03/06 18:31

Le texte prévoyant une fusion de l'audiovisuel public, qui suscite une vive opposition des salariés, sera examiné le 24 juin à l'Assemblée nationale

Le texte prévoyant une fusion de l'audiovisuel public, qui suscite une vive opposition des salariés, sera examiné le 24 juin à l'Assemblée nationale, a-t-on appris de source parlementaire.

La proposition de loi du sénateur UDI Laurent Lafon, reprise à son compte par le gouvernement, devait initialement être examinée les 23 et 24 mai, mais n'avait pu l'être en raison de discussions plus longues que prévu sur le projet de loi d'orientation agricole. La conférence des présidents a acté ce nouveau calendrier lundi. Le texte porté par la ministre de la Culture Rachida Dati prévoit une phase transitoire avec une holding commune pour l'audiovisuel public au 1er janvier 2025, puis une fusion un an après. Quelque 16.000 personnes sont concernées.

Les salariés de France Télévisions, Radio France, l'Ina et France Médias Monde (RFI, France 24) s'étaient mis en grève les 23 et 24 mai pour protester contre la fusion. Mais le projet suscite des doutes jusque dans la majorité. "Je ne suis pas convaincu par l'état actuel de la réforme", a lâché le député Renaissance et ancien ministre Clément Beaune, qui n'exclut pas, à l'instar de Mme Dati, d'être candidat aux municipales à Paris.

La conférence des présidents a par ailleurs prévu de continuer les discussions sur le projet de loi fin de vie, qui devaient se terminer vendredi, les lundi 10, mardi 11 et vendredi 14 juin. Le vote solennel sur ce texte examiné en première lecture devrait avoir lieu le mardi 18 juin.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions