18/04 12:01

Quatre lanceurs d’alerte, dont un ingénieur et des anciens employés, ont témoigné devant une commission d’enquête du Sénat américain pour prévenir de "graves problèmes" de sécurité sur les avions Boeing - VIDEO

Quatre lanceurs d’alerte, dont un ingénieur et des anciens employés de Boeing, ont témoigné mercredi devant une commission d’enquête du Sénat américain pour prévenir de « graves problèmes » de production des avions Boeing 737 MAX, 787 Dreamliner et 777.

« Je ne suis pas ici parce que j’ai envie d’être ici. Je suis ici parce que (...) je ne veux pas voir le crash d’un 787 ou d’un 777 », a déclaré devant les sénateurs Sam Salehpour, ingénieur qualité chez Boeing depuis dix-sept ans, disant avoir « de sérieuses inquiétudes concernant la sécurité du 787 » et du 777.

« J’ai été mis à l’écart. On m’a dit de la fermer, j’ai reçu des menaces physiques », a poursuivi l’ingénieur. « Si quelque chose m’arrive, je suis en paix, parce que j’ai le sentiment que, en témoignant ouvertement, je vais sauver de nombreuses vies ». C’est un courrier de ses avocates, notamment à l’Agence américaine de régulation de l’aviation civile (FAA), qui est à l’origine de l’enquête sénatoriale.

L’audition de presque deux heures était la première d’une série au cours de laquelle des responsables de Boeing et de la FAA vont être appelés à témoigner, a précisé le sénateur démocrate Richard Blumenthal, président de la commission d’enquête. « Il y a de plus en plus de graves accusations selon lesquelles la culture de la sécurité chez Boeing est brisée et que ses pratiques sont inacceptables », a relevé M. Blumenthal, précisant avoir reçu de nombreux témoignages ces derniers jours.

« Nous savons que nous avons encore du travail à faire et nous menons des actions à travers le groupe », a reconnu l’avionneur après l’audition. « Les représailles sont totalement interdites chez Boeing », a-t-il assuré, indiquant que les signalements liés à la production avaient bondi de 500% depuis janvier, sur un an.

« Nous continuons de mettre la sécurité et la qualité au-dessus de tout le reste », a martelé le groupe, se disant « confiant dans la sécurité et la durabilité des 787 et des 777 ».

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions