04/05 12:01

L'acteur Laurent Lafitte a quitté la Comédie-Française à l'issue de la dernière représentation de la pièce Cyrano de Bergerac dont il était la tête d'affiche

L'acteur Laurent Lafitte a quitté la Comédie-Française à l'issue de la dernière représentation de la pièce Cyrano de Bergerac dont il était la tête d'affiche, a mercredi à l'AFP l'institution. «Laurent a décidé de quitter la Maison pour pouvoir se consacrer pleinement à ses nombreux projets extérieurs», a déclaré Éric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française.

«Il aura été pendant 12 ans un acteur et un camarade précieux pour la troupe et nous lui souhaitons tous et toutes beaucoup de bonheur et de réussite dans ses nouvelles aventures», a-t-il ajouté. Passé par le cours Florent et le Conservatoire national supérieur d'art dramatique, Laurent Lafitte était entré à la Comédie-Française en tant que pensionnaire le 8 janvier 2012.

Il s'y illustre notamment dans le rôle de Mamimine dans Le Mariage de Gogol par Lilo Baur, Démétrius dans Le Songe d'une nuit d'été de Shakespeare, André Jurieux dans La Règle du jeu mis en scène par Christiane Jatahy ou encore Dom Juan dans la pièce éponyme de Molière. Plus récemment, il interprétait le rôle-titre de Cyrano de Bergerac dans la pièce d'Edmond Rostand mise en scène par Emmanuel Daumas, pour lequel il a été nommé à la 35e cérémonie des Molières qui se tiendra lundi prochain.

Pour expliquer ce départ, Laurent Lafitte a fait part au journal Libération d'une envie «de changer d'horizon théâtral». L'acteur est aussi très demandé au cinéma où parmi ses collaborations marquantes figurent entre autres Elle de Paul Verhoeven en 2016 et Au revoir là-haut d'Albert Dupontel en 2017. Ces deux films lui ont valu d'être nommé aux Césars dans la catégorie du meilleur acteur dans un second rôle.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BREIZ Mike
5/mai/2024 - 10h30

En même temps , ces films ne reflétaient pas l'intellect plutôt incompatibles avec la comédie française.

Portrait de Korveg
4/mai/2024 - 16h23

Bah, comme ses collègues du français, il a massacré les vers de Rostand en n'étant pas fichu de dire les vers comme il se doit... C'est de plus souvent une volonté délibérée ! smiley