaques et les défauts de sécurité des services informatiques au plus haut sommet de l’État.

Interrogé, le sénateur Jean-Marie Bockel estime, notamment, que le dispositif français de cyber-défense n’est pas adapté et que «la coordination sur le sujet entre les différents ministères est trop faible, quand la porosité des systèmes est trop forte».

Ailleurs sur le web

Vos réactions