22/05 11:16

Plusieurs dizaines d’élus et de conseillers municipaux se sont regroupés hier soir à la mairie de Marseille pour rendre hommage à l’ancien maire Jean-Claude Gaudin, décédé lundi à 84 ans - VIDEO

Plusieurs dizaines d’élus et de conseillers municipaux se sont regroupés mardi dans l’ancienne salle municipale de la mairie de Marseille, pièce où Jean-Claude Gaudin fit son entrée en politique, pour rendre hommage à l’édile marseillais, décédé lundi à 84 ans.

Toute la journée, des citoyens sont aussi venus signer le registre de condoléances dans la mairie où figure un grand portrait en noir et blanc de celui qui régna sur la deuxième ville de France durant 25 ans (1995-2020).

« Très rares sont les femmes et les hommes politiques ayant marqué autant leur passage », a souligné l’actuel maire de Marseille, Benoit Payan (divers gauche), saluant chez celui dont il fut un opposant politique « un homme qui a aimé sa ville et ses habitants ».

Evoquant certains des équipements culturels que l’ex-maire avait soutenus comme le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) ou la bibliothèque centrale de l’Alcazar, Martine Vassal, présidente de droite du département et de la métropole Aix-Marseille-Provence, présentée un temps comme « héritière » de Jean-Claude Gaudin mais qui avait échoué à conquérir la mairie en 2020, a loué « un maire bâtisseur » et « visionnaire ».

La messe d’obsèques, qui aura lieu jeudi à 15H00, sera présidée par le cardinal Jean-Marc Aveline, archevêque de Marseille. Elle sera précédée mercredi d’une veillée de prière et d’hommage à l’église de Mazargues, son quartier natal dans le sud de Marseille, avec la possibilité de se recueillir autour du défunt, a indiqué le diocèse.

« Tous les Marseillais sont bien sûr invités à venir à la cathédrale de la Major », a précisé à l’AFP l’entourage de l’ex-maire.

Jean-Claude Gaudin a été victime d’un arrêt cardiaque lundi dans sa résidence secondaire varoise de Saint-Zacharie, avait indiqué à l’AFP une source de son entourage, précisant que l’ex-maire était « fatigué » mais que « rien ne laissait présager » son décès soudain.

Les drapeaux de la mairie centrale, sur l’emblématique Vieux-Port, sont en berne depuis lundi, comme ceux de l’Hôtel de région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qu’il avait aussi présidée. Tous sont entourés d’un brassard noir.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions