06/06 12:01

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" après la diffusion d'une vidéo où on aperçoit un policier frappant un homme au sol

Le parquet de Lyon a indiqué avoir ouvert une enquête pour "violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique" après la diffusion d'une vidéo où on aperçoit un policier frappant un homme au sol.

Dans cet enregistrement mis en ligne sur les réseaux sociaux, on voit un policier donner des coups à un homme au sol, la scène étant dissimulée en grande partie par l'angle d'un bureau de tabac. Un autre policier au sol et deux autres postés à quelques mètres apparaissent sur ces images, qui semblent filmées depuis l'autre côté de la rue.

Le député LFI de Vénissieux Idir Boumertit, qui a relayé la vidéo sur X (ex-Twitter), indique avoir saisi "le procureur de la république sur un fait de violence et d'abus d'usage de la force par un agent de police" sur le sol de sa commune, dans la banlieue de Lyon.

Selon une source sécuritaire jointe par l'AFP, des policiers appartenant à une brigade spécialisée de terrain (BST) étaient "en surveillance d'un point de deal" mardi vers 19H00 quand ils ont fait l'objet de "jets de projectiles de la part d'une quinzaine d'individus" dont certains se sont ensuite réfugiés dans le bar-tabac.

.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de grosse tourte
6/juin/2024 - 15h01

C'est un étranger qui film ?

C'est moins violent qu'avec un couteau quand meme ..

video interdit au moins de 4 ans !!!!

Portrait de christ59200
6/juin/2024 - 14h56

Filmé par ses "potes" qui ne disent pas ce qui s'est passé avant... Le "tabassé" donne pas mal de coup de pied au policier... Encore un petit ange qui n'a rien à se reprocher !!!

Portrait de Fpt01
6/juin/2024 - 12h37 - depuis l'application mobile

Par contre des policiers ou des pompiers caillassés ça ne fait pas beaucoup réagir les élus de ce quartier bien connu de la périphérie lyonnaise. RAS le bol de cette victimisation des coupables