07/11/2007 04:48

Les salariés des Echos font une haie de "déshonneur"

Sonnés et en colère après l'annonce de la vente de leur titre à LVMH, les salariés des Echos restaient mobilisés mardi, alors que le calendrier de la vente de La Tribune, que le géant du luxe doit céder, pourrait s'accélérer.

Après plus de quatre mois de négociations, Pearson a annoncé lundi en début de soirée la vente du groupe les Echos (le quotidien, mais aussi un mensuel, un site internet...) à LVMH, dirigé par Bernard Arnault , pour 240 millions d'euros.

"C'est une formidable nouvelle" pour le journal, a réagi sur BFM Georges-Marc Benamou, conseiller culture et audiovisuel de Nicolas Sarkozy, tout en jugeant "possibles" des conflits d'intérêt entre le groupe et la rédaction.

Rassemblés dans le hall de leur immeuble, dans le 2e arrondissement à Paris, plusieurs dizaines de salariés ont formé une haie silencieuse à l'arrivée du président du groupe Les Echos, avant de le huer.

Ils ont déployé une grande banderole sur laquelle était inscrite: "M. Arnault, l'indépendance n'est pas un luxe".

Ils ont accueillii sous les huées le représentant de Pearson, David Bell, venu assister à un comité d'entreprise.

"Je sais que vous n'êtes pas d'accord et je le respecte, mais nous avons négocié avec LVMH le meilleur accord en terme d'indépendance éditoriale de tous les journaux en Europe", leur a-t-il déclaré.

Mais les journalistes, indignés par la méthode et peu convaincus par les garanties sur l'indépendance et l'emploi présentées par LVMH, n'ont pas décoléré.

(Source: AFP)

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Doggy la revue
8/novembre/2007 - 22h38

ET PENDANT CE TEMPS DOGGY ARRIVE LE 7 DECEMBRE
Doggy la revue des petits chiens avec Brigitte BARDOT en couverture, Dany SAVAL, Stéphane BERN, CLOCLO, Michel KLEIN...
Des interviews et des photos exclusives et explosives aussi !
Vous allez l'aimer 2,90 € chez votre libraire

Portrait de mathilde
6/novembre/2007 - 18h46

ya un truc
que je ne comprends pas, mais je suis sure que qqun ici va tout m'expliquer

on parle de fascisme (sic) on gueule que la presse est muselée .
Mais comment Arnault, Lagardere et Dassault
sont arrivés à racheter des journaux?
par la force?
c'est Sarko qui leur a donné?
où sont ils les seuls en France pouvoir risquer de perdre de l argent dans la presse?
pourquoi des gens comme BHL (c est juste un exemple) ne rachete pas un titre?
trop frileux?
m engueulez pas , je veux juste comprendre

Portrait de scoopy girl2
6/novembre/2007 - 16h56

à zitopo
moi pas besoin de l'acheter, on est abonné au boulot !

effectivement ca risque de changer un peu la ligne éditoriale .... à voir à l'usage ....

Portrait de polllux
6/novembre/2007 - 16h54

et puis
2 années de boulot sans compression de personnel, c'est toujours ça de pris .
à moins que ...........................avec Arnaud tout est permis .

Portrait de Nollix
6/novembre/2007 - 07h45

On dit Fascisme
Aucun rapport entre les médias et les idées politiques que tu cites RICE. C'est avec ton genre de discours caricatural que l'on n'écoute plus les opposants à Sarko.

Portrait de Zitopo
6/novembre/2007 - 07h21

la fin de l'objectivité des Echos
C'est vraiment, vraiment dommage, il n'est désormais plus question que je l'achète.

Portrait de polllux
5/novembre/2007 - 20h55

vendu à LVMH
pas de parution demain .