20/04 10:34

L’homme qui a tenté de s'immoler par le feu, en direct, sous le regard des caméras du monde entier, devant le tribunal de Manhattan où est jugé Donald Trump, est mort ce matin

Mis à jour 10h33: L’homme qui a tenté de s'immoler par le feu, vendredi, devant le tribunal de Manhattan où est jugé Donald Trump, est mort ce samedi, rapporte Reuters. L’individu, âgé de 36 ans et originaire de Floride, a brûlé pendant plusieurs minutes sous les yeux des caméras de télévision installées à l’extérieur du palais de justice où se tient le premier procès pénal d’un ancien président des États-Unis.

.

C'est une scène incroyable qui s'est déroulé en plein direct sur la chaîne CNN. La journaliste pense dans un premier temps qu'il s'agit d'un "active shooter" autrement dit un homme qui ouvre le feu sur la foule, en plein procès de Donald Trump, à l'extérieur du tribunal, mais très vite elle se rend compte que c'est autre chose

Il s'agit en fait d'un  homme qui a tenté de s'immoler par le feu vendredi devant le tribunal de Manhattan où est jugé Donald Trump, après avoir lancé en l'air des écrits contenant des «théories du complot» selon la police. La police a identifié l'auteur de l'acte comme un homme né en 1987, originaire de Floride, et s'appelant Maxwell Azzarello.

Son état est jugé «grave» mais «il est vivant», a précisé la cheffe des pompiers de New York, Laura Kavanagh, lors d'un point presse. Les images du drame, diffusées par des chaînes américaines et sur les réseaux sociaux, sont impressionnantes. On voit la victime, les deux mains derrière la tête, se transformer en torche humaine pendant plusieurs secondes avant de tomber au sol. Des policiers se sont précipités vers l'homme et un extincteur a été utilisé contre le brasier.

Sur le lieu de l'incendie, dans un square qui fait face au palais de justice, des vêtements brûlaient encore lentement au sol et une forte odeur se dégageait plusieurs minutes plus tard, a constaté une journaliste de l'AFP sur place.

La police a assuré qu'elle allait réexaminer les protocoles de sécurité autour du tribunal, alors que le dispositif est déjà renforcé par la présence d'un ancien président américain à l'intérieur du bâtiment.

«Cet homme n'a pas enfreint les protocoles de sécurité», a indiqué l'un des chefs de la police, Jeffrey Maddrey. «Le parc était ouvert au public», a-t-il ajouté. Ce square a déjà été occupé depuis l'ouverture du procès lundi, par quelques dizaines de manifestants pro ou anti-Trump, mais sans aucun incident notable depuis.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Phantôme_
20/avril/2024 - 15h05

Je ne comprendrai jamais ce genre d'acte futile.

Portrait de Angelussauron
20/avril/2024 - 13h38

Pas une grosse perte, les complotistes sont dangereux de tout manière...

Ce sont des fous... C'est triste d'en arriver là mais quoi qu'il arrive tu ne peux pas les changer...

Portrait de Le Solitaire Seul
20/avril/2024 - 13h29
Amandecroquante a écrit :

ça fera la prochaine pochette d’album pour RATM… 

 

 

Belle référence smiley

Portrait de BouloulouBi
20/avril/2024 - 13h04

"plusieurs minutes".. Il a brûlé dans les 50 secondes avant l'arrivé des extincteurs ... déja trop pour survivre malheureusement

Portrait de Amandecroquante
20/avril/2024 - 08h55

ça fera la prochaine pochette d’album pour RATM… 

 

Portrait de Bigpower
20/avril/2024 - 08h05

C'est plus qu'une tentative à ce stade là !     En tout cas, respect à la journaliste qui semble "rapper' pendant 5 minutes sans reprendre son souffle !