22/05 13:55

Hommage national rendu aux deux agents pénitentiaires tués, Arnaud Garcia et Fabrice Moello: "Nous ne les oublierons pas", déclare Gabriel Attal - VIDEO

13h50: Le point sur ce que l'on sait

Un hommage national, en présence notamment du Premier ministre Gabriel Attal, a été rendu mercredi à Caen aux deux surveillants pénitentiaires tués le 14 mai à Incarville (Eure) dans l'attaque de leur fourgon par un commando lourdement armé, toujours recherché. "Trois minutes, c'est le temps qu'aura duré cette attaque, trois minutes et pourtant une éternité", a rappelé Gabriel Attal, face aux deux cercueils de Fabrice Moello, 52 ans, et Arnaud Garcia, 34 ans, recouverts chacun d'un drapeau bleu-blanc-rouge.

"Arnaud Garcia et Fabrice Moello ne se relèvent pas. Ils ne se relèvent pas, emportés par la folie meurtrière", a-t-il ajouté. "Leur mort ne restera pas impunie, l'enquête avance, elle se poursuivra aussi longtemps qu'il le faudra mais elle aboutira", a encore déclaré le Premier ministre, qui s'était auparavant entretenu avec les familles des victimes.

M. Attal a annoncé que le capitaine pénitentiaire Fabrice Moello, 29 ans de service, et le surveillant brigadier Arnaud Garcia, 15 ans d'ancienneté, seront promus et a remis les insignes de chevalier de la Légion d'honneur sur les cercueils. Cette distinction a été prise par décret du président de la République le 21 mai, et publié mardi matin au Journal officiel.

Réunissant quelque 300 personnes dont Brigitte Macron, des élus ou encore la Défenseure des Droits Claire Hédon, la cérémonie s'est tenue dans la cour de l'ancienne maison d'arrêt de Caen, où avaient travaillé les deux victimes et vidée de ses détenus depuis décembre.

Les cercueils des deux agents ont ensuite quitté la cour de l'ancien centre pénitentiaire, suivis par leurs proches. Initialement annoncé, Emmanuel Macron, qui a annulé sa venue à Caen pour se rendre en Nouvelle-Calédonie, a rencontré les familles la veille à l'Elysée.

"Aujourd'hui, la Nation s'incline avec respect et honore leur mémoire, accompagnant leur famille et leurs camarades de sa reconnaissance et de ses pensées émues", a écrit sur X peu avant la cérémonie Emmanuel Macron, estimant que les deux hommes "allaient au-devant de leur mission, malgré les risques, parce qu’ils avaient décidé de servir la Justice".

13h21: La cérémonie d'hommage national est terminée. Le Premier ministre Gabriel Attal est en train de s'entretenir avec les familles des victimes

13h13: Le Premier ministre Gabriel Attal a remis la Légion d'honneur à Arnaud Garcia et Fabrice Moello à titre posthume

12h50: Le Premier ministre Gabriel Attal s'exprime

"Aucune journée ne ressemble à une autre quand on choisit la pénitentiaire (...) Ils ont choisi de servir la République, servir la justice". "Nous ne les oublierons pas", déclare le Premier ministre. "Il n y a pas de justice digne de ce nom s'il subsiste une once d'impunité, si les peines ne sont pas appliquées. Alors la justice, c'est aussi Arnaud Garcia et Fabrice Moello"

"Leur mort ne restera pas impunie. L'enquête avance", annonce Gabriel Attal. « Ne dormez pas tranquille, nous vous traquerons, nous vous trouverons pas, nous vous punirons. Le glaive de la justice ne tremblera pas."

12h45: Les cercueils de Arnaud Garcia et Fabrice Moello arrivent sur les lieux de la cérémonie d'hommage national.

.

12h37: La cérémonie d'hommage national débute à Caen en présence du Premier ministre Gabriel Attal et du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti.

.

.

12h34: Le Président Emmanuel Macron vient de publier un message sur X. "Partout sur notre territoire, des femmes et des hommes s’engagent pour nous protéger. Le surveillant brigadier Arnaud Garcia renouvelait ce choix chaque jour depuis 15 ans. Le capitaine pénitentiaire Fabrice Moello depuis 29 ans. Ils allaient au-devant de leur mission, malgré les risques, parce qu’ils avaient décidé de servir la Justice. Nous la rendrons en leur nom. Aujourd'hui, la Nation s'incline avec respect et honore leur mémoire, accompagnant leur famille et leurs camarades de sa reconnaissance et de ses pensées émues", écrit-il sur le réseau social.

.

.

12h32: Brigitte Macron est arrivée sur place. Elle est notamment présente aux côtés de l'ancienne Première ministre Elisabeth Borne, qui est députée du Calvados.

.

.

12h25: A la mi-journée, un hommage national à Arnaud Garcia et Fabrice Moello, les deux agents pénitentiaires tués lors de l'attaque d'un fourgon dans l'Eure, est rendu par le Premier ministre Gabriel Attal à Caen, en compagnie du garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti. Gabriel Attal remplace Emmanuel Macron qui est actuellement en route vers la Nouvelle-Calédonie.

Il y a quelques heures, les deux agents pénitentiaires ont été décorés de la Légion d'honneur à titre posthume, nommés "au grade de chevalier ». Un peu avant le début de la cérémonie, le Premier ministre s’est entretenu avec les familles des victimes.

.

.

.

12h00: Les deux hommes avaient été abattus mardi dernier par un commando armé, qui a intercepté au péage autoroutier d'Incarville leur convoi transportant un détenu multirécidiviste, Mohamed Amra. Trois autres agents pénitentiaires ont été gravement blessés dans cette embuscade.

Le fugitif et ses complices sont depuis recherchés dans tout le pays par 350 enquêteurs. La traque s'organise aussi au-delà des frontières, avec une "notice rouge" émise par Interpol à la demande des autorités françaises pour localiser le détenu évadé. Choqués par le meurtre de leurs deux collègues, les agents pénitentiaires avaient entamé en milieu de semaine dernière un mouvement de blocage des établissements pour "maintenir la pression" sur le gouvernement.

Ils ont d'ores et déjà obtenu une amélioration de leur armement pendant ces transfèrements de détenus et la limitation du nombre des extractions les plus dangereuses, grâce au recours à la visioconférence ou au déplacement des magistrats en prison. Au moment de son évasion, Mohamed Amra avait été extrait de sa cellule pour être amené chez un juge d'instruction pour y être interrogé.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de maudav
22/mai/2024 - 17h49
MICMAH458 a écrit :

En tous points d'accord avec vous.  Et le fait de s'adresser en premier lieu aux "personnalités" pour les remercier de leur présence, traduit bien le fait que ces types sont d'abord et avant tout "entre eux, les élus de la Nation", et que les familles et anonymes sont assez accessoires, le principal pour eux, les politiques, étant d'être là, de le montrer, et surtout ne pas avoir raté l'occasion de prouver qu'ils sont aux affaires.  C'est tellement lamentable que si j'avais le malheur de perdre un membre de ma famille dans de telles circonstances, j'interdirais formellement la présence de ces représentants de l'Etat.  L'hommage rendu vient toujours trop tard, il fallait s'occuper avant des conditions de travail de ces fonctionnaires, et non pas se pencher (ou faire mine de) sur leur cas quand le drame est arrivé.

J'approuve votre commentaire et je suis dans le même état d'esprit.

Si un de mes enfants devait être tué par un cinglé ou un terroriste, j'interdirais tout hommage National avec ces incompétents, je crois que je pourrais faire un scandale !

Portrait de Lotus14
22/mai/2024 - 17h34

Gabriel Attal a bien fait son discours  

C'est la première fois qui faisait ce genre de cérémonie il n'y a rien à redire 

Il a été dans la retenue sans faire de  chichis   

Portrait de MICMAH458
22/mai/2024 - 14h06
maudav a écrit :

Bien sûr que si qu'ils seront oubliés et très vite en plus !!!

Et alors perso, lors de ces "hommages", je ne supporte plus que les gens s'adressent en premier aux élus, aux maires, aux directeurs de je ne sais quoi dont tout le monde se fout !!

Commencez vos discours en vous adressant aux familles !

En tous points d'accord avec vous.  Et le fait de s'adresser en premier lieu aux "personnalités" pour les remercier de leur présence, traduit bien le fait que ces types sont d'abord et avant tout "entre eux, les élus de la Nation", et que les familles et anonymes sont assez accessoires, le principal pour eux, les politiques, étant d'être là, de le montrer, et surtout ne pas avoir raté l'occasion de prouver qu'ils sont aux affaires.  C'est tellement lamentable que si j'avais le malheur de perdre un membre de ma famille dans de telles circonstances, j'interdirais formellement la présence de ces représentants de l'Etat.  L'hommage rendu vient toujours trop tard, il fallait s'occuper avant des conditions de travail de ces fonctionnaires, et non pas se pencher (ou faire mine de) sur leur cas quand le drame est arrivé.

Portrait de maudav
22/mai/2024 - 13h47

Bien sûr que si qu'ils seront oubliés et très vite en plus !!!

Et alors perso, lors de ces "hommages", je ne supporte plus que les gens s'adressent en premier aux élus, aux maires, aux directeurs de je ne sais quoi dont tout le monde se fout !!

Commencez vos discours en vous adressant aux familles !

Portrait de MICMAH458
22/mai/2024 - 13h14

Vu le nombre de dossiers variés dont attal doit s'occuper (il ouvre beaucoup de dossiers, mais il les range ensuite ou les refile à d'autres, mais en tout cas il ne résout pas les problèmes), je suis certain pour ma part que, puisqu'il ne s'est jamais préoccupé des conditions de travail des agents pénitentiaires, il va les oublier très vite pour passer à autre chose.

Portrait de Ma vision des choses
22/mai/2024 - 16h22

Dupont-Moretti a t-il annoncé aux familles de Fabrice Moello et Arnaud Garcia qu'il avait donné son autorisation pour que des détenus aillent en vadrouille au château de Versailles le 17 juin prochain ? Pendant que les surveillants pénitenciers se font tirer comme des lapins faute de moyens (escorte policière, fourgons vétustes,...) tandis qu'on trouve l'argent pour aller faire faire une balade à ces voyous (s'ils sont en prison c'est qu'ils ont fait quelque chose de répréhensible) ! Alors on va me sortir l'argument : ce sont des fins de peine ! Justement ! Si ce sont des fins de peine, ils n'ont plus longtemps à attendre pour sortir et aller visiter le château de Versailles avec leurs propres deniers voire l'argent qu'ils gagneront en travaillant (sic) !

Toutes mes pensées vont aux familles de Fabrice Moello et Arnaud Garcia, ainsi qu'à toutes les familles des victimes dont le ministre de la justice se fout éperdument !!!