26/04 13:31

La détention provisoire d'un policier qui a reconnu avoir vendu sur Telegram des fichiers confidentiels a été prolongée par une juge parisienne - Son avocat a fait appel de son maintien en détention

La détention provisoire d'un policier qui a reconnu avoir vendu sur Telegram des fichiers confidentiels a été prolongée par une juge parisienne et pourrait dépasser un an, une durée rarissime pour un membre des forces de l'ordre.

Mercredi, une juge des libertés et de la détention parisienne a prolongé le mandat de dépôt criminel de K. C., 32 ans, mis en examen et incarcéré depuis le 5 mai 2023 pour au moins 16 infractions dont faux en écriture publique, corruption, escroquerie, violation du secret professionnel ou accès illégal à des systèmes de données étatiques.

L'affaire commence début 2023 après un signalement de la plateforme Pharos concernant un compte Telegram qui vend des faux documents d'identité ou des consultations de fichiers de police. Après une rapide enquête confiée à la police des polices (IGPN) et à l'Office de lutte contre le trafic illicite de migrants (OLTIM), M. A., soupçonné d'être cet administrateur du compte, est interpellé le 2 mai 2023.

Celui qui conteste la plupart des faits et qui est toujours détenu a obtenu récemment l'annulation d'une partie de la procédure par la cour d'appel de Paris, concernant des données obtenues via SnapChat, selon son avocat Me Philippe Ohayon. Il a fait appel de son maintien en détention que "plus rien ne justifie".

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de dede35
26/avril/2024 - 16h39

C'est 1 pourri  pour lui ça doit être révocation et prison