14/05/2012 16:00

L'équipe de gym des pompiers de Paris dissoute

Le général Gilles Glin, commandant la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP), a annoncé lundi la dissolution de l'équipe de gymnastique de l’unité après le viol présumé d’un des membres de l'équipe le 6 mai dans un car.

Cette mesure s’applique immédiatement. Le spectacle intitulé «Les Virtuoses du feu», prévu les 15 et 16 juin à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), avec la participation de l'équipe des 33 gymnastes, est annulé, a précisé le porte-parole de la BSPP, le lieutenant-colonel Pascal Le Testu.

S’adressant lors d’une allocution à huis clos à des sapeurs-pompiers au quartier-général de la brigade porte de Champerret (XVIIe), le général Glin a dit qu’il avait le «sentiment d’une trahison car ces faits sont totalement inacceptables et contraires à nos valeurs», selon un compte rendu du porte-parole.

Onze sapeurs-pompiers de la brigade ont été mis en examen vendredi soir dans l’enquête sur ce viol et des violences présumées sur des engagés, dont un pour viol et deux pour agression sexuelle.

Durant son allocution qui a duré près d’un quart d’heure, le général Glin a assuré que la brigade apportera «toute son aide à la manifestation de la vérité».

«Depuis toujours», a ajouté le commandant de la BSPP, «le sapeur-pompier a une exigence d’exemplarité», ajoutant qu'«un sapeur-pompier ce n’est pas seulement des compétences professionnelles mais aussi un exemple irréprochable sur le plan du comportement moral».

Le général Glin a dit à ses hommes qu’il leur «gardait toute sa confiance» et a assuré qu’il avait reçu de «nombreux témoignages de soutien de la population parisienne».

La BSPP, une unité militaire de 8 500 hommes et femmes, est implantée à Paris et dans les trois départements de la Petite couronne.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Teewee
15/mai/2012 - 09h23

Avec une jeunesse qui s'alcoolise dès le collège, ce genre d'ignominie n'est pas prête d'être exceptionnelle ...

Portrait de Haydi
15/mai/2012 - 09h11
webombou a écrit :

les filles areter de fantasmer sur les pompiers aparement c'est pas leur truc

Mdr !!!!!!!  smiley

Portrait de SOSIE
15/mai/2012 - 08h35

Il faut éradiquer ces pratiques, il est temps que les victimes parlent.. Malheureusement les bons payent aussi pour les mauvais.

Portrait de TheVoice
15/mai/2012 - 00h37

C'était la seule décision immédiate à prendre. Les sanctions professionnelles suivront.

 

Des mesures anti-bizutage violent et sexuel seront forcément (enfin) prises ; outre le mal fait aux individus, "l'institution" ne peut pas se permettre ce genre d'affaire. 

 

L'enquête est déjà lancée et produit manifestement des résultats.

 

La justice suivra également.

 

Fin provisoire de l'histoire.

Portrait de franck7927
15/mai/2012 - 00h25

n'empêche ,que c'est hyper chaud ce qu'ils ont fait ,je me demande comment les mecs qui ont fait ça arrivent encore a se regarder dans la glace le matin ,mais je comprends même pas l'omerta qui règne dans ce milieu alors que visiblement on a parfaitemant identifié les personne concernées ,mais bon sang un peu de courage messieurs ,vous êtes pompiers tout de même !!!!!

Portrait de mathpaul
14/mai/2012 - 20h34

Domage, tout cela à cause de quelques cons...

 

Portrait de silex
14/mai/2012 - 17h44

on comprend pourquoi ils étaient invités sur tous les plateaux télé....

au feu...pin-pon!

Portrait de steph1414
14/mai/2012 - 16h06
OH... a écrit :

Sage décision. J'espère que les gens ne font pas d'amalgame avec tous les pompiers...

les plus cons surement