13/09/2007 01:26

Un rédacteur en chef égyptien jugé pour fausses rumeurs

Le rédacteur en chef du quotidien égyptien Al Doustour, Ibrahim Eissa, qui avait relayé des rumeurs sur la santé du chef de l'Etat Hosni Moubarak, sera jugé à partir du 1er octobre pour "offense au président", a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Ibrahim Eissa avait été convoqué début septembre devant le parquet de sécurité de l'Etat pour être interrogé sur la couverture par son journal de rumeurs sur la santé de M. Moubarak.

Ces rumeurs, largement commentées par la presse, avaient laissé entendre que M. Moubarak avait été hospitalisé ou qu'il était mort.

Pour couper court aux spéculations, le chef de l'Etat avait fait une apparition publique surprise dans une zone industrielle près de sa résidence d'été, sur les bords de la Méditerranée.

M. Eissa avait été condamné l'an dernier à un an de prison pour avoir publié un article qui évoquait des poursuites judiciaires contre le chef de l'Etat. Il a fait appel et a été maintenu en liberté dans l'attente de la décision de la cour.

Ibrahim Eissa est connu pour son style incisif et pour ses critiques récurrentes du gouvernement égyptien. Par le passé, Al Doustour a été fermé pendant cinq ans.

(Texte et photo: AFP)

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de elon78
20/septembre/2007 - 18h51

Y a til un pays musulman démocrate?
Je pose la question

Portrait de Andalouse
12/septembre/2007 - 18h57

Vive la France ...
Quand on compare cette situation et celle de la France on se dit qu'on a de la chance. Quand Mitterrand était malade ou que des rumeurs circulaient sur sa fille illégitimes il y a eu des démentis de sa part, des faux certificats médicaux mais quand la vérité a été sue il me semble qu'il n'y a pas eu de poursuites judiciaires ni de condamnations ....

Portrait de Claudiaz
12/septembre/2007 - 13h00

Sarkozy n'a pas encore réagit
dans les média?