23/04 11:18

Les appels internationaux se multiplient pour exhorter le Royaume-Uni à renoncer à expulser des demandeurs d'asile vers le Rwanda, après l'adoption par le Parlement britannique de cette loi

11h17: Les appels internationaux se multiplient mardi pour exhorter le Royaume-Uni à renoncer à expulser des demandeurs d'asile vers le Rwanda, après l'adoption par le Parlement britannique de cette loi qualifiée d'"historique" par le Premier ministre Rishi Sunak.

Après des mois de bataille, le Parlement britannique a approuvé dans la nuit de lundi à mardi ce projet de loi permettant l'expulsion des demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni, qui doit désormais recueillir le sceau royal - une formalité - avant d'entrer en vigueur.

Le gouvernement espère débuter les expulsions "d'ici 10 à 12 semaines". "L'adoption de cette législation historique ne constitue pas seulement un pas en avant mais également un changement fondamental dans l'équation mondiale de la migration", a salué au petit matin Rishi Sunak dans un communiqué. Elle "établit clairement que si vous venez ici (au Royaume-Uni) illégalement, vous ne pourrez pas rester", a-t-il ajouté.

Dans la foulée, l'ONU, déjà très critique sur ce projet, a demandé à Londres de "reconsidérer son plan". Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Volker Türk, et son homologue en charge des réfugiés, Filippo Grandi, ont appelé le gouvernement "à prendre plutôt des mesures pratiques pour lutter contre les flux irréguliers de réfugiés et de migrants, sur la base de la coopération internationale et du respect du droit international des droits de l'homme".

07h22: Le Parlement britannique a approuvé dans la nuit le projet de loi controversé permettant l'expulsion vers le Rwanda de demandeurs d'asile entrés illégalement au Royaume-Uni, après une interminable bataille entre la chambre haute, réticente face à ce texte controversé, et la chambre basse.

Annoncé il y a deux ans par le gouvernement conservateur de Rishi Sunak et présenté comme une mesure phare de sa politique de lutte contre l'immigration clandestine, ce projet vise à envoyer au Rwanda les demandeurs d'asile - d'où qu'ils viennent - entrés illégalement au Royaume-Uni, notamment en traversant la Manche sur des canots pneumatiques.

Adossé à un nouveau traité entre Londres et Kigali qui prévoit le versement de sommes substantielles au Rwanda en échange de l'accueil des migrants, le texte débattu lundi au Parlement visait à répondre aux conclusions de la Cour suprême, qui avait jugé le projet initial illégal en novembre dernier. Il définit notamment le Rwanda comme un pays tiers sûr.

Or si le Rwanda se présente comme l'un des pays les plus stables du continent africain, son président Paul Kagame est accusé de gouverner dans un climat de peur, étouffant la dissidence et la liberté d'expression. 

La chambre des Lords, où les conservateurs n'ont pas la majorité, a retardé l'adoption définitive du texte en le renvoyant sans cesse à la chambre des Communes avec des amendements, lesquels étaient à leur tour systématiquement rejetés par les députés.

Une manœuvre dilatoire connue sous le nom de «ping-pong parlementaire». Les Lords ont notamment voulu exiger que le Rwanda ne soit pas considéré comme un pays sûr jusqu'à ce qu'un organisme de contrôle indépendant le dise.

Ils souhaitaient également que les agents, les alliés et les employés du Royaume-Uni à l'étranger, y compris les Afghans qui ont combattu aux côtés des forces armées britanniques, soient exemptés d'expulsion. Au final, la chambre haute, dont les membres ne sont pas élus, a décidé se plier à la volonté de la chambre des Communes désignée au suffrage universel, et a décidé de ne plus amender le texte, garantissant son entrée en vigueur.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ocarina
23/avril/2024 - 18h17
Greenday2013 a écrit :

La fameuse "CDEH" de l'UE...

Si vous parlez de la CEDH, ça ne fait pas partie de l'Union Européenne.

La CEDEH si tu préfères, mais le résultat reste le même, ils nous imposent leurs visions.

 

Portrait de Greenday2013
23/avril/2024 - 13h56
Ocarina a écrit :

Il y en a marre de l'UE et de sa CDEH qui nous imposent ce que l'on doit faire chez nous.

 

La fameuse "CDEH" de l'UE...

Si vous parlez de la CEDH, ça ne fait pas partie de l'Union Européenne.

Portrait de Korveg
23/avril/2024 - 13h47

Les British ont des bollocks ! contrairement à nous...

Portrait de Greg1928
23/avril/2024 - 13h31

Ils ont raison et de quoi se mêlent les autres Etats ? Ce n'est pas comme si ils rejetaient une barque venant de l'océan. Ils réexpédient au Rwanda qui moyennant finance va accompagner les personnes reçues. Le seul soucis des autres pays c'est qu'ils pourront plus faire en sorte de les envoyer en Angleterre. Au lieu de pleurer ils devraient faire pareil et ainsi les clandestins seraient moins nombreux.

Portrait de Ocarina
23/avril/2024 - 12h48
Le Solitaire Seul a écrit :

 

Bravo à l'Angleterre !

Ils sont libres de faire ce qu'ils veulent : hors UE.

 

Il y en a marre de l'UE et de sa CDEH qui nous imposent ce que l'on doit faire chez nous.

 

Portrait de Le Solitaire Seul
23/avril/2024 - 12h31

 

Bravo à l'Angleterre !

Ils sont libres de faire ce qu'ils veulent : hors UE.

 

Portrait de Fred4000
23/avril/2024 - 11h29

Très bonne nouvelle.