21/09/2007 05:38

Le fils de Ben Barka conteste un film pour France 2

La famille de Mehdi Ben Barka a regretté jeudi de ne pas avoir été consultée par les producteurs du film tourné pour France 2 sur le chef de file de l'opposition marocaine enlevé à Paris en 1965, s'interrogeant sur une éventuelle "manipulation".

Selon son fils Bachir Ben Barka, enseignant à Belfort, la famille a "appris le projet uniquement pas voie de presse et la production a refusé de nous donner le moindre élément d'information sur le scénario".

Le film en deux parties, présenté récemment en avant-première au festival de la fiction TV, retrace les dernières semaines de la vie de Mehdi Ben Barka et son enlèvement à Paris le 29 octobre 1965, qui marqua le début d'un des plus grands scandales de la Ve République.

Bachir Ben Barka regrette "le choix des auteurs d'accréditer la version du corps de Mehdi Ben Barka dissous dans une cuve d'acide". "La seule personne ayant fait état de cette hypothèse est un ancien agent des services secrets marocains dont les déclarations sont sujettes à caution et qui n'est jamais venu témoigner devant le juge d'instruction en France", a-t-il expliqué à l'AFP.

Il s'est interrogé "sur la part de manipulation qu'il y a derrière toute cette opération", alors que l'affaire Ben Barka est toujours en instruction.

Pour la productrice du film, Joëy Faré "tout cela relève du plus pur malentendu. Les auteurs de ce film ont consulté beaucoup d'ouvrages, croisé beaucoup de sources, dont un ancien membre des services secrets marocains".

"Nous ne nous substituons pas à la justice, nous n'avons pas comme ambition de l'entraver et s'il y a une enquête en cours, j'espère même que le film pourra la faire rebondir", a ajouté Mme Faré, soulignant que dans le générique on rappelle que l'affaire n'a jamais été élucidée.

Pour la famille Ben Barka, "il semble inconcevable que les auteurs du film se soient appuyés sur des éléments aussi contestables pour présenter au public une affaire d'une telle dimension politique et humaine".

"Pour tous les autres projets, les auteurs ont pris contact avec nous. Nous n'avons jamais influé sur un projet, nous avons juste apporté des éléments pour éviter d'aller dans la mauvaise voie", a expliqué Bachir Ben Barka.

(Source: AFP)

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de loogaroo
21/septembre/2007 - 10h21

loogaroo
Ils n'ont pas contesté par contre le fait que Delanoe baptise une place à Paris de son nom... En fait, je crois que tout le monde s'en fout des Ben Barka...

Portrait de yarriibaa
21/septembre/2007 - 09h37

Quelle est la relation entre la photo et le sujet?
Ce monsieur qui marche dans les rues de Paris, c'est l'ancien premier ministre de l'intérieur du maroc sous le régime de Hassan 2, il n'a aucun lien avec l'affaire Ben Barka !! Il était beaucoup trop jeune à l'époque !

Portrait de zouz
21/septembre/2007 - 09h09

Photos
Poue ceux ou celles qui ne connaissent pas l'affaire:
Mehdi Ben Barka (né en janvier 1920 à Rabat, Maroc - disparu le 29 octobre 1965 à Fontenay-le-Vicomte) était un homme politique marocain, principal opposant socialiste au roi Hassan II et leader du mouvement tiers-mondiste et panafricaniste. Selon les informations disponibles en 2006, il aurait été traqué lors de ses déplacements internationaux par le Mossad israélien et la CIA, qui communiquait ces informations à Rabat et Paris[1]. L'affaire Ben Barka, symbole des années de plomb sous le roi Hassan II, a longtemps gelé les relations franco-marocaines.

Portrait de rock7
20/septembre/2007 - 22h14

ah ca aussi
j aimerai savoir l histoire de cette affaire!