12/04 11:31

Italie: La justice a ouvert une enquête pour meurtre avec préméditation après la mort d’une jeune Française dans le Val d’Aoste, dont le compagnon a été interpellé à Lyon

La justice italienne a ouvert une enquête pour meurtre avec préméditation après la mort d’une jeune Française dans le Val d’Aoste, dont le compagnon a été interpellé à Lyon, a annoncé jeudi le parquet. « L’accusation que nous relevons est celle de meurtre aggravé par préméditation et relation affective avec la victime », a déclaré jeudi le procureur général d’Aoste, Luca Ceccanti, lors d’une conférence de presse.

« Il s’agit évidemment d’un féminicide », a-t-il ajouté en excluant l’hypothèse d’un enlèvement. Le corps de la victime, une jeune femme de 22 ans originaire de Saint-Priest, dans la banlieue de Lyon, avait été trouvé vendredi dans une église en ruines du Val d’Aoste, dans le nord de l’Italie, et portait de nombreuses blessures à l’arme blanche.

La procédure de remise à l’Italie du compagnon, un homme de 21 ans de nationalité italienne, a été enclenchée jeudi soir par les magistrats français, a indiqué Eric Vallant, le procureur de Grenoble, dans la même région des Alpes françaises. Il « a été placé sous écrou extraditionnel » en attendant sa comparution devant les juges d’instructions grenoblois jeudi prochain, a-t-il précisé.

Le jeune homme interpellé la veille à Lyon était recherché depuis fin mars pour la violation de son contrôle judiciaire, mais n’a jamais été condamné. A ce titre, il demeure dans l’attente de son jugement par la justice française, prévu le 3 mai devant le tribunal correctionnel à Grenoble.

Le couple, qui se rendait régulièrement en Italie selon les enquêteurs italiens, avait passé la frontière le 25 mars. Le suspect avait été placé sous contrôle judiciaire le 13 janvier « suite à son défèrement pour violences conjugales et menaces afin que la victime se rétracte de sa plainte ». Il avait notamment interdiction d’entrer en contact avec la victime, a précisé M. Vaillant. Il devait être jugé le 3 mai à Grenoble.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions