20/06/2012 09:57

Julian Assange demande l'asile politique à l'Equateur‎

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a passé la nuit à l'ambassade d'Equateur à Londres, pays à qui il a demandé l'asile politique après avoir épuisé tous ses recours juridiques au Royaume-Uni pour échapper à une extradition en Suède.

L'Australien de 40 ans, sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Suède dans une affaire de viol et d'agression sexuelle présumés, est arrivé mardi après-midi à l'ambassade.

Il a toujours nié les accusations de la justice suédoise et affirme être victime d'un complot, craignant d'être remis aux autorités américaines après son extradition vers la Suède. Ce dernier coup de théâtre intervient alors que Julian Assange a épuisé en 18 mois tous les recours possibles devant la justice britannique contre son extradition. Le 14 juin, la Cour suprême, plus haute instance judiciaire au Royaume-Uni, avait indiqué que la procédure d'extradition le visant devenait applicable à compter du 28 juin.

Des journalistes ont passé la nuit devant l'ambassade située dans le quartier chic de Knightsbridge, dans le centre de Londres, où se sont rassemblés quelques curieux.

"Je trouve particulièrement perturbant que le gouvernement britannique semble complice du gouvernement américain", a estimé James de La Mare, un partisan de Assange. "Pour être franc, c'est un scandale ce coup monté contre lui. La justice britannique a été myope. Elle a trouvé des moyens techniques pour rejeter son appel contre son extradition", a-t-il ajouté.

Sur son compte Twitter, Jemina Khan, personnalité britannique qui a soutenu depuis le début Julian Assange, s'est dit "aussi surprise que n'importe qui" par ce rebondissement. En trouvant refuge à l'ambassade d'Equateur, le fondateur de WikiLeaks viole le régime de liberté conditionnelle auquel il était soumis depuis 18 mois: il doit notamment respecter un couvre-feu et se présenter régulièrement à un commissariat. 

WikiLeaks est un site spécialisé dans la divulgation de documents secrets: le site s'est notamment illustré en publiant des rapports de l'armée américaine en Afghanistan et en Irak et des milliers de télégrammes diplomatiques américains.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
21/juin/2012 - 06h45

Mais qu'il rêve smiley