29/10/2007 00:04

Forte polémique autour de Google

Les autorités brésiliennes menacent de fermeture et de lourdes amendes la filiale brésilienne de Google, accusant son réseau social Orkut d'encourager la violence, la pornographie et la pédophilie dans certains de ses contenus.

Depuis 2006, le ministère public fédéral de Sao Paulo demande à Google Brésil d'éliminer les contenus d'Orkut - dont Google Inc est propriétaire - qui encouragent le racisme et la discrimination et véhiculent de la pornographie et de la pédophilie.

Orkut, le réseau social de Google, fait fureur au Brésil surtout parmi les jeunes, mais certains de ses contenus racistes, pédophiles ou homophobes, font peser sur le géant américain de l'internet la menace d'une lourde amende et de graves difficultés commerciales.

Google s'était engagé en mai 2006, à retirer d'Orkut les contenus faisant l'apologie de tels délits et à remettre à la justice brésilienne les données des utilisateurs de ces communautés.

Dans la liste des contenus à éliminer figurait notamment une page sur l'organisation criminelle «Premier Commando de la Capitale» (PCC) à l'origine d'une vague de violence s'étant soldée par 180 morts en mai 2006.

Google qui n'en a rien fait se voit réclamer par le parquet de Sao Paulo 61 millions de dollars «pour dommage moral collectif». Une audience de conciliation a été fixée au 13 novembre prochain.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de The_Rrrr
8/novembre/2007 - 22h09

Google responsable ?
Il faut remettre les choses à leur place, ces contenus litigieux sont postés par les internautes et non par Google.
La question à se poser ici est de savoir Qui est responsable ?
L'internaute contributeur, l'hébergeur ?!
-----
31/10/2007-16h03 - Charlotte Pons - © Le Point.fr
Selon l'AFP, Google affirme avoir mis en place des outils permettant de signaler les contenus "abusifs". Mais concernant la communication des données personnelles, la filiale brésilienne renvoie les autorités à la maison mère, Google Inc. "Si les données sont sollicitées auprès de la [partie compétente], il n'y a pas de problème pour nous. Le problème est que les demandes de renseignements ont été adressées auprès de Google Brésil, qui ne les détient pas", a déclaré Alexandre Hohagen, directeur de la filiale brésilienne, à l'AFP. L'audience de conciliation aura lieu le 13 novembre.

Portrait de buffyvers2
27/octobre/2007 - 21h59

vos posts font peur
Si en France on faisait l'apologie du nazisme, vous réagiriez surement autrement.
Soyons altruiste au moins pour ce genre de chose et soyons un minimum solidaire avec eux.
Même si l'état brésilien devrait intervenir plus sur les causes réels du problème mais c'est très dur à faire.

Portrait de alanlp
27/octobre/2007 - 16h57

populisme
Je ne pense pas que le Bresil ai eu besoin de Google pour être violent. C'est tres populiste de s'attaquer à la marge à un probleme plutot qu'à la cause du probleme.
Je suis contre le controle des contenus. Au départ ça prend la forme de bons sentiments pour filtrer ce qui est contre la loi, plus pas politiquement correct et au final pas dans la norme et pas dans la ligne du pouvoir officiel. La censure de google (et Yahoo) est d'ailleurs un sport offciel dans les dictatures

Portrait de Lexyane
27/octobre/2007 - 16h52

google
c'est mon meilleur ami!

Il sait absolument tout!

On lui demande un truc et il nous sort direct la réponse!

I love Google!

Portrait de Mag98
27/octobre/2007 - 16h43

Eh ben alors??
Un grand groupe comme Google n'est même pas capable d'éliminer de tels contenus!!Pff c'est vraiment du n'importe quoi.

Portrait de hyeois
27/octobre/2007 - 16h21

Aprés l'amende...
Une forte polémique, le groupe, GOOGLE ne va pas trés bien en ce moment !!!