14/09/2007 05:39

Le groupe Amaury "suspend" son projet de quotidien bas prix

Le groupe Amaury, propriétaire du Parisien, a annoncé jeudi la suspension de son projet de quotidien populaire à bas prix car "le contexte économique du marché français de la presse quotidienne ne permet pas d'envisager un retour sur investissement dans un délai acceptable".

"Le groupe Amaury suspend son projet de quotidien populaire à bas prix", indique le groupe dans un communiqué.

"Initialement lancé il y a quelques mois pour contrer l'arrivée en France de Bild (projet qui n'a pas vu le jour, NDLR), le travail effectué (...) a abouti à la création d'un quotidien innovant qui a rencontré une bonne adhésion lors des tests lecteurs", poursuit-il.

Mais "le contexte économique du marché français de la presse quotidienne ne permet pas d'envisager un retour sur investissement dans un délai acceptable", explique le groupe.

"Nous sommes satisfaits d'avoir eu l'opportunité d'élaborer ce projet novateur. Cette expérience sera utile pour enrichir et développer nos produits existants", estime Jean Hornain, directeur général du Parisien, cité dans le communiqué.

(Source: AFP)

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de povdemoi
14/septembre/2007 - 09h12

faut pas rêver!
lazareff c'est peut-être beaucoup demander, mais déjà autre chose qu'un patron de saloon ce sera pas mal!

Portrait de captainth
13/septembre/2007 - 18h17

Bah
Ce genre de journal existe en France mais le succès n'est pas au rendez-vous : France-Soir veut faire dans le Sun et un peu dans le Bild mais bon...Où est Pierre Lazzareff ?

Portrait de R6D6
13/septembre/2007 - 17h19

pouf pouf je recommence
oui, il manquer un mot. pour me faire pardonner je vous en glisse plusieurs - A vous de choisir..

il aurait été assez "scuicidaire" ou "inconscient", "utopiste", "couillu" de lancer un nouveau titre....

Portrait de R6D6
13/septembre/2007 - 17h11

Un mort-né ou un né-mort ?
A l'heure où une multitude de "titres" sont sacrifiés sur l'autel de la rentabilité et du profit, il aurait été assez de lancer un nouveau titre, surtout si Bild à laisser tomber l'idée de s'implanter en france. Mais bon, sait on jamais, peut être ressortira t il un jour d'un carton tout poussièreux.