10/05 11:31

Les Français sont globalement bien remboursés pour leurs dépenses de santé, mais le reste à charge reste plus pesant pour les Français les plus modestes, selon une étude

Les Français sont globalement bien remboursés pour leurs dépenses de santé, mais le reste à charge reste plus pesant pour les Français les plus modestes, selon une étude de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Le reste à charge des Français pour leurs dépenses de santé est le plus faible d'Europe, à peu près 9%, selon le chiffre de 2021 figurant dans l'étude de l'OMS. Mais même s'il est faible, ce reste à charge pourrait être mieux réparti dans la population, note l'OMS. Ainsi, 2,1% des Français (environ 800.000 personnes) ont subi un reste à charge dit « catastrophique », c'est-à-dire amputant sévèrement leur revenu disponible après les dépenses de première nécessité (logement/chauffage/alimentation), selon les chiffres de 2017 cités par l'étude. Or la Slovénie, l'Irlande, la Suède, le Royaume-Uni, l'Espagne, parviennent à un pourcentage encore plus bas, note l'étude.

L'étude note également que 9% des ménages les plus défavorisés (ménage du premier quintile de consommation) ont été frappés par ces restes à charge « catastrophiques », comme 10% des ménages dont le chef de famille est sans emploi, ou 5% des ménages à parents isolés.

Le rapport note que la France a pris depuis « d'importantes mesures pour renforcer la protection financière » des assurés sociaux, avec notamment le 100% Santé, mis en place à partir de 2018. Mais elle pourrait aller plus loin en faveur des plus pauvres notamment en « fixant un plafond annuel » (sur les restes à charge) « qui dépende des revenus du ménage », suggère-t-il.

La France pourrait aussi décider que la contribution de l'employeur à la complémentaire santé soit lié au revenu du salarié, de manière à ce que cette contribution « soit largement plus généreuse » pour les personnes les plus modestes. D'une manière générale, la France gagnerait à « limiter la dépendance du système de santé à l'égard de la couverture maladie complémentaire », moins égalitaire que la couverture de l'Assurance maladie, indique le rapport.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Etienne44
10/mai/2024 - 16h01 - depuis l'application mobile

Une mutuelle ce n'est pas un retour sur investissement. On en a une en espérant sans servir le moins pour rester en bonne santé. Moi en tout cas c'est comme ça que je vois les choses. Après c'est sûr que la part sécurité sociale qui ne sera bientôt plus visible sur les bulletins de paye, ça fait un peu flipper. L'état va se servir encore plus et les moutons ne pourront même se rebeller car ils ne verront rien.

Portrait de kuwabara
10/mai/2024 - 12h53

50 euro non remboursé par !! franchise !!cool  , 1 euro les boite de medoc , 4 euro les transport !!