20/05 15:56

Iran : Les funérailles du président iranien, Ebrahim Raïssi, tué dimanche dans un crash d'hélicoptère, doivent débuter dès demain à Tabriz, dans le nord-ouest du pays

15h48: Les funérailles du président iranien, Ebrahim Raïssi, tué dimanche dans un crash d'hélicoptère, doivent débuter dès demain  à Tabriz, dans le nord-ouest du pays, a indiqué un média officiel. « La cérémonie funéraire du président » et des personnes qui l'accompagnaient aura lieu « demain mardi à 09h30 (06h00 GMT) à Tabriz », et « les corps seront ensuite transférés à Téhéran » pour la poursuite des cérémonies, a rapporté l'agence Irna, citant le ministre de l'Intérieur, Ahmad Vahidi.

12h54: La France "présente ses condoléances" à l'Iran, après la mort du président iranien, celle du ministre des Affaires étrangères et des autres passagers, déclare le ministère des Affaires étrangères français dans un bref communiqué.

"Elle adresse également ses pensées aux familles des victimes de cet accident", dit la diplomatie française.

12h46: Le président chinois Xi Jinping a qualifié la mort du président Ebrahim Raïssi de « tragique » et de « grande perte pour le peuple iranien », selon le ministère chinois des Affaires étrangères.

« Le président Xi Jinping a souligné que (...) sa mort tragique est une grande perte pour le peuple iranien, et que le peuple chinois avait perdu un bon ami », a déclaré le porte-parole du ministère Wang Wenbin lors d'une conférence de presse.

La Chine est un proche partenaire de l'Iran, un important partenaire commercial et l'un des principaux acheteurs de son pétrole. « Le président Raïssi a apporté d'importantes contributions au maintien de la sécurité et de la stabilité de l'Iran, à la promotion du développement national et de la prospérité, et a également déployé des efforts pour consolider et développer le partenariat stratégique entre la Chine et l'Iran », a déclaré Xi Jinping, cité par le porte-parole.

La Chine « continuera à soutenir le gouvernement et le peuple iraniens pour la sauvegarde de leur indépendance, de leur stabilité et de leur développement », a-t-il ajouté selon la même source. La Chine a aussi exprimé sa « profonde tristesse » à l'annonce du décès du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, également à bord de l'hélicoptère qui a eu un accident dans le nord-ouest de l'Iran, a-t-il précisé.

Le drapeau iranien était en berne devant son ambassade à Pékin, a constaté un journaliste de l'AFP.

L'Iran et la Chine ont renforcé leurs relations commerciales ces dernières années, bien que les efforts de Pékin pour attirer Téhéran dans son projet d'infrastructure phare des Nouvelles routes de la soie ont été compliqués par les sanctions internationales. 

11h22: La Turquie « partage la douleur du peuple iranien ami et frère », a affirmé le ministre turc des Affaires étrangères Hakan Fidan, après l'annonce de la mort du président Ebrahim Raïssi dans un accident d'hélicoptère.

« Malheureusement, la nouvelle venant d'Iran nous a profondément attristés », a déclaré M. Fidan lors d'une conférence de presse. « Je prie pour la miséricorde de Dieu pour mon cher collègue et frère » Ebrahim Raïssi, a réagi dans la foulée le président turc Recep Tayyip Erdogan sur le réseau social X.

Le chef de l'Etat a exprimé ses « plus sincères condoléances au peuple et au gouvernement iraniens amis et frères, en particulier au chef religieux de la République islamique d'Iran, (l'ayatollah) Ali Khamenei », disant se tenir « aux côtés de notre voisin iranien ».

L'agence de presse étatique turque Anadolu a affirmé lundi que le drone Akinci turc déployé dimanche soir par Ankara a permis de localiser l'épave de l'hélicoptère à bord duquel voyageait M. Raïssi, découverte à l'aube dans le nord-ouest de l'Iran.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, qui se trouvait à bord du même hélicoptère, est également décédé, selon le gouvernement iranien.

11h21: Le président du Conseil européen Charles Michel a présenté les « sincères condoléances » de l'UE après la mort du président iranien Ebrahim Raïssi et de son ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian dans un accident d'hélicoptère.

« L'UE exprime ses sincères condoléances pour la mort du président Raïssi et du ministre des Affaires étrangères Abdollahian, ainsi que d'autres membres de leur délégation et de l'équipage dans un accident d'hélicoptère. Nos pensées vont à leurs familles », a indiqué Charles Michel sur le réseau social X.

La veille, l'UE avait activé son système de cartographie pour aider l'Iran à retrouver l'hélicoptère, en réponse à une demande de ce pays. Mais cette annonce par le commissaire européen en charge de l'aide humanitaire, Janez Lenarcic, qui a utilisé le mot-clé « Solidarité de l'UE » a déclenché des réactions indignées.

« Quel hashtag misérable, quelle moquerie à l'égard des courageux défenseurs des droits de l'homme en Iran », a notamment réagi Marie-Agnes Strack-Zimmermann, députée allemande du parti libéral FDP, et candidate aux élections européennes.

La Commission européenne a expliqué que « ni le mécanisme de protection civile de l'UE ni le système satellitaire Copernicus ne sont motivés par des considérations politiques ». « Tout pays peut demander une assistance humanitaire ou civile par l'intermédiaire de ces canaux, et la Commission fait de son mieux pour apporter son aide », a indiqué un porte-parole, Balazs Ujvari.

L'Iran est visé par des sanctions de l'UE en raison de ses activités nucléaires, de son soutien militaire à la guerre déclenchée par la Russie contre l'Ukraine, et des violations des droits de l'homme dans ce pays, notamment la répression des manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini.

Un diplomate suédois travaillant pour l'Union européenne (UE), Johan Floderus, est actuellement détenu en Iran où il risque la peine de mort sous l'accusation d'espionnage.

09h11: Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a exprimé ses condoléances suite au décès du président iranien Ebrahim Raïssi. «En Russie, le président iranien E. Raïssi et le ministre iranien des Affaires étrangères H. Amir-Abdollahian étaient connus comme des amis véritables et fiables de notre pays», a déclaré le chef de la diplomatie russe. «Leur rôle dans le renforcement de la coopération russo-iranienne mutuellement bénéfique et du partenariat de confiance est inestimable», a-t-il déclaré.

«Nous présentons nos sincères condoléances aux familles et amis des victimes, ainsi qu'à l'ensemble du peuple ami d'Iran. Nos pensées et nos cœurs vous accompagnent en ce triste moment.»

08h30: Les corps des victimes du crash ont été récupérés. Une première photo de l'épave de l'hélicoptère présidentiel a été diffusée par les agences de presse. L'accident s’est produit sur une montagne dans la région de Varzaghan, dans le nord-ouest de l'Iran, avec une météo difficile qui a beaucoup ralenti l’arrivée des secours.

Le chef du Croissant-Rouge iranien, Pir Hossein Kolivand, a déclaré sur la chaîne de télévision IRIB qu«aucun signe de passagers vivants n'a été trouvé après la découverte de l'emplacement de l'hélicoptère écrasé». En d’autres termes, l’ensemble des personnes à bord seraient morts dans l’accident.

Selon l’agence de presse iranienne Tasnim, il s’agirait d’au moins huit personnes. Parmi les victimes figurent, outre le président Ebrahim Raïssi, le ministre des Affaires étrangères Hossein Amir-Abdollahian, le gouverneur de l'Azerbaïdjan oriental Malek Rahmati et l'ayatollah de Tabriz Mohammad Ali Al-e-Hashem. Les noms des deux pilotes et d'un mécanicien à bord n'ont pas été divulgués, indique encore le média..

.

08h19: Âgé de 63 ans, l'ayatollah Raïssi était considéré comme un ultraconservateur et un partisan assumé de l'ordre. S'étant présenté comme le champion des classes défavorisées et de la lutte contre la corruption, Ebrahim Raïssi avait été élu le 18 juin 2021 dès le premier tour d'un scrutin marqué par une abstention record pour une présidentielle, et l'absence de concurrents de poids.

Il avait succédé au modéré Hassan Rohani, qui l'avait battu à l’élection présidentielle de 2017 et ne pouvait plus se représenter après deux mandats consécutifs.

Ces derniers mois, Ebrahim Raïssi s'était présenté comme un adversaire résolu d'Israël, l'ennemi juré de la République islamique, en apportant son soutien au mouvement islamiste palestinien Hamas depuis le début, le 7 octobre, de la guerre qu'Israël lui livre dans la bande de Gaza.

Il avait ainsi justifié l'attaque inédite lancée par l'Iran le 13 avril contre Israël, avec 350 drones et missiles, dont la plupart avaient été interceptés avec l'aide des États-Unis et de plusieurs autres pays alliés, comme la France. Ebrahim Raïssi figurait sur la liste noire américaine des responsables iraniens sanctionnés pour "complicité de graves violations des droits humains", accusations balayées comme nulles et non avenues par les autorités de Téhéran.

07h40: Le président iranien Ebrahim Raïssi devrait logiquement être remplacé par le Premier vice-président, Mohammad Mokhber, avant une élection présidentielle qui devra se tenir dans les 50 jours. L'article 131 de la Constitution de la République islamique prévoit que, "en cas de décès, de destitution, de démission, d'absence ou de maladie d'une durée supérieure à deux mois du président", c'est "le premier vice-président qui assumera les pouvoirs du président".

Ce processus doit avoir "l'approbation du Guide suprême", précise l'article, alors que l'ayatollah Ali Khamenei est la plus haute autorité du pays et son chef d'État.

La Constitution prévoit qu'un Conseil "composé du président du Parlement, du chef de la justice et du premier vice-président est tenu d'organiser l'élection d'un nouveau président dans un délai maximum de 50 jours".

07h03: Le gouvernement iranien confirme dans un communiqué le décès du président Ebrahim Raïssi dans un accident d'hélicoptère. "Le président du peuple iranien, travailleur et infatigable, (...) a sacrifié sa vie pour la nation", a réagi le gouvernement.

06h13: La mort du Président Iranien Ebrahim Raïssi dans un accident d'hélicoptère confirmée à l'instant par les médias Iraniens

05h28: Un responsable iranien annonce à l'agence de presse Reuters que 'hélicoptère du président Ebrahim Raïssi "a complètement brûlé" dans l'accident. Sur les réseaux sociaux, des images du site du crash permettent de ce rendre compte de la violence du crash.

04h08: Auprès de l'agence de presse Reuters, un représentant iranien affirme que la probabilité qu'Ebrahim Raïssi soit en vie après le crash de son hélicoptère "est faible".

 

.

Dimanche 19 mai

.

21h12: La Turquie a déployé 32 secouristes et six véhicules en Iran pour participer aux recherches de l'hélicoptère du président Ebrahim Raïssi accidenté, a annoncé l'Agence gouvernementale des secours d'urgence (Afad).

"Trente-deux personnels spécialistes des recherches et secours en montagne et six véhicules ont été déployés" depuis les centres de Van et Erzurum, dans l'est de la Turquie, a indiqué l'Afad sur X, précisant que Téhéran avait également demandé l'appui d'un hélicoptère équipé pour les recherches de nuit.

20h23: L'Union européenne a annoncé dimanche avoir activé son système de cartographie pour aider l'Iran à retrouver un hélicoptère transportant le président iranien Ebrahim Raïssi.

"À la demande d'assistance de l'Iran, nous activons le service de cartographie de réponse rapide CopernicusEMS de l'UE en raison de l'accident d'hélicoptère qui transporterait le président de l'Iran et son ministre des Affaires étrangères", a déclaré sur X le commissaire européen en charge de l'aide humanitaire, Janez Lenarcic.

18h45 : L'hélicoptère qui transportait le président est introuvable depuis plusieurs heures. Ebrahim Raïssi, un ayatollah de 63 ans, est président de la République islamique depuis juin 2021. Considéré comme un ultraconservateur, il avait été élu le 18 juin 2021 dès le premier tour d’un scrutin marqué par une abstention record pour une présidentielle et l’absence de concurrents de poids. Toujours coiffé de son turban noir et vêtu d’un long manteau de religieux, il avait succédé au modéré Hassan Rohani, qui l’avait battu à la présidentielle de 2017 et ne pouvait plus se représenter après deux mandats consécutifs.

Ebrahim Raïssi est sorti renforcé à l’issue des législatives qui se sont tenues en mars, premier scrutin national depuis le mouvement de contestation qui a secoué l’Iran fin 2022 à la suite du décès de Mahsa Amini, une jeune femme arrêtée pour non-respect du code vestimentaire strict de la République islamique. Le président iranien s’était alors félicité d’ « un nouvel échec historique infligé aux ennemis de l’Iran après les émeutes » de 2022.

17h30: Le point sur ce que l'on sait du crash - Un hélicoptère de la présidence de l'Iran a été impliqué dimanche 19 mai dans un "accident" dans le nord-ouest du pays, ont annoncé des médias officiels. L'incertitude demeure sur le sort du président Ebrahim Raïssi, qui serait l'un des passagers à bord. "Certaines informations non confirmées indiquent que l'hélicoptère transportant le président Raïssi aurait eu un accident dans la province de l'Azerbaïdjan oriental", a indiqué la télévision d'État, ajoutant que des opérations étaient "en cours" pour le localiser.

Les recherches sont rendues difficiles par les "conditions météorologiques défavorables", dont le brouillard, a indiqué le ministre de l'Intérieur Ahmed Vahidi à la télévision d'État. D'après le quotidien Shargh, proche du courant réformateur, "des équipes de secours d'urgence, comprenant des techniciens et des médecins, sont présentes sur les lieux de l'accident.

Huit ambulances ont été dépêchées à Varzeghan". Sur X, le journal précise encore qu'"un hélicoptère d'urgence a également été dépêché, mais celui-ci n'a pas pu atterrir en raison d'un épais brouillard et a dû rebrousser chemin".

 "Cela peut prendre du temps pour atteindre la zone de l'hélicoptère", a-t-il ajouté. Cette zone serait située dans la forêt de Dizmar, près de la ville de Varzaghan. L'agence de presse officielle Irna a rapporté pour sa part qu'Ebrahim Raïssi, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, figuraient parmi les passagers de l'appareil.

17h24: L'agence de presse officielle Irna diffuse la dernière photo de l'hélicoptère présidentiel avant son crash.

 

16h53: Selon plusieurs agences de presse iraniennes, il y aurait plusieurs victimes dans cet accident d'hélicoptère. Certains membres de l'entourage du Président Raïssi seraient morts. Les équipes de secours seraient arrivés sur les lieux de l'accident. Le brouillard et la tombée de la nuit qui arrive vont rendre difficile les recherches.

16h42: Des recherches sont en cours ce dimanche après-midi dans le nord-ouest de l’Iran pour retrouver l’hélicoptère transportant le président Ebrahim Raïssi, qui a été victime d’un «accident», ont annoncé des responsables et des médias officiels iraniens. Selon le ministre de l’Intérieur Ahmed Vahidi, qui s’est exprimé à la télévision d’Etat, ces recherches sont rendues difficiles par des «conditions météorologiques défavorables», dont un épais brouillard.

Le ministre n’a pas confirmé si le président Raïssi se trouvait à bord de l’appareil accidenté, qui faisait partie d’un convoi de trois hélicoptères transportant la délégation présidentielle. Mais plusieurs médias d’Etat, dont l’agence de presse officielle INRA, ont indiqué que le président se trouvait bien à bord, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian et d’autres dignitaires. «Cela peut prendre du temps pour atteindre la zone de l’hélicoptère», a précisé le ministre de l’Intérieur, alors que la télévision iranienne a évoqué une «zone difficile d’accès».

16h03: En Iran, un hélicoptère présidentiel a subi "un atterrissage brutal", dimanche 19 mai, selon Associated Press, citant la télévision d'Etat iranienne. L'incident a eu lieu dans le nord-ouest du pays, près de Jolfa, ville proche de la frontière avec l'Azerbaïdjan, toujours selon cette même source. L'agence de presse officielle IRNA a ensuite rapporté qu'Ebrahim Raïssi, ainsi que le ministre des Affaires étrangères, Hossein Amir-Abdollahian, figuraient parmi les passagers de l'appareil.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de seb2746
21/mai/2024 - 11h15

"pauvre ange parti trop tôt" (oui, ça marche aussi pour ce fou).

Portrait de Orwell2024
20/mai/2024 - 15h44

3 jours de deuil dans le 93 et à Marseille et autres ! 

Portrait de coco 35
20/mai/2024 - 11h37

L'hypocrisie politique dans toute sa splendeur , il y a des personnes dans l'opposition iranienne qui vont certainement pas le pleurer 

Portrait de 59
20/mai/2024 - 10h53

c'est la volonté de hallal vas au diable  

Portrait de dede35
20/mai/2024 - 10h25

Espérons que "son dieu" enverra cet esclavagistes des femmes en enfer

Portrait de Çabaigne
20/mai/2024 - 09h02
COLIN33 a écrit :

un intégriste de moins, vive la liberté pour le peuple iranien? mais qui a provoqué cet accident ?
Israël, USA ??

C’est un coup de la purée de pois !

Portrait de Beguin
20/mai/2024 - 11h22

Vengeance post mortem des pendus.

Portrait de Bigpower
20/mai/2024 - 08h20

Finalement, Dieu existerait il ?

Portrait de Beguin
20/mai/2024 - 11h46

Hélicoptère US qui date de la guerre du viet nam, condtions météorologiques désastreuses.... 

Portrait de COLIN33
20/mai/2024 - 08h00 - depuis l'application mobile

Bon voyage pour l'enfer

Portrait de Beguin
20/mai/2024 - 10h29

Décollage en Azerbaïdjan, ont ils pensé  à  refaire le plein ?

Portrait de Koikilencoute
20/mai/2024 - 02h17
Orwell2024 a écrit :

Champagne pour tout le monde caviars pour les autres !

Bah, faut pas être méchant comme ça... C'était un islamiste, mais c'était quand-même un être humain. De toute façon, les islamistes ne manquent pas pour le remplacer.

Portrait de Koikilencoute
20/mai/2024 - 02h13
Baron Poussiere a écrit :

Tristesse. Pensées à sa famille. J'ai un peu connu Ebra. Lors de notre dernière rencontre, on avait pris l'apéro en terrasse  (je me souviens qu'il préférait les pistaches aux cacahuètes pour accompagner le jaune.) C'est vrai qu'il n'était pas très causant. Mais il était plutôt cool, et il m' a raconté des histoires de Toto que je ne connaissais pas. Pas très causant, mais au final il était plutôt cool.

Et des tranches de saucisson avec les cacahuètes ?  smiley

Portrait de Angelussauron
20/mai/2024 - 00h52

Et une crapule de moins malheureusement ce n'est pas la fin du régime des ayotallah...

Il manque plus que Netanyahu, tout le hamas (mais là il y a du boulot...), etc... pour être tranquille avec toute cette région...

Portrait de Orwell2024
19/mai/2024 - 23h19 - depuis l'application mobile

Champagne pour tout le monde caviars pour les autres !

Portrait de Baron Poussiere
19/mai/2024 - 23h15

Tristesse. Pensées à sa famille. J'ai un peu connu Ebra. Lors de notre dernière rencontre, on avait pris l'apéro en terrasse  (je me souviens qu'il préférait les pistaches aux cacahuètes pour accompagner le jaune.) C'est vrai qu'il n'était pas très causant. Mais il était plutôt cool, et il m' a raconté des histoires de Toto que je ne connaissais pas. Pas très causant, mais au final il était plutôt cool.

Portrait de Amandecroquante
19/mai/2024 - 23h11
LoveU4Ever a écrit :

Tu dois prendre ton pied mon garçon.

Attends j’ai pas encore pondu l’histoire. Mais surement un coup des reptiliens 

Portrait de LoveU4Ever
19/mai/2024 - 21h44
Amandecroquante a écrit :

Alors ça pour les complotistes c’est du pain béni 

Tu dois prendre ton pied mon garçon.

Portrait de Amandecroquante
19/mai/2024 - 21h06

Alors ça pour les complotistes c’est du pain béni 

Portrait de YVESM
19/mai/2024 - 21h05
COLIN33 a écrit :

un intégriste de moins, vive la liberté pour le peuple iranien? mais qui a provoqué cet accident ?
Israël, USA ??

Léonard de Vinci.

Portrait de Beguin
19/mai/2024 - 20h46
COLIN33 a écrit :

un intégriste de moins, vive la liberté pour le peuple iranien? mais qui a provoqué cet accident ?
Israël, USA ??

Le destin

Portrait de COLIN33
19/mai/2024 - 20h28 - depuis l'application mobile

un intégriste de moins, vive la liberté pour le peuple iranien? mais qui a provoqué cet accident ?
Israël, USA ??

Portrait de Ocarina
19/mai/2024 - 19h33
bergil a écrit :

Souhaitons que cela libère le pays !

Hélas, ça ne changera rien, le régime des mollahs est bien installé.

 

Portrait de bergil
19/mai/2024 - 18h34

Souhaitons que cela libère le pays !

Portrait de Bdhy
19/mai/2024 - 18h15

Aïe !

Portrait de LoveU4Ever
19/mai/2024 - 17h11

Il vaudrait mieux que ce soit vraiment un accident...

Portrait de dede35
19/mai/2024 - 17h04

1 dictateur de moins .... mais il en reste tellement

Portrait de Beguin
19/mai/2024 - 18h19

La vengeances des pendus

Portrait de YVESM
19/mai/2024 - 16h49

Stay in tune.