20/09/2007 11:03

Une actrice décide le suicide assisté.Ecoutez là s'expliquer

La comédienne française Maïa Simon est morte  mercredi à l'âge de 67 ans en Suisse, après avoir eu recours à un "suicide médicalement assisté" pour "abréger ses souffrances" dues à un cancer, a annoncé l'Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD).

L'actrice est morte "mercredi matin, entourée de ses amis" à Zurich où elle était arrivée deux jours plus tôt, a précisé le président de l'ADMD  Jean-Luc Romero.

 "Elle a pris d'elle-même un médicament, le penthotal, qui lui avait été prescrit" afin de mettre fin à ses jours, a-t-il ajouté.
 
Maïa Simon a choisi de "vivre sa fin de vie selon sa propre acception de la  dignité" après avoir enregistré une interview où elle explique sa décision de recourir à l'aide au suicide, légale en Suisse, a déclaré Jean-Luc Romero. 

Un extrait de ce témoignage a été diffusé sur RTL ce matin.

Vous pouvez l'écouter en intégralité ci-dessous. 

http://www.rtl.fr/player/Audio.asp?playerid=&mediaid=563457&dicid=563446

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de lesdingues
26/septembre/2007 - 19h34

sauvagedouce en plein délire
arrête de raconter n'importe quoi tu veux bien.
Maïa Simon, actrice française, n'a aucun rapport avec Maya Simon, réalisatrice et productrice qui, elle, est la fille de Michel Simon!

C'est incroyable ici toujours les mêmes ignorants qui s'expriment pour ne rien dire!

Portrait de roso324155
24/septembre/2007 - 23h43

Dernier acte
Maïa Simon arrivée au dernier acte de sa vie a su trouver l'énergie de témoigner. Sa parole ne doit pas tomber dans l'oubli c'est pourquoi je vous invite à consulter le Bloc-notes DIRE http://direlavie.hautetfort.com/
Depuis plus de deux ans nous informons, nous réagissons, nous nous exprimonssur les problèmes liés à la fin de vie. Pas de contre ou de pour, mais de respect dans le choix des uns et des autres.. Le mieux est de nous rendre visite

Portrait de boldo
22/septembre/2007 - 12h56

tvm le 21/09/2007 à 17h20
Tu as écris : Ce n'est pas à soi-même ou aux autres de décider de la mort d'une personne ou de soi-même. Une personne qui se laisse guider par ses sentiments est un danger public.

A l’intérieur de mon permis de conduire j’ai placé ma carte de donneur d’organes et une lettre datée dans laquelle je stipule que je refuse tout acharnement thérapeutique et toute réanimation si je suis atteinte d’une maladie ou de lésions incurables. J’ai fait ce choix en mon âme et conscience car je me refuse à devenir une charge financière ou morale pour mes enfants et mon entourage. De plus je trouve anormal que le corps médical soit sanctionné s’il respecte MA volonté.
Je n’ai jamais demandé ou incité qui que ce soit à faire la même chose, donc j’estime ne pas être un danger public.

Pour l’instant la loi me donne le droit de faire ce que je veux de mon corps après ma « presque » mort (donner ou pas mes organes), mais s’il me reste un souffle de « semblant » de vie je ne peux pas en disposé (suicide assisté). Je me réjouis de savoir que les médecins feront tout pour garantir une fin de vie, la plus paisible possible, à ceux qui le souhaitent. Mais pourquoi m’imposer à moi, une fin de vie dont je ne veux pas.

Tu as écris le 21/08 à 20 h 36 au sujet du rappel des règles : Pourquoi ceux qui pensent différement n'auraient pas le droit de donner leur propre avis, sans à coup sûr de se faire insulter d'homophobe, d'extremistes et compagnie ? Leurs propos ne sont-ils pas plus insultants que ceux qui dénoncent ?

Pourrais-tu rajouter « danger public » à ta liste……

Portrait de tvm
21/septembre/2007 - 17h20

La dignité de tuer ?
Quand les sentiments prennent le dessus sur la morale, on court tout droit vers le ravin ! C'est une des lois de l'humanisme...

L'homme préfère les solutions radicales, celles qui lui évitent de trop réfléchir. La simplicité n'est pas toujours l'alliée de la vérité.

Ce n'est pas à soi-même ou aux autres de décider de la mort d'une personne ou de soi-même.
Une personne qui se laisse guider par ses sentiments est un danger public.

Le personnel médical n'a pas à se corrompre. Sa vocation est de sauver des vies, pas de les supprimer. Je suis pour la radiation définitive des médecins et du personnel soignant corrompus. Ceux qui tuent ne sont pas dignes d'être appelés médecins et n'ont pas à exercer.

Je préfère que les politiques mettent un paquet de pognon dans la recherche contre la douleur, dans l'accompagnement des malades, dans la multiplication des services et de personnel, etc plutôt que de tuer légalement les gens. Donner la mort n'est pas plus digne que l'acharnement thérapeutique, bien au contraire. Ceux qui parle de mort digne sont des inconscients.

Le fait que ce soit une actrice qui parle ne lui donne pas raison pour autant. Et il ne s'agit pas là de ne pas compatir envers ceux qui souffrent, il s'agit juste de ne pas faire n'importe quoi au nom des sentiments ou de l'opinion publique. Se laisser guider par ses sentiments est la source de toutes les dérives dans ce monde humaniste à bout de souffle qui préfère mettre sa confiance dans la fatalité, dans le desespoir et dans la mort. Mettre à mort n'est pas la solution aux problèmes.

Une question : quelle est la valeur que vous donnez à l'être humain ? Est-ce moral d'abréger une vie au nom des sentiments ? On ne peut pas tout légaliser à tout va, sans même se creuser la tête... sous pretexte que tel ou tel pays le fait !
Si demain, tel pays oblige les gens à se jeter par les fenêtres, est-ce que la France devra pour autant s'y plier aussi sous pretexte qu'un autre le fait ?!
Si le mec devant vous roule comme un taré et se plante dans un arbre, est-ce que vous devez vous aussi le suivre aveuglément, juste pour faire comme lui ?!
En quel honneur un pays devrait suivre aveuglément les mêmes pratiques qu'un autre ? Est-ce qu'il reste des gens sensés dans ce monde, pourvus de conviction et de morale et qui ne suivent pas le troupeau de moutons qui se dirigent vers un ravin ?

Pour finir, la dignité selon Roméro reflète bien la société décadente dans laquelle nous vivons.

Quelle société immature...

Portrait de silex
21/septembre/2007 - 05h32

stinky
attention!
j'ai lu vos postes et vous conseille de sortir de votre dogmatisme.
vous voulez sauvez des vies? mais les sauvez de quoi? chacun doit pouvoir disposer de sa vie et de sa mort puisque celle-ci fait partie de la vie.

Portrait de anelor_ly
20/septembre/2007 - 21h46

Magnifique,
très digne. Si ça pouvait faire avancer les choses...

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 21h11

oui oui a l 'euthanasie
j'ai habité a Florange ...ststnky ..
vaux mieux que les malades partent avec un visage serein que d'avoir un masque de souffrance ..
j'ai 1 enf handicapé 26 ans 6 enfts ..
...et j'en aie vu mourir.. et toute ma famille et voisins étant élevée par des grands parents ...
il faut une loi pour l'euthanasie car les riches peuvent le faire mais pas les pauvres ...
la réticense ....c'est facile a prouver ..

Portrait de lasd75
20/septembre/2007 - 20h45

respect maia ,
et bon voyage .

Portrait de Stinky
20/septembre/2007 - 18h56

...
Je n'ai le monopôle du coeur de personne... Pas même du mien d'ailleurs...
Je ne vois d'ailleurs pas où j'ai tenté de prendre le monopole de ton coeur dans mon message si tu la pris comme tel je m'en excuse...
Je n'ai peut être pas ton âge mais tu m'excuseras mais l'âge ne veut pas forcément dire grand chose...
Moi aussi j'ai du vécu, je vais pas te faire un étalage de ma vie mais j'ai des membres de ma famille qui sont atteints d'handicap physique et mentaux, et une personne qui est décédé de Parkinson, et elle a traîné ça pendant plus de 10ans... J'ai moi aussi mon lot de malheur comme tout le monde sur cette Terre... Et comme tu le dis si bien tout le monde a sa croix à porter... Ce n'est pas parce que tu as le double de mon âge que je n'ai aucune expérience de la vie... J'ai fait des stages en milieu hospitalier, en soins paliatifs , j'estime avoir vu des choses et eu des relations avec des personnes qui me permettent de m'exprimer sur ce sujet...

Je sais aussi que les médecins a fait un serment; celui d'Hypocrate et qu'ils sont soumis à un code de déontologie et au code de Santé publique qui les tient à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter la mort de leur patient...

Quand tu dis que j'explique ce que je ne connais pas, j'aimerai bien que tu me dises ce que c'est que je ne connais pas... Je ne dis pas que j'ai la solution (loin de là) mais j'avance mon opinion c'est tout...

Si c'est de ton cas personel, bien entendu que je ne le connais pas et je n'ai pas à le connaître car c'est ta vie privée... Mais je vois pas où je me suis immissé dans ta vie privé en disant que je trouvais que l'euthanasie n'était pas la meilleure solution...

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 18h12

je ne dis pas tout ...
a Stsinky a 17 h 28
je ne dis pas tout ..alors évite d'éxpliquer ce que tu ne connais pas ...tu n'as pas le nonopole de coeur ... et ni l'age ok :-) Chacun a sa croix a porter sur terre !!

Portrait de cajar
20/septembre/2007 - 18h06

Une loi ???
Il me paraît impossible de légiférer sur l'euthanasie en général. Comment encadrer le droit donné à une personne, même un médecin, de tuer quelqu'un ? même si cette personne est en fin de vie. Aujourd'hui, les unités de soins palliatifs sont de plus en plus courantes et de plus en plus performantes et les malades n'y souffrent plus.
Il me semble que c'est bien léger de parler de la mort ainsi, en déléguant à quelqu'un d'autre le soin de la donner.
Je préfère de loin l'expression "vivre dans la dignité" jusqu'à la fin à "mourir dans la dignité". Aujourd'hui, cela devient de plus en plus souvent possible.
Sinon, la jurisprudence Humbert me semble équilibrée, ni la maman de Vincent, ni le médecin n'ont été condamnés. Cela rend le geste qu'ils ont effectué TOUT à fait exceptionnel et c'est très bien ainsi.

Portrait de boldo
20/septembre/2007 - 17h42

Chrysalide à 13h12
As-tu réellement écouté le témoignage de cette dame jusqu’au bout ? J’en doute car c’est elle qui parle de M. Sarkozy (11 : 41) et elle le cite :

- la vie n’appartient pas à celui qui est à côté du lit, mais à celui qui souffre.

Ensuite elle dit qu’elle espère qu’il fera avancer les choses …….je te laisse ré - écouter ce passage.

J’espère de tout cœur qu’un jour nous puissions en France (quelles que soient nos opinions politiques), et si tel est notre désir, partir avec la même sérénité que cette Dame.

Portrait de mameclipse
20/septembre/2007 - 17h36

mourir dans la dignité
j ai travailler 20ans aupres de persones en fin de vie c 'est a dire aupres de personnes agées
je peux vous assurer que j ai vu des personnes partir dasn des souffrances atroces il est difficile de coire que des médecins puissent ne rien faire pour soulager cela me fait dire que je ne souhaite pas souffrir tant j espere qu avant que je sois concerner par ces souffrance la france aura fait un progrès dans le sens de la souffrance (physique et morale) chacun devrait etre libre de decider du souvenir qu il veut laisser également
comment accepter de voir les larmes et l angoise dans les yeux des personnes qui vous aiment et n osent vous parler de votre mort alors que je pense que de preparer son voyage avec son entourage et de ce poser les bonnes
questions
tant de personnes n osent parler de la mort comme si d en parler la ferai venir plus tôt pour moi en parler c 'est l accepter et de dédramatiser

Portrait de Stinky
20/septembre/2007 - 17h28

Pas d'accord...
Voir mon post de 14h35 mais pour moi il n'y a pas de mort digne...

C'est trop délicat l'euthanasie.... Qui nous dit qu'au dernier moment la personne ne regrette pas amèrement son geste!

sauvagedouce dit toi aussi que ta liberté s'arrête ou commence celle des autres, et met toi à la place de celui ou celle qui devra faire l'injection de la personne qui devra mourir... Dit toi que cette personne là devra vivre en se disant "mon boulot a été de mettre fin à des vies"... C'est assez horrible aussi...

Il faudrait mieux intensifier les recherches sur les soins paliatifs, pour qu'au moins les derniers jours se passent dans de meilleures conditions, plutôt que d'arrêter brutalement une vie...

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 17h20

un grand et gros cour c'e'st vous ..
Merci JMM de pourvoir s'exprimer ...

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 17h18

le choix ! hypocrisie .
Mes Srakozy devrait faire une loi dans le sens de la liberté de choisir sa mort Mourir dans la dignité !
dans les doits de l'homme c'est bien inscrit que l'on * né libre *..alors pourquoi "des gens "décident pour nous notre façon de mourir c'est notre corps notre vie notre choix !

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 17h11

Humanité ! Humanité !!
Un couple agés de 72 ans ( voisins ont été mis a la maison de retraite ( par son fils..pour avoir la maison..)..lugubre un vrai mourroir .. ...lui est mort a coté de sa femme a 22h ( cancer des poumons ..)et personne n'est venue ..aux appels sa femme invalide s'est jeté sur le sol et lui a tenue la main sans pouvoir le voir ..lui qui demandait de l'aide Personne Il est mort .. le personnel soignant est venu 2 h apres ...la réponse ... j'étais au chevet d'un mourrant je ne peux pas etre partout a la X et le corps est rester a coté de sa femme jusqu'a 15h ... il y a 7 ans ...Il voulait mourrir dans la dignité !

Portrait de BertrandDuPanel
20/septembre/2007 - 17h01

CARPE DIEM
témoignage bouleversant de lucidité...

RESPECT...

et profitons de chaque seconde que la vie nous offre...

Portrait de sauvagedouce
20/septembre/2007 - 16h57

on né libre et égaux donc on a le droit de mourir
Mde Simon ...fille du tres célebre et inoubliable acteur Michel Simon ...elle a de la chance dans son malheur et douleur de connaitre la Suisse puisqu'elle y a vécue et avoir de l'argent que beaucoup n'en pas ...
Je suis d'accord a 100 % de son geste car la douleur est propre a chacun .. c'est notre vie notre corps on fait ce que l'on veut C'est pas les ''riches qui doivent encore nous dicter notre façon de mourrir" car eux ont tout les professeurs du monde a leurs pieds ...Decedent dans des Hotels particuliers ou Hopital privé a 10 * que nous , pauvre etre devont souffir et mourrir dan sun hopital ou ..maison de retraite et SEUL ..

Portrait de Stinky
20/septembre/2007 - 16h19

Désolé
Je peux comprendre la "frustration" de certains... Mais personellement je suis étudiant en 3ème année de médecine et comprenez bien qu'on nous apprend une chose pendant plus de 8ans d'étude: sauver des vies...
Alors si jamais en France on légifère sur l'euthanasie, JAMAIS je n'accepterai d'être celui qui prescrira les ultimes gélules ou l'injection du produit... Je refuserai de faire ça, arrêter de prendre les gens pour des arriérer et voir l'euthanasie comme une liberté!

Le monde médical a certes de quoi mettre fin à la vie de n'importe qui, mais n'a jamais été mise en place pour tuer des gens...

Quelqu'un parler de l'affaire Vincent Humbert... Qui vous dit qu'on le comprenez vraiment, qui vous dit qu'au moment ou on a mis fin à ces jours il a pas eu envie d'hurler "NON ne faites pas ça"... C'est trop facile de dire: légiférer... Il faut voire toutes les conséquences derrière...

Pour byronissime, la vie ne peut être considéré comme maladie.. La santé se définie comme étant un bien être complet autant physique, sociale et psychologique, un handicap physique ne "suffit" pas pour être malade... La médecine peut forcément t'aider; psychiatrie par exemple qui peut t'aider...

Le problème c'est que les gens croient de plus en plus que la médecine est une science exacte... C'est malheureusement faux... On ne peut pas tout résoudre et la grande majorité des traitements sont simplement probabiliste... Un hôpital n'est pas là pour vendre des machines à laver... Mais pourtant les patients cherchent toujours à avoir des garanties, des preuves... C'est pas comme ça que ça se passe...

Portrait de mademoiselle lol
20/septembre/2007 - 16h08

c'est de son vivant
et tant qu'on a encore sa tête qu'il faudrait penser à ce genre de questions. Ca éviterait à l'entourage de se sentir culpabilisé

Portrait de byronissime
20/septembre/2007 - 16h06

suicie assisté
à Colibrii : non ce choix n'est pas "ouvert à tous" - je leur ai téléphoné...il FAUT être malade et sans espoir de guérison. Moi LA VIE est une maladie!
je le répète je n'ai pas demandé à venir!

Portrait de byronissime
20/septembre/2007 - 16h02

suicide assisté
Membre de l'ADMD (Belgique) nous somems un PEU plus avancé qu'en France; pas assez à mon goût pour certain "l'inconvénient d'être né" est insupportable - n'ayant pas demandé à naître je voudrais ABSOLUMENT décider du moment de ma mort; malheureusement, sauf dans le monde médical qui a tout ce qu'il faut sous la main, je suis condamnée à la mort violente après essais multiples par médicaments!!! tous les matins j'y pense.

Portrait de Stinky
20/septembre/2007 - 14h35

Respect
Je respecte le choix de madame Simon...

Mais il y a quand même quelque chose qui me dérange un peu dans tout ce que j'ai pu lire au dessus... Quand vous regrettez qu'en France on est pas le droit à l'euhanasie et que vous regrettez de ce fait que l'on ne puisse pas mourir dans la dignité, ça me choque... D'abord parce que ça laisse sous entendre (en tous cas je le ressens comme ça) que le fait de se battre jusqu'au bout n'est pas une mort digne... Ensuite parce que pour moi, il n'y a pas de "mort digne"... C'est comme ça ,c'est la vie, on peut mourir à 90 ans comme on peut mourir avant même d'être né mais ça finit toujours par arrivé, ça n'a rien à voir avec une quelquonque dignité... Peut importe qu'on puisse plus bouger, voire, marcher ou même se torcher le derrière tout seul c'est toujours une horreur quand on est malade...

On peut vivre dans la dignité... Mais pas mourir...

Portrait de Chrysalide
20/septembre/2007 - 13h12

Par pitié...
Pourrait-on éviter de chaque fois tout ramener à Nicolas Sarkozy (ou du moins, d'y faire allusion) sur des sujets qui n'ont absolument rien à voir avec ce dernier, dont celui-ci justement... A force, ça devient vraiment agaçant.

Pour en revenir au sujet, je trouve ce témoignage terriblement émouvant. Ca m'a limite donné des frissons lorsque j'ai entendu cette dame, que je ne connaissais pas du tout au passage, parler de "sa mort programmée, voulue". Cela m'a fait bizarre car nous n'avons pas vraiment l'habitude d'entendre ce genre de choses. Et je partage entièrement son avis. Même si je suis jeune, j'ai vu des gens de ma famille diminuées progressivement et cette vision m'est horrible mais l'est encore plus pour celui ou celle qui l'a vit. C'est facile d'être "contre" mais il faut se mettre à la place de ces gens qui se voient malheureusement mourir à petit feu. Plus que la douleur physique, imaginez la souffrance psychologique...
Comme cela a déjà été dit, c'est une belle leçon de courage.

Portrait de rock7
20/septembre/2007 - 11h52

oui,respect!
la soufrance,quand y a plus d espoir,ca doit plus exister!

Portrait de mistralgagnant1203
20/septembre/2007 - 11h45

respect...
elle a fait son choix,respect et courage à ceux qui ne peuvent le faire...

Portrait de pinpinstephy
20/septembre/2007 - 11h40

Chacun
devrait avoir le droit de choisir sa mort.

Au revoir madame Simon.

Portrait de Lexyane
20/septembre/2007 - 11h09

ça serait
bien que c'était possible en France...

Portrait de anil78
20/septembre/2007 - 11h06

choisir quand mourir
quant on est malade ou que l'on souffre.....mais justement "quand" ,on pourrait probablement vivre encore un peu dans de bonnes conditions mais s'il faut donner son accord verbalement il faut donc encore être parfaitement lucide et cela n'incite t il pas de partir un peu trop tôt? pourtant mourir dans la dignité devrait être un droit.