10/04 15:46

L'État condamné pour les heures perdues par des élèves de l'académie de Versailles en raison du non-remplacement de professeurs

L'État a été condamné pour les heures perdues par des élèves de l'académie de Versailles en raison du non-remplacement de professeurs, a annoncé le tribunal administratif de Cergy-Pontoise.

Cette procédure s'inscrit dans le cadre de l'opération collective nationale #OnVeutDesProfs, qui a engagé en 2022 des poursuites contre l'Etat en divers endroits du pays pour obtenir qu'il assure l'organisation du service public dans le cas des absences de professeurs. Selon le collectif, cette action implique plus de 340 requêtes dans 20 académies.

Au tribunal de Cergy-Pontoise, douze affaires étaient soumises à la juridiction d'"élèves (qui) se plaignaient d'avoir été privés d'un volume d'heures d'absence cumulées très important au cours d'une même année scolaire (...) sans que le recteur de l'académie de Versailles ait pu justifier de nécessités inhérentes à l'organisation du service".

"Le tribunal a reconnu la responsabilité de l'État dans huit affaires et l'a condamné à indemniser les huit requérants des préjudices nés de la perte de chance de leurs enfants de réussir leurs années et cursus scolaires futurs en raison de la rupture de continuité pédagogique", a indiqué la juridiction dans un communiqué.

Dans deux jugements en date du 3 avril publiés sur son site, le tribunal a condamné l'Etat à verser 150 euros aux familles au titre du préjudice subi. Il a par ailleurs renvoyé trois affaires et rejeté une requête.

Le gouvernement cite régulièrement le chiffre de "15 millions d'heures" d'enseignement "perdues" à cause d'absences d'enseignants non remplacées.

Selon le ministère, ces chiffres sont tirés d'une étude de son service statistique (Depp). Elle indique que 8,8% des 175 millions d'heures dispensées dans le second degré (collèges et lycées) en 2020-21 n'ont pas été assurées, soit 15,4 millions d'heures.

La Cour des comptes, elle, a estimé dans un rapport de 2021 que dans le secondaire, près de 10% des heures de cours avaient été "perdues" en 2018-2019, en hausse de 24% sur un an, en raison principalement des difficultés de remplacement des absences de courte durée (de moins de 15 jours).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de kuwabara
10/avril/2024 - 20h14

10 milliard pour l ukraine vite !! l education national en france est parfaite

Portrait de MICMAH458
10/avril/2024 - 16h25

Prière d'envoyer la facture directement à pap n'diaye qui n'a pas foutu grand chose pendant qu'il était ministre de l'Education nationale et qui a préféré perdre son temps dans sa bataille contre le R.N. (ce n'est pas ce qu'on lui demandait), et aussi à attal qui, pendant les quelques mois à la tête des écoles, a aussi fait beaucoup de promesses et n'a pas tenu ses engagements (mais ça, c'est normal de la part d'un politique).