04/05 07:46

SNCF Voyageurs publie les résultats d'une étude pour connaître le profil mais aussi les attentes de ses clients empruntant les TER: Plutôt jeune et issu des classes moyennes supérieures...

Plutôt jeune et issu des classes moyennes supérieures: SNCF Voyageurs a mené une étude pour connaître le profil mais aussi les attentes de ses clients empruntant les TER, dont elle a présenté les résultats.

La compagnie ferroviaire a interrogé près de 44.000 clients afin de dresser un portrait-robot des utilisateurs des trains régionaux hors région parisienne, un moyen de transport emprunté par 1,3 million de passagers tous les jours.

La dernière étude de cette ampleur remontait à 2019. Entre-temps, la fréquentation des trains régionaux a bondi de 21%, illustrant l'appétit grandissant des Français pour le train.

Premier constat, les jeunes sont sur-représentés parmi les usagers du Transport express régional (TER). 60% d'entre eux ont moins de 35 ans alors qu'ils ne représentent que 28% de la population totale selon l'Insee.

La catégorie la plus représentée est celle des 18-26 ans, qui comptent pour près du tiers (32%) des usagers du TER. "Les régions ont accéléré entre 2019 et 2023 dans les propositions tarifaires avantageuses pour les jeunes", a expliqué Eric Steil, directeur marketing du TER, lors d'une conférence de presse de présentation de l'étude.

"A l'inverse, on est un peu frustré parce qu'on a plus de mal à faire venir les seniors au train. Ils sont sensibles au prix et on est sur une génération qui est encore attachée à la voiture", a-t-il poursuivi. Les 60 ans et plus ne représentent que 10% des voyageurs, contre 34% de la population globale.

Autre caractéristique: les catégories socio-professionnelles supérieures sont mieux représentées que les ouvriers et les employés. 41% des voyageurs sont considérés comme CSP+ (+6 points par rapport à 2019) alors que 19% sont ouvriers ou employés (-4 points).

Les étudiants et scolaires représentent eux 28% des voyageurs.

L'attrait des catégories plus aisées de la population pour le train s'explique par le développement du télétravail, avance SNCF Voyageurs. Certains salariés du tertiaire ont fait le choix de s'éloigner de leur lieu de travail depuis la pandémie et ont opté pour le train pour s'y rendre une à deux fois par semaine, estime la compagnie.

L'étude apporte d'autres enseignements dans les évolutions des pratiques. Par exemple, en 2023, 9% des voyageurs en train se sont déplacés avec un équipement type vélo ou trottinette, en augmentation par rapport à 2019.

La direction TER de SNCF Voyageurs s'interroge sur les nouveaux matériels roulants à commander, avec plus de place pour ces équipements, mais aussi le développement de parkings sécurisés pour les vélos en gare ou de vélos en libre service intégrés aux formules tarifaires du TER.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kuwabara
4/mai/2024 - 08h33

les attentes ?? avoir des train qui partent et arrivent a l heure ?? simple non ?? et a un tarif normal !! pas la bourse ou lus cher que prendre sa voiture