24/04 12:16

EXCLU - Le témoignage bouleversant de la fille de Karine, sauvagement tuée, après la libération du suspect: "Je peux le croiser à tout moment. Je sais pas ce qu’il peut faire" - Regardez

Ce matin, Jean-Marc Morandini a proposé aux téléspectateurs de découvrir le témoignage bouleversant de Melyssa, une jeune âgée de 15 ans, dans "Morandini Live" sur CNews. Karine, sa mère, et son beau-père ont été sauvagement tués en octobre 2021 dans un appartement d’Allauch (Bouches-du-Rhône).

Le suspect, âgé de 53 ans, mis en examen pour homicide volontaire depuis deux ans et demi, a retrouvé la liberté alors qu’il n’a pas été encore jugé en raison d’une erreur dans la procédure judiciaire. Il est actuellement dans un hôpital psychiatrique.

"Ma mère a été sauvagement assassinée quand j'avais 12 ans. Quand elle a été assassinée, il y avait son conjoint qui a été également assassiné. Ma mère a eu plusieurs coups de couteau et de marteau sur la tête. Pourquoi autant de coups de couteau, de marteau ? Ma mère avait le visage défiguré", débute la jeune femme.

Et d'ajouter : "Ma mère c'était une personne qui a toujours respecté les gens. C'était une femme bien. Il s'est acharné sur une personne comme ça qui n'a rien demandé. Elle aurait donné sa vie pour nous et pour ses parents. Quand on a vu que ma mère ne rappelait pas, on s'est inquiété. Ma soeur s'est rendue dans l'appartement. Elle a vu ma mère et son conjoint par terre, dans une mare de sang, sous un drap".

"J'ai vu du sang sur la porte, sur les murs. Des traces de main sur les murs. Ma mère ou son conjoint ont voulu s'enfuir car il y avait des traces du main sur le mur extérieur. J'ai paniqué, je n'ai pas réalisé que c'était ma mère. Je suis restée bloquée, paralysée. J'avais une relation très fusionnelle avec elle. Je fais des crises d'angoisse", s'est-elle souvenue.

"On a eu de la chance de trouver le coupable qui était leur voisin de palier. Il a menti à la police en disant qu'il n'était pas sorti et qu'il était chez lui. Alors qu'il est sorti pour jeter les armes. Récemment, j'ai appris qu'il était sorti de prison parce que le juge a oublié de signer un papier et de convoquer la curatelle", précise Melyssa dans ce message adressé à "Morandini Live".

La jeune femme indique qu'elle a "peur de sortir, peur que tout le monde soit en danger". "Pour moi, c'est incompréhensible parce qu'on parle de double meurtre. Je peux le croiser à tout moment. Je ne sais pas ce qu'il peut faire. Il décide de tout ce qu'il fait. Il a voulu tuer et enlever ma mère, il l'a fait. Il a voulu sortir de prison, il est sorti. Il a décidé de se faire passer pour fou, et maintenant il est dans un hôpital où une personne de sa famille travaille. Comme ça, il est tranquille et fait ce qu'il veut".

"Il savait ce qu'il avait fait. Il a bien dissimulé des preuves que la police a trouvé. Il a menti à la police. Il avait conscience de ce qu'il faisait. Il se fait passer pour fou. Il est dans la nature alors qu'il a fait un double meurtre. Il devrait être en prison comme tous les meurtriers. Il ne devrait pas sortir et faire ce qu'il veut. Pourquoi il va se sentir plus haut que les autres ? Pourquoi, nous, on nous laisse comme ça ? Dans le déni, dans l'incompréhension ?", conclut-elle.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de christ59200
25/avril/2024 - 11h22

Mon frère me refilait des "detectives" devant les articles je me demandais toujours si c'était vrai... Grace à internet il était facile de vérifier la réalité des faits... Un bref calcul et je m'apercevais que les récidivistes auraient dû être en prison... Bref aucun respect pour les victimes et les victimes à venir... Les juges devraient payer pour leur manque de discernement... Cela ferait un sacré dépoussièrage ches les "bobo gaucho bisounours" de la magistrature !!!

Portrait de KEYZER
24/avril/2024 - 18h16
Ma vision des choses a écrit :

J'aimerai poser une question, mais je doute fortement que quelqu'un ait la réponse à moins d'être avocat ou magistrat : dans le cas d'une récidive de cet individu (mais ça fonctionne avec tous les récidivistes), qu'il tue à nouveau (imaginons qu'il s'échappe de son asile), la famille de la (prochaine) victime peut-elle porter plainte contre le ministre de la justice ou les avocats ou un juge, voire l'Etat, pour "mise en danger de la vie d'autrui" ? Car normalement l'Etat doit protéger ses citoyens, non ?

Je me suis toujours posé la question. Bizarrement quand il y a récidive d'un individu il n'y a jamais de responsable voire de coupable au niveau de la chaine de la justice. Pourtant à partir du moment où on signe un document (sortie, mise en asile,...) la personne qui signe devrait être tenue responsable, non ? De cette façon je pense (et j'espère) que les juges réfléchiront à deux fois avant de signer un document qui rend la liberté (être à l'asile n'est pas être en prison, des affabulateurs célèbres l'ont prouvé) à un individu qui a déjà commis des agressions ou des meurtres.

On sait qu'en France la détention perpétuelle n'existe pas, il ressortira au bout de 20 ans (parfois moins) pour continuer sa vie. Mais la victime sortira t-elle de son cercueil au bout de 20 ans ?

Je vais certainement me faire insulter par certains, peut-être être compris par d'autres, mais voilà c'est ma vision des choses (et je ne répond pas aux insultes, je ne suis pas dans une cour de récré)...

Bonne journée

Sur deux fiascos judiciaires médiatiques que sont l'affaire patrick Dils et l'affaire d'outreau, danslesquelles l'imcompétence des juges ont été reconnus , ces derniers ( la juge Maubert et Burgaud) n'ont reçu que de simples réprimandes. La justice déteste juger les siens, voir les protège. Effectivement, leur décision n'ont pas engendré de meurtres mais, néanmoins, dans d'autres activités, pour moins que ça, des salariés peuvent être virés pour faute grave.

Portrait de Koikilencoute
24/avril/2024 - 15h37

Le 9 juin, Reconquête!

Le seul choix responsable.

Portrait de Etienne44
24/avril/2024 - 15h19 - depuis l'application mobile
Ma vision des choses a écrit :

J'aimerai poser une question, mais je doute fortement que quelqu'un ait la réponse à moins d'être avocat ou magistrat : dans le cas d'une récidive de cet individu (mais ça fonctionne avec tous les récidivistes), qu'il tue à nouveau (imaginons qu'il s'échappe de son asile), la famille de la (prochaine) victime peut-elle porter plainte contre le ministre de la justice ou les avocats ou un juge, voire l'Etat, pour "mise en danger de la vie d'autrui" ? Car normalement l'Etat doit protéger ses citoyens, non ?

Je me suis toujours posé la question. Bizarrement quand il y a récidive d'un individu il n'y a jamais de responsable voire de coupable au niveau de la chaine de la justice. Pourtant à partir du moment où on signe un document (sortie, mise en asile,...) la personne qui signe devrait être tenue responsable, non ? De cette façon je pense (et j'espère) que les juges réfléchiront à deux fois avant de signer un document qui rend la liberté (être à l'asile n'est pas être en prison, des affabulateurs célèbres l'ont prouvé) à un individu qui a déjà commis des agressions ou des meurtres.

On sait qu'en France la détention perpétuelle n'existe pas, il ressortira au bout de 20 ans (parfois moins) pour continuer sa vie. Mais la victime sortira t-elle de son cercueil au bout de 20 ans ?

Je vais certainement me faire insulter par certains, peut-être être compris par d'autres, mais voilà c'est ma vision des choses (et je ne répond pas aux insultes, je ne suis pas dans une cour de récré)...

Bonne journée

@Ma vision des choses complètement d'accord avec vous mais je n'ai pas la réponse. Ce serait intéressant à savoir d'ailleurs.

Portrait de Ma vision des choses
24/avril/2024 - 15h38

J'aimerai poser une question, mais je doute fortement que quelqu'un ait la réponse à moins d'être avocat ou magistrat : dans le cas d'une récidive de cet individu (mais ça fonctionne avec tous les récidivistes), qu'il tue à nouveau (imaginons qu'il s'échappe de son asile), la famille de la (prochaine) victime peut-elle porter plainte contre le ministre de la justice ou les avocats ou un juge, voire l'Etat, pour "mise en danger de la vie d'autrui" ? Car normalement l'Etat doit protéger ses citoyens, non ?

Je me suis toujours posé la question. Bizarrement quand il y a récidive d'un individu il n'y a jamais de responsable voire de coupable au niveau de la chaine de la justice. Pourtant à partir du moment où on signe un document (sortie, mise en asile,...) la personne qui signe devrait être tenue responsable, non ? De cette façon je pense (et j'espère) que les juges réfléchiront à deux fois avant de signer un document qui rend la liberté (être à l'asile n'est pas être en prison, des affabulateurs célèbres l'ont prouvé) à un individu qui a déjà commis des agressions ou des meurtres.

On sait qu'en France la détention perpétuelle n'existe pas, il ressortira au bout de 20 ans (parfois moins) pour continuer sa vie. Mais la victime sortira t-elle de son cercueil au bout de 20 ans ?

Je vais certainement me faire insulter par certains, peut-être être compris par d'autres, mais voilà c'est ma vision des choses (et je ne répond pas aux insultes, je ne suis pas dans une cour de récré)...

Bonne journée

Portrait de maudav
24/avril/2024 - 13h50

Quelle dignité !! 15 ans !!! Elle a 15 ans !!!

RespectS mademoiselle.

Portrait de Mme Jacky
24/avril/2024 - 12h52

Morte la bête, mort le venin !