03/05/2012 12:07

Pour Alain Juppé, Nicolas Sarkozy a été "pugnace et précis" hier soir

Le ministre des Affaires étrangères Alain Juppé a estimé aujourd'hui que Nicolas Sarkozy était apparu comme un "président dans la modernité" face à François Hollande "très IVe République".

Alain Juppé a qualifié le débat qui a opposé les deux finalistes de la présidentielle de "utile" et "bien jaugé entre deux personnalités", mais regretté qu'on n'ait "pas eu le temps d'aborder la politique étrangère et européenne". Il a trouvé le président candidat de l'UMP "pugnace, précis, cohérent développant avec précision ses propositions concernant l'emploi et la compétitivité" face au candidat socialiste qui a montré "une obsession du passé".

Alain Juppé a relevé que François Hollande n'avait pas apporté d'"éléments probants sur le financement des 65.000 emplois qu'il veut créer dans la fonction publique", ni fait preuve de "cohérence budgétaire". "On a vu la différence entre un président dans la modernité et quelqu'un de très IVe République" qui renvoie les "décisions à des commissions". "Je suis conforté dans mon choix", a-t-il dit.

S'agissant d'Europe Ecologie-Les Verts, le ministre a estimé qu'"ils devaient être mal à l'aise" et étaient "les dindons de la farce" puisque François Hollande a "confirmé la construction de l'EPR et juste la fermeture de Fessenheim". Quant aux électeurs de François Bayrou, Alain Juppé a fait valoir que "la politique budgétaire et fiscale" du candidat PS "allait exactement à l'encontre" de ce que préconise le président du MoDem.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de spokola
3/mai/2012 - 17h39
artisan2 a écrit :

Bj, Certes c'est beaucoup! Mais bon avant de pouvoir faire cela, il necessite de travailler dur.. Alors, en récuperer oui, mais également sur le Mamouth. Sinon, vive le Morbihan...

  skuz moi, what about morbihan ?

Portrait de spokola
3/mai/2012 - 17h37

le "meilleur" d'entre eux ! ben, qu'est ce que c'était les autres ? là, il serait tepms de se mettre au niveau, et de cesser de soutenir un voyou, vulgaire et mafieux ... tiens, on n'a pas entendu pasqua ? ....smileysmileysmiley

Portrait de Bertrand68
3/mai/2012 - 16h43
mortymer a écrit :

Voilà un homme d'état !je le verrai très bien ¨Premier Ministre "dans une possible cohabitation !

 

Il a de fortes chances de le devenir. Si, comme le laissent prévoir les analyses et l'etude de l'évolution des courbes de sondages, Nicolas Sarkozy est réélu avec un écart inférieur à 1%, il faudra une personnalité capable de rassembler sa majorité en vue des législatives qui, elles, ont toutes les chances d'être gagnées par la gauche et donc de conduire à une cohabitation. Reste à savoir qui le PS choisira alors pour être premier ministre : Martine Aubry ?

Portrait de melle poupette
3/mai/2012 - 14h18

Retourne au Canada Monsieur Juppé....

Portrait de Casque d'or
3/mai/2012 - 13h43
lenzo a écrit :
Un silence assourdissant des médias sur les réductions des dépenses de F. Hollande ! Car c'est bien le noeud du problème. Les réductions de dépenses sont inexistantes chez F. Hollande bien au contraire. Lorsque le PS aura ponctionné tous les riches et les classes moyennes, que se passera t'il ? Nous savons tous que nous avons des centaines de milliers de postes de fonctionnaires au niveau national et territorial qui n'ont pas lieu d'être, des milliers d'élus en doublon qui alourdissent tout le système, et rien ne sera fait. Nous allons continuer comme si rien n'était ! Alors nous allons forcément dans le mur. Ce n'est pas la mesurette du blocage du prix de l'essence sur 3 mois qui fera la différence. C'est même risible de proposer cela, démontrant l'amateurisme du candidat Hollande. Il y a en France un déni de réalité qui est bien développé à gauche. Tout ce qui a déjçà été entrepris depuis 5 années dans les réformes va partir en fumée. Rien non plus dans le débat sur l'influence des syndicats, inféodés à la gauche ! Rien sur l'assousplissement du droit du travail, pourtant nécessaire pour relancer notre économie et compétitivité. Faudra t'il que la France tombe à genoux pour pouvoir se relever ? A mon sens oui, mais combien cela sera difficile !

Ben voyons et 800 milliards d'euros qui échappent au fisc chaque année , de ce côté on a rien vu revenir depuis 5 ans , il serait grand temps que quelqu'un se penche là dessus , cela en épongerait des déficits ...

Portrait de kikoukikou
3/mai/2012 - 12h58

Tiens...ça me donne envie de jouer du yukulele...smiley

 

Portrait de floyeah25
3/mai/2012 - 12h34

Bon je rectifie Juppé avait dit qu'il ne deviendrait pas ministre et qu'il comptait être exclusivement maire de bordeaux.

Résultat des courses Juppé est ministre et maire de bordeaux.

C'est pas exactement ce que j'ai dit précedemment.

Mais bon c'est un peu bonnet blanc et blanc bonnet

Portrait de Stepahne
3/mai/2012 - 12h28

Il aurait été important d'avoir de réelles précisions sur le financement des 61 000 postes dans l'enseignement car quand je prends un salaire de base de 1 500€ net d'un enseignant,  je rajoute les charges sociales et patronales, j'arrive aux alentours (et ne pousse pas trop) à 2 600€  X 12 mois (bien que les enseigants ne travaillent que 8 mois) = 31 200€ X 61 000 = 1 903 200 000 € /annuel

Même si ce projet va se faire progressivement, dans 5 ans ça fera beaucoup.

 

Portrait de Bertrand68
3/mai/2012 - 12h27

L'ambiguité du débat résidait dans le fait de savoir qui est le challenger. Pour le grand public, la question ne se pose pas puisque les sondages donnent François Hollande largement en tête. Mais pour les politiques et les communiquants, qui ont les chiffres des études et de l'analyse de l'évolution des courbes qui, elles, donnent Nicolas Sarkozy vainqueur par une très courte majorité (moins d'un point), les choses sont moins évidentes.

Portrait de Nico13_00
3/mai/2012 - 12h18
François Hollande ne s'est pas démonté malgré les incohérences évidentes de son programme avec le contexte actuel et allant à l'inverse de toute forme de croissance. C'est comme essayer de nager à contre-courant, au début tout va bien puis au fur et à mesure on perd le rythme et là tout s'effondre. Pour ce qui est de Sarkozy, je l'ai trouvé cohérent dans son programme, il a également bien développé ses idées et a été très clair (ce qui n'a pas toujours était le cas de M. Hollande)