26/04 07:16

La colère des proches de Kendji Girac qui accusent le procureur d'en avoir trop fait hier en révélant la vie privée du chanteur, ses disputes avec sa compagne et ses addictions à la drogue et l'alcool

La colère de la famille et du producteur de Kendji Girac se matin après la conférence de presse du procureur qui est accusé d’avoir livré trop de détails sur la vie du chanteur. Désormais on sait précisément ce qui s’est passé ce soir là, mais aussi et surtout tout, de ses disputes avec sa compagne, de son addiction à l’alcool, de sa consommation de cocaïne.

Alors le procureur en a-t-il trop fait ? Trop dit ? Trop expliqué, en plus dans une affaire qui n’aura pas de suite judiciaire Et surtout a-t-il brisé ainsi la carrière de Kendji en bousillant son image ?

Dans un communiqué transmis à l'AFP, les managers de Kendji Girac ont "regretté", que le magistrat "ait cru bon de divulguer l'intimité de la vie privée et familiale de Kendji Girac, qui est un homme discret et réservé par nature, et ce sans nécessité au regard de l'enquête en cours". Pointant l'absence de "poursuite" de concernant le chanteur, ils demandent désormais "aux médias" "de respecter le temps de convalescence" du chanteur:

« Nous ne pouvons que regretter qu’il ait cru bon de divulguer l’intimité privée et familiale de Kendji Girac qui est un homme discret et réservé par nature et ce sans nécessité au regard de l’enquête en cours. Ces derniers jours ont été très douloureux pour Kendji Girac et sa famille et nous demandons aux médias qui désormais sont rassurés sur la situation de respecter son temps de convalescence », terminent-ils.

Au cours d'une conférence de presse de plus d'une heure, le procureur a détaillé la nouvelle dispute au sein du couple lundi quand le chanteur est rentré "ivre" dans la caravane puis qu'il a réveillé leur fille de trois ans, selon le témoignage sa compagne.

"Des tensions sont apparues du fait d'une addiction naissante à l'alcool, sujet qui a généré de grandes tensions dans le couple", a expliqué Olivier Janson, évoquant aussi des divergences sur leur mode de vie itinérant, sa compagne Soraya Miranda voulant arrêter de voyager pour que leur fille ne "loupe (pas) un jour d'école".

L'interprète de "Color Gitano" "avait déjà dit dans le passé qu'il allait se mettre une balle ou s'ouvrir la gorge dans le cadre de disputes", selon des propos de Mme Miranda rapportés par le procureur.

Selon des analyses, Kendji Girac était fortement alcoolisé, à plus de 2,5 g par litre de sang, et avait consommé de la cocaïne pendant une soirée et une nuit de fête, lors de laquelle il est notamment allé au casino de Biscarrosse avec des amis.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lotus14
26/avril/2024 - 08h01

Le procureur a fait son travail 

 Un procureur doit tout expliquer dire la vérité 

Je comprends que ça peut  blesser certaines personnes 

Je plains de tout mon coeur sa compagne  et sa fille  

Bon rétablissement à Kendji 

Il faut qu'il se fasse aussi soigner pour ses addictions  

Il n' a que 27 ans  et  l'alcool + cocaïne  détruisent les neurones 

C'est dommage de se détruire bêtement alors qu'il a beaucoup de talent 

Lorsqu'il reviendra sur les plateaux TV il faut qu'ils disent pardon à son public qui l'aimer tant  car on est vraiment déçu de son comportement 

Portrait de Capri
26/avril/2024 - 07h58

Au moins tout est clair maintenant. Tout le monde peut passer à autre chose. L’état de KG (alcool, drogue…), les disputes avec sa compagne, la possession d’une arme à feu puissante, expliquent son geste de quasi-suicide ; si ça se trouve, KG, indirectement, va faire « plus » que toute campagne anti-alcool et anti-drogue, que toute campagne gouvernementale ne pourrait faire ! Et peut être anti-suicide des jeunes aussi (en ayant des proches encore davantage attentifs).

Un psychologue ou une psychiatre suivant des chanteurs et professions associées, vous expliquera assez facilement pourquoi ils ont (tous) besoin de prendre de la drogue du type cocaine.