01/06 16:01

La startup d'intelligence artificielle du milliardaire américain Elon Musk, xAI, annonce avoir levé six milliards de dollars de nouveaux financements pour son développement

La startup d'intelligence artificielle du milliardaire américain Elon Musk, xAI, a annoncé avoir levé six milliards de dollars de nouveaux financements pour son développement.

"xAI est ravi d'annoncer (...) un tour de table de six milliards" de dollars, abondé notamment par Valor Equity Partners, Andreessen Horowitz, Sequoia Capital et le prince saoudien Alwaleed Bin Talal, a déclaré la société sur son site internet dimanche.

"Les fonds levés seront utilisés pour mettre sur le marché les premiers produits de xAI, construire une infrastructure avancée et accélérer la recherche et le développement de futures technologies", explique l'entreprise.

Elon Musk a lancé la startup en juillet 2023, peu après avoir signé un appel à ralentir le développement de l'intelligence artificielle.

Il est un des rares investisseurs à disposer des capitaux suffisants pour rivaliser avec OpenAI (allié à Microsoft), Google ou Meta dans la course à l'intelligence artificielle.

Ce dernier tour de table porte la valorisation de xAI à 24 milliards de dollars, si l'on se base sur la précédente évaluation de 18 milliards avancée par Elon Musk sur son réseau social X.

xAI veut se concentrer sur le développement d'un "système avancé d'intelligence artificielle réellement fiable, efficace et le plus bénéfique possible pour toute l'humanité", selon son communiqué.

L'entreprise développe un robot conversationnel (chatbot en anglais) appelé Grok, qui pourra accéder en temps réel au réseau social X, anciennement Twitter, aussi détenu par Elon Musk.

Le milliardaire américain a déjà annoncé aux investisseurs qu'il souhaite construire un supercalculateur pour développer xAI. Ce supercalculateur devrait être "quatre fois plus puissant" que ceux qu'utilise Meta pour entraîner ses modèles d'intelligence artificielle, selon Elon Musk.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions