21/06 18:31

Inquiétude: A un mois et demi des Jeux olympiques, la Seine est encore trop polluée au regard des critères pour y autoriser les épreuves de triathlon et de natation en eau libre!

La Seine était trop polluée au 16 juin, à un mois et demi des Jeux olympiques (26 juillet - 11 août), au regard des critères pour y autoriser les épreuves de triathlon et de natation en eau libre, selon les résultats d'analyses.

"À date, les prélèvements dans la Seine ne correspondent pas aux standards que nous aurons cet été", a commenté lors d'un point presse le préfet de région Marc Guillaume, qui s'est dit "confiant, avec le Cojo (Comité d'organisation), sur la tenue des épreuves fin juillet début août dans la Seine".

Selon le bulletin hebdomadaire publié par la mairie de Paris et la préfecture d'Île-de-France, la mauvaise météo en France ces derniers jours explique des concentrations largement supérieures aux normes des deux bactéries fécales pour autoriser des compétitions dans le fleuve.

"La qualité de l'eau reste dégradée du fait d'un contexte hydrologique et météorologique défavorable : pluies, débit élevé, faible ensoleillement, températures en-dessous des normes de saison", expliquent les autorités locales.

"Le fort débit du fleuve, qui ne favorise pas une bonne qualité de l'eau, est le fruit de cette météo très pluvieuse", rappellent-elles également.

Selon les graphiques mis en ligne, le niveau de concentration en bactérie fécale E.Coli était supérieur à 1.000 unités formant colonie (UFC)/100 ml, le seuil retenu par les fédérations internationales de triathlon et de natation en eau libre pour autoriser la tenue d'épreuves, quasiment tous les jours du 10 au 16 juin.

Il atteignait ou dépassait même les 5.000 unités les 11, 15 et 16 juin. Une hausse qui "s'explique par des rejets en amont liés aux pluies", selon la mairie et la préfecture.

Star de ces JO, la Seine accueillera la cérémonie d'ouverture ainsi que les épreuves de triathlon, natation-marathon et paratriathlon.

Mais le suspense demeure sur la tenue des épreuves olympiques depuis les "test-events" d'août 2023 qui ont dû être en grande partie annulés en raison d'une qualité de l'eau insuffisante.

En cas de précipitations intenses, de l'eau non traitée - mélange de pluie et d'eaux usées - peut être rejetée dans le fleuve, un phénomène que des ouvrages de rétention inaugurés juste avant les Jeux ont vocation à empêcher.

Le plan B consiste à reporter de quelques jours les épreuves, mais pas à changer de lieu.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dede35
22/juin/2024 - 09h39

Ils faudra qu'ils soient suicidaires pour nager dans ce bouillon de culture

Portrait de Cotorep....
22/juin/2024 - 09h30
Beguin a écrit :

C'est pas possible et ca coûte combien tout ça ? 

Des 1000.000.000 euros

Portrait de Lotus14
22/juin/2024 - 07h37
JoaKimNG a écrit :

voila 1.5 milliards d'euros bien dépensé......

Honteux de dépenser tant d'argent alors que les gens font 1 repas par jour  

Quelle honte !!!

Tous ces politiques ne comprennent pas ils sont hors sol 

Ils vivent dans leur milieu doré  ne compte pas à la fin du mois  !!!!!!!

Portrait de Capri
22/juin/2024 - 01h04

Donc pour la bactérie fécale on est à 5000 quand il faudrait être à moins de 1000… rapport de 1 à 5 !!! Avec les fortes chaleurs de l’été, d’autres bacteries ne vont pas manquer de se développer smiley Et tous les politiques (sauf Zemmour) qui disaient, la bouche en cœur « bien sûr que je me baignerai dans la Seine ».

Portrait de JoaKimNG
21/juin/2024 - 23h37

voila 1.5 milliards d'euros bien dépensé......

Portrait de titus75
21/juin/2024 - 22h43

pourtant les agents de la sécurité nautique y plongent pour entrainement ( vu dimanche à bercy)

Portrait de RODGER17
21/juin/2024 - 20h56

ça ne pourra se faire, les athlètes sont "happés" par leur compétition et quand ils rentrent dans l'eau ils ne pensent qu'à leur course et aux concurrents donc tous les éléments contraires feront qu'ils ne voudront pas faire la course. On est à 1 mois et 5 jours de l'ouverture des jeux. 

Portrait de Koikilencoute
21/juin/2024 - 20h44

Faudrait pas qu'Hidalgo chope la bactérie E.Coli, hein, sinon comment feraient les Parisiens sans elle ?

Portrait de mbagnick
21/juin/2024 - 19h58

C'est dingue! Qui aurait pu prévoir?

Portrait de YVESM
21/juin/2024 - 19h55

La Seine est comme la gauche : imbuvable.

Votons.

Portrait de Beguin
21/juin/2024 - 19h19

C'est pas possible et ca coûte combien tout ça ?