02/04/2012 15:29

La secrétaire d'Etat à la jeunesse s'en prend à Jamel Debbouze

Jeannette Bougrab s'en est prise aujourd'hui à Djamel Debbouze, après les propos qu'il a tenus sur l'affaire Mohamed Merah. 

« Comment peut-on dire que parce qu'on rencontre des difficultés sociales, on peut justifier l'innommable et la barbarie! », s'est-elle insurgée lors de la réunion organisée pour les jeunes Porte de Versailles à Paris, rapporte le site de France Soir.

La secrétaire d'Etat à la Jeunesse a ajouté "On peut avoir des difficultés et s'en sortir grâce au travail, à l'effort et à l'école ».

Cliquez ici !
Au quotidien Le Soir, Jamel Debbouze a déclaré cette semaine:

"Au lieu de dire que Mohamed Merah est un marginal, que son acte est un acte isolé, on lui donne une idéologie qu'il n'avait pas au départ, c'est certain, nous confie Jamel Debbouze.

Je les connais les Mohamed Merah, il y en a plein des Mohamed Merah mais qui ne deviennent pas des Mohamed Merah.

Là, on est en train de mettre dans la tête de jeunes qui ont le potentiel de Mohamed Merah de devenir des Mohamed Merah.

Car, d'un coup, ce Mohamed Merah a défié le Raid tout entier. Pour certains imbéciles, il y a une espèce de fierté et ils en font une sorte de héros. C'est là où c'est grave, où c'est dangereux. La récupération est terrible ! Par Marine Le Pen, par exemple.

Or, c'est con d'instrumentaliser un truc qui peut avoir des conséquences aussi dramatiques. Ils ne s'en rendent pas compte car ils ne connaissent pas la banlieue, ils ne savent pas dans quel marasme sont ces gens-là qui vivent des frustrations permanentes.

N'importe quel frustré est un malade potentiel. On le sait. N'importe qui peut basculer.

Je me demande d'ailleurs comment le monde reste aussi équilibré. Les gens devraient être encore plus fous que ça. Mais ça va, ça tient pour des raisons qui nous échappent.

Donc, évidemment, un gamin instrumentalisé par la société -il est sorti frustré de prison ; on lui a dit non pour le service militaire ; on lui a dit non pour la Légion où, normalement, on accepte tout le monde –, exclu de la société, a tous les risques de basculer. »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lechene
31/mars/2012 - 17h46

votre fanatisme anti-sarkozy vous bloque la vue car avant d'arriver là ou elle est, je pense qu'elle a quand même pas mal bosser. Peut être que maintenant elle est servile mais cela n'enlève rien à sa carrière

Portrait de silex
31/mars/2012 - 17h44

faut dire qu'il lui trouve des excuses au tueur.....
on devrait encore être plus fous que ça, dit-il....tout et son contraire...sacré jamel...hollande a de la chance d'avoir un soutien pareil, ça vaut de l'or!

Portrait de TOFDIABLO
31/mars/2012 - 17h34

Ils commencent, ou plutôt ils continuent à me fatiguer tous ces artistes à la ramener sur tous les sujets...A se poser en donneurs de leçon!! Fermez la un peu et faites votre job, essayer de nous faire rire ça sera plus utile!!!!!

Portrait de auvergnat63
31/mars/2012 - 17h33

on se trompre de cible, jamel n'a pas convoquer la presse pour faire cette déclaration, c'est pendant une interview que les journalistes lui ont poser la question, c'est eux qui ont choisit de poser cette question en stigmatisant jamel en tant que représentant de l'immigration ou des jeunes de banlieue, que les politiques s'oocupent un peu des vrais problemes, c'est facile de parquer des gens ds des cites en espérant que ca ira tous seul. Pourquoi n'ont il pas poser la question à jean dujardin, à depardieu, a bigard, cela aurait été déplacé voir hors sujet de leur poser la question, mais jamel vu qu'il viens de la banlieue et qu'il est issu de l'immigration c'est normal de lui poser la question limite c'est a lui d'expliquer le pourquoi d'un acte barbare d'un dingue (jamel est juste un comique il n'est ni sociologue ni politiciens, poser les bonnes questions aux bonnes personnes et on evitera de tous mélanger

Portrait de lechene
31/mars/2012 - 17h32
melba a écrit :


Peut-être même qu'il y avait plus de pauvreté autrefois que maintenant avec la différence que les gens se contentaient de moindre. On voit des familles touchant le Rsa et autres prestations sociales, allant aux Resto du coeur mais dont tous les enfants ont leur portable... Cherchez l'erreur !!!


il est certain qu'à cette époque il n'y avait pas les allocs machins, apl et autres aides. Nous étions loin de manger de la viande tous les jours et d'avoir une garde robe. Par contre nous allions pique niquer dès les beaux jours au bois de vincennes et ce en métro car il n'était pas question d'avoir une voiture. Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières, à cette époque les gens étaients pauvres mais solidaires. il n'y a avait pas beaucoup de délinquance car nous savions que pour nous en sortir il n'y avait que le travail

Portrait de Nicolas62
31/mars/2012 - 17h30

Jeannette Boughrab, une grande dame qui, par son parcours, est parvenue à rentrer dans le Gouvernement. Mme Boughrab est beaucoup plus crédible que Mr Debbouze pour parler de cette affaire.

Portrait de viveloan
31/mars/2012 - 17h17
Neo76 a écrit :

De toute façon Mr Debouze n'as pas de leçon à donner !!! Qu'il se taise


Tout comme Boughrab !

Portrait de lechene
31/mars/2012 - 17h15
doux63 a écrit :

Son continue on continue a vouloir eradiquer le crime te le terrorisme que par le tout repressif (peine de mort, mutilation, peines très longue comme aux USA....), la France se cassera les dents. Le tout répressif existe depuis la nuit des temps et n'a jamais éradiqué la criminalité. Il faut avoir aussi une vision sociologique de la criminalité et du terrorisme. Et souvent c'est la pauvreté qui est la mère de la criminalité. Et pour combatte cette criminalité, il faut aussi combattre la pauvreté.

la pauvreté est une bonne excuse. Il existe aussi la bonne éducation. Contrairement à ce que beaucoup pense, après la guerre dans les années 50 la pauvreté était courante. Il y avait déjà de l'immigration et tout le monde vivait en bonne intelligence. Seulement à cette époque les enfants étaient éduqués ils avaient du respect pour les autres. mes amis étaient noirs, algériens, italiens,espagnols mais nous avions des parents qui nous surveillaient. C'est après que les choses se sont dégradées.
Si tous les pauvres devaient devenir des tueurs il y aurait plus de prisons que de hlm

Portrait de viveloan
31/mars/2012 - 17h12
jip56 a écrit :

Bien parlé Madame Bougrab, vous qui êtes un exemple comme d'autres fort heureusement que l'on peut sortir de son quartier et faire une carrière. Ceux qui y restent s'y complaisent et ne veulent surtout pas en sortir mais il faut absolument aider les jeunes qui veulent faire des études et qui parfois en sont empêchés et valoriser leur volonté.
Bon courage à tous ces travailleurs sociaux dont c'est le métier.


Je ne crois pas que tous les jeunes qui restent dans leur quartier s'y complaisent. Une majorité veulent s'en sortir mais sont rarement aidés ! Quand à cette Jeannette Boughrab elle ferait mieux de relire les propos de Jamel avant de les deformer et de les critiquer ! Cette femme est indigne !

Portrait de viveloan
31/mars/2012 - 17h05


+ 5 ^^

Portrait de viveloan
31/mars/2012 - 17h04


Ouai boycottons le Marsupilami !!!!! Non mais t'est allumé ma pauvre piloulo ...

Portrait de Ninaprovence
31/mars/2012 - 16h55

Reprendre les propos d'un people comme DDebouze, c'est un peu nul aussi, il faudrait remettre en cause ses parents, l'éducation de tous ces "mohammed" puisqu'il en croise plein, et puis surtout cet endoctrinement religieux dont ils sont victimes, et là ce n'est ni le gouvernement ni la société qui en est la cause, mais tous ces "bonimenteurs" enrubannés, qui détournent le Coran, et les lobotomisent :( c'est pire que la drogue ces types-là..... que Djamel Debouze retourne voir les Marsupilamis et fasse du fric, mais qu'il arrête de se poser en donneur de leçon :D

Portrait de NewMan
31/mars/2012 - 16h51

Jamel à encore eu des propos déplacés