22/09/2007 10:33

Messe à la mémoire de JF Bizot aujourd'hui à Paris

Jean-François Bizot, fondateur du journal Actuel et de Radio Nova, grande figure de la contre-culture qu'il a fait connaître par la presse, la littérature ou le cinéma, est, comme nous vous l'avions annoncé, mort le 8 septembre à Paris des suites d'un cancer à l'âge de 63 ans, a annoncé dimanche soir Radio Nova.
 
A sa mémoire, une messe sera organisée aujourd'hui à 14h en l'église Saint-Roch à Paris.

Grand reporter, écrivain, patron de presse, éditeur de musique et découvreur de talents, Jean-François Bizot a succombé à la maladie dont il souffrait depuis plusieurs années et dont il avait fait le sujet d'un ouvrage, "Un moment de faiblesse" (2003, Grasset).

Jean-François Bizot avait lancé le journal Actuel en 1970 avec Michel-Antoine Burnier, Patrick Rambaud et Bernard Kouchner. Il avait également repris la radio TSF, radio de jazz, fondé la radio musicale Radio Nova et était également producteur de télévision, réalisateur de documentaires et producteur de disques.

Du mouvement hippie au hip hop ou à la techno, le journaliste s'était passionné pour toutes les cultures underground.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Didj75
22/septembre/2007 - 20h33

Au revoir Jean-François et merci ...
Au revoir Jean-François et merci d'avoir permis de faire découvrir l'underground à un large public ... Naturellement, vous étiez aussi un exemple pour Super Nana, sachez-le ! Continuez à oeuvrer comme vous nous l'avez suggéré sur terre dans le monde paradisiaque que vous venez de pénétrer ... Toutes mes sincères et respectueuses condoléances à sa famille et ses proches, à bientôt, Didier JEAN alias Didj75.

Portrait de Orffyreus
22/septembre/2007 - 14h05

JF
JF Bizot pour l'éternité "underground". Paix à son âme.

Portrait de bib
22/septembre/2007 - 10h59

Au revoir M. Bizot
et merci pour votre apport indéniable à la culture et contre-culture.

parenthèse : merci à Samourai d'avoir demandé la correction pour la Messe.

Mon cher Kevin, il est infiniment plus correct de déclarer qu'on "dit une messe" et non qu'on "organise une messe".
Il faut aussi savoir reconnaître ses boulettes.